Une araignée gargantuesque campe sur leur porte, ils décident d’envoyer le chat…

Par Zachary Stieber
1 août 2019 Mis à jour: 3 août 2019

Apercevoir une araignée Huntsman chez soi glacerait le sang de n’importe qui. Si vous aimez les frissons, voici quelques témoignages de gens qui ont reçu la visite de ces bestioles, qui semble-t-il, aiment vivre chez les humains et sont plutôt difficiles à déloger.

Une Australienne du nom de Laree Clarke a récemment repéré une Huntsman de la taille d’une main dans son salon.

Prise au dépourvu, son appel à l’aide a été de prendre des photos qu’elle a partagées sur les médias sociaux, écrivant : « Y a-t-il quelqu’un qui pourrait enlever ça de chez moi ? Je ne vois pas dans quoi je pourrai la capturer ! »

Les commentateurs ont posté des réponses sur la photo, qui a été publiée sur le groupe local Bluewater News Facebook comme : « C’est aussi sa maison maintenant. »

Un autre était d’accord, écrivant que Laree et les autres résidents confrontés au même problème devraient « déménager ou quelque chose comme ça ».

« C’est probablement plus facile de mettre le feu à votre maison si vous en arrivez là », a suggéré un autre internaute.

D’autres s’interrogent sur le prochain sort que l’araignée peut réserver à sa colocatrice. « À ton avis, qu’est ce qui va t’arriver maintenant? », ajoute un autre.

En réponse à une personne qui a demandé quelle était la taille de l’araignée, Laree a dit : « De la taille de ta main. »

Après ce moment de cogitation ardue et de réflexion profonde, nous rappelant pourquoi les réseaux sociaux sont si indispensables, Laree a raconté qu’elle a finalement pu déloger son araignée Huntsmann (ou Sparassidae) en toute sécurité.

Le matou en renfort

Selon le musée du Queensland, les araignées Huntsman, qui ne sont pas de la famille des tarentules, sont « peut-être nos araignées les plus grandes et les plus redoutables ».

Alors il y a une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle au sujet de ces araignées. La bonne nouvelle, c’est que les spécimens les plus imposants de ces Huntsman se trouvent loin de nos contrées, en Australie ou sur le continent asiatique. La mauvaise, c’est qu’elles provoquent parfois la panique.

Par exemple, ce couple d’australiens qui a eu la surprise d’en trouver une décidée à camper sur le pas de leur porte.

« Mon compagnon était dehors en train de cuisiner. Nous ne voulions pas la tuer, mais l’araignée n’avait pas l’air de nous apprécier quand on a essayé de la bouger »a expliqué Lauren Ansell au Daily Mail Australia.

Qu’à cela ne tienne, Aurora, le fidèle félin gardien de la maison était prêt à intervenir. Brian a décidé de montrer sa nouvelle proie à Aurora en le transportant devant la porte.

Le félin, visiblement terrorisé, a incité le couple à trouver une autre solution.

Cauchemardesques araignées 

La particularité de ces araignées, en plus de leur taille, est leur capacité à se faufiler à travers les murs et les portes et à pointer le bout de leur mignons crochets sous votre nez.

D’après les scientifiques, on les reconnaît facilement à ce trait de caractère farceur. « Les deux premières paires de pattes sont généralement les plus longues et les pattes ont tendance à s’éloigner latéralement du corps », selon le musée.

« La plupart des Huntsman sont inoffensives, mais de toute évidence, elles peuvent provoquer des désastres comme des accidents de voitures car elles se faufilent sous le pare-brise et apparaissent d’un coup devant le conducteur, qui réagit dans la panique. »

Dans les maisons, ces arachnides aiment fréquenter la salle de bain. Elles placent souvent leur sac d’œufs dans le trou de la baignoire, tandis que les adultes affectionnent se mettre au sec en se pelotant sur le dos de vos serviettes sèches sur la corde à linge. Adorables et câlines, on vous dit.

Ces araignées sont parfaitement inoffensives pour les êtres humains. Certains osent dire qu’elles sont très utiles dans une maison où vivent des rats ou des cafards (comme ça on complète le tableau). Elles peuvent également s’enfiler de petites proies comme des jeunes opossums.

Allez, si vous avez eu le courage de lire jusqu’au bout, on se quitte avec un jeu :

« Saurez-vous retrouver la Huntsman Cheddar dans cette photo (indice, ses yeux brillent de joie) »

RECOMMANDÉ