Une artiste-interprète pour Disney est éblouie par la technique vocale de la soprano de Shen Yun

Une artiste-interprète pour Disney est éblouie par la technique vocale de la soprano de Shen Yun

Judith Bérard, auteur-compositrice et interprète renommée, a assisté à la représentation de Shen Yun à la Place des Arts de Montréal, le 5 janvier 2020. « Je pleurais, a-t-elle dit, portée par la grâce qui venait de la scène et qui m’enveloppait. » (NTDTV)

6 janvier 2020

MONTRÉAL – L’harmonie et une rare douceur de vivre émanaient de la scène dimanche lors de la dernière représentation de Shen Yun à Montréal, selon la célèbre auteur-compositrice-interprète Judith Bérard.

« J’ai beaucoup pleuré au début. Tout simplement parce qu’il y avait cette grâce féminine, cette douceur qu’on ne trouve plus dans les médias, dans la vie quotidienne. Il y a un message à un moment à propos de ce monde moderne qui ne véhicule plus ces valeurs. On est en train de perdre ces valeurs si belles, spirituelles, méditatives et gracieuses. Et [Shen Yun] faisait du bien à l’âme », a déclaré Judith Bérard, qui a assisté à la représentation de la compagnie artistique Shen Yun, basée à New York, ce 5 janvier 2020, à la Place des Arts.

« Je me sentais enveloppée de douceur, je ne ressens pas ça souvent dans la réalité dans laquelle on vit actuellement. Donc ça m’a fait… mes yeux coulaient. Je pleurais, portée par la grâce qui venait de la scène et qui m’enveloppait. »

Judith Bérard a commencé sa carrière de chanteuse et de comédienne dès l’enfance à la télévision, au Québec. Plus tard, elle s’est jointe à la distribution de Starmania, un opéra rock de renommée internationale, et a ensuite été la vedette de productions théâtrales musicales très appréciées au Québec et en France.

Judith Bérard est également une chanteuse très appréciée, avec des albums solos à son actif. Elle a été choisie par Disney pour interpréter les chansons du personnage principal, Pocahantas, pour la bande sonore du film français du même nom. Elle n’a malheureusement pas pu mener le projet à terme, mais la version de sa chanson L’air du vent pour la bande-annonce existe toujours et est l’une des préférées des fans sur Youtube. Elle a de nouveau été mise à contribution pour interpréter les chansons de Pocahantas dans la version française de Pocahantas 2, ce qu’elle a fait, et elle a chanté la chanson thème du jeu vidéo populaire Prince of Persia.

Judith Bérard a composé des chansons populaires au fil des ans, dont Shall be Done pour Sarah Brightman.

Dans les efforts de Shen Yun pour faire revivre la culture chinoise authentique, des chanteurs du bel canto formés de façon unique interprètent des pièces en solo pendant le spectacle. Les paroles des compositions originales chantées en chinois portent souvent des thèmes d’inspiration divine et d’élévation spirituelle.

Judith Bérard a fait l’éloge de la soprano Min Jiang, qui a chanté Paroles d’encouragement.

« Je suis vraiment interpellée parce que… elle est si menue, si délicate, si gracieuse, et une puissance vocale tellement impressionnante sort de cette petite dame et est projetée. À la fin, elle a projeté une note tellement puissante, ça m’a impressionnée. Je serais curieuse de connaître quelles sont les techniques vocales qui apportent cette puissance vocale », a dit Judith Bérard.

Selon le site Web de Shen Yun, « La technique vocale des chanteurs de Shen Yun relève de l’authentique technique du bel canto, utilisée par les ténors et sopranos renommés. »

Le bel canto est souvent considéré comme un art perdu, rarement utilisé sur scène de nos jours, mais Shen Yun cherche à le préserver. La capacité des solistes à exécuter le bel canto tout en conservant une parfaite diction du chinois est également inégalée.

 

Shen Yun propose un orchestre unique qui combine harmonieusement les instruments traditionnels chinois et les instruments occidentaux. (Avec l’aimable autorisation de Shen Yun Performing Arts)

Judith Bérard a partagé sa perception d’une autre caractéristique unique de Shen Yun : son orchestre qui utilise un son occidental savamment combiné avec des instruments et des mélodies chinoises. La danse et la musique chinoises classiques sont capables d’exprimer un large éventail d’émotions, de la tristesse et du chagrin à la joie et même à l’ivresse.

« Oh ! Ce mélange ethnique, folklorique, à travers les instruments anciens et modernes, c’est un mariage parfait. Ce que j’aime retrouver, c’est un peu ce côté bande dessinée que la musique ancienne peut apporter avec les wood-blocks, ça apporte une expressivité très ‘bande dessinée’ qui est très belle, qui est exprimée aussi par les danseurs. Donc il y a cette harmonie entre la musique et la danse qui est vraiment parfaite », a déclaré Judith Bérard.

En plus de dépeindre les thèmes spirituels qui ont eu cours dans la société chinoise traditionnelle, Shen Yun met en scène d’importantes histoires modernes. La persécution brutale des pratiquants de Falun Dafa qui se déroule actuellement en Chine est une histoire qui n’a pas rejoint autant de personnes en Occident que sa gravité et son ampleur nécessiteraient. Mais les artistes de Shen Yun la trouvent significative, avec ses pôles du bien et du mal, et ses thèmes de compassion et de pardon ; de nombreux spectateurs disent, comme Mme Bérard, que ce sont leurs numéros préférés de la soirée.

« Ce qui m’a vraiment émue, c’est ce courage de dénoncer des choses qui blessent un peuple. Cette élégance, cette douceur, cette sensibilité, ce mélange de mots violents dans le message triste qui passe à travers cette mélodie très touchante, d’un couple qui ne peut pas être ensemble, car un régime l’en empêche, ça m’a frappée. Je ne m’attendais pas à ça, donc j’ai été émue, touchée par cette expression musicale », a déclaré Judith Bérard.

L’artiste reconnue estime que Shen Yun fait un excellent travail pour informer le monde sur cette injustice, en utilisant les arts.

« En fait, je pense que Shen Yun a pris une mission extrêmement courageuse et éducative pour nous le peuple nord-américain qui, parfois, je pense, est coupé de ce qui se passe vraiment en Asie. On ne voit qu’à travers les yeux des médias, on ne va pas chercher plus loin. Ce spectacle voyage à travers cette poésie, cette beauté, des messages très importants pour nous Occidentaux, très importants. »

« C’est ce qui me touche dans ce spectacle. Vous utilisez cette grâce, cette beauté, cette élégance pour mentionner des choses difficiles et qu’on a besoin d’entendre à travers un autre média. C’est à travers cette lumière, cette poésie, cette danse qui s’exprime… En fait, je suis très émue parce qu’on a l’impression qu’il y a quelque chose qui peut se perdre, la beauté, ça peut se perdre de façon silencieuse, insidieuse. C’est ce que ce spectacle me rappelle, il ne faut pas oublier que les peuples ont des histoires anciennes, folkloriques, la poésie de ce peuple doit continuer d’exister. Les régimes ne doivent pas empêcher ça », a-t-elle dit.

« Vive Shen Yun ! Vive Shen Yun ! » s’est exclamée Judith Bérard.

Avec des reportages de NTD Television et de Brett Featherstone

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’événement culturel le plus important de notre époque et couvre les réactions du public depuis la création de la compagnie en 2006.