Une adolescente atteinte de sclérose en plaques à un jeune âge refuse de baisser les bras et s’inscrit à l’équipe d’athlétisme

10 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Une adolescente inspirante touche des cœurs après avoir refusé de laisser un diagnostic accablant l’empêcher de faire les choses qu’elle aime.

Trouver la volonté et la force de s’attaquer de front à une maladie invalidante est une tâche difficile pour de nombreuses personnes après avoir reçu des diagnostics catastrophiques. Certains sont nés avec le pouvoir de se battre, mais d’autres n’ont pas reçu ce merveilleux cadeau. Et puis, il y a les exceptions qui refusent d’être ralenties par leur condition et elles portent le combat à un tout autre niveau.

©YouTube capture d’écran | ABC News

Kayla Montgomery, de Winston-Salem, en Caroline du Nord, a reçu un diagnostic de sclérose en plaques à seulement 14 ans. L’ancienne joueuse de soccer d’élite a appris son état après avoir perdu la sensation dans ses pieds et ses jambes au cours des jours qui ont suivi une chute mineure sur le terrain de soccer. « J’étais en colère », dit Kayla à ABC News. « J’étais vraiment en colère. »

Au lieu d’intérioriser cette colère autodestructrice, Kayla en a fait une source de détermination lorsqu’elle a commencé à courir sur de longues distances. Kayla s’est jointe à l’équipe de pistes intérieure et extérieure de son école ainsi qu’à l’équipe de cross-country.

L’entraîneur de l’équipe, Patrick Cromwell, a décrit sa vitesse comme étant « moyenne au mieux », Kayla a également admis qu’elle a commencé comme étant « un peu lente ».

©YouTube capture d’écran | ABC News

Peu à peu, elle est devenue de plus en plus rapide, mais la course à pied se paie très cher. Quand Kayla atteint la ligne d’arrivée, elle ne peut plus rien sentir en dessous de sa taille. L’augmentation de sa température corporelle aggrave la SP, et l’engourdissement de ses membres inférieurs signifie qu’elle est incapable d’arrêter de courir toute seule.

Patrick se tient à la ligne d’arrivée de chaque course, les bras tendus, prêt à l’attraper alors qu’elle s’écrase sur lui et s’effondre au sol. Une fois que son corps se refroidit et qu’elle reçoit de l’eau, la sensation dans ses jambes revient.

Kayla refuse de laisser son combat de toute une vie l’empêcher de faire les choses qu’elle aime. Aujourd’hui, elle court pour l’équipe d’athlétisme de l’Université Lipscomb, chaque course est une bataille aussi importante que la dernière, mais elle est déterminée à ne jamais céder à sa maladie.

Continue de te battre, Kayla !

Une vidéo en anglais est disponible, presque tout le texte est reproduit dans l’article ci-dessus :

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

Cet enfant de 6 ans est incroyable en patins à roulettes,
mais en voyant jusqu’où il va, je me tortille sur ma chaise

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ