Une bague de qualité perdue par une femme dans le Maine en 1973 vient d’être retrouvée enterrée dans une forêt en Finlande

Par CNN
19 février 2020
Mis à jour: 19 février 2020

Cinquante ans après avoir perdu la bague de qualité de son petit ami dans un grand magasin du Maine, une femme la retrouve enfouie dans le sol d’une forêt finlandaise, à 15 cm de profondeur.

« Ça m’a fait un choc. Et je ne croyais pas vraiment que ce serait la sienne. J’avais besoin de la voir », a déclaré Debra McKenna, la propriétaire de la bague, à CNN à propos de sa découverte surprenante. « Comment a t-elle pu arriver si loin ? »

L’homme qui l’a trouvée était tout aussi enthousiaste.

Mais l’histoire du voyage de cette bague depuis 1973, dans le Maine, jusqu’en 2020, en Finlande, reste un mystère.

Perdu dans un grand magasin

Le voyage de la bague a commencé à Portland, dans le Maine, en 1973.

Il appartenait à son petit ami de lycée, Shawn, a-t-elle raconté au Bangor Daily News, il lui a donné avant son départ du lycée de Morse pour l’université.

Elle l’a perdue peu de temps après son départ, lorsqu’elle l’a enlevée pour se laver les mains dans un grand magasin de Portland. « Elle n’était plus là lorsque je suis revenue, et ce fut juste quelques minutes », a déclaré McKenna à CNN. « C’est la dernière fois que je l’ai vue. »

Elle était bouleversée. Mais il ne s’en est pas soucié.

En fin de compte, cela n’a pas eu d’importance – le couple s’est marié en 1977 et est resté uni pendant 40 ans jusqu’à sa mort en 2017 après une lutte contre le cancer qui a duré six ans.

Retrouvée dans une forêt

Quelque part entre 1973 et janvier dernier, la bague a traversé l’océan Atlantique en direction de la Finlande.

Marko Saarinen, un métallurgiste de 38 ans, est tombé sur un objet qui, selon lui, était une fausse bague provenant d’un distributeur automatique.

Quelques heures par semaine, M. Saarinen aime chercher de vieux objets dans une forêt voisine de Kaarina, en Finlande, avec son détecteur de métaux, et de telles découvertes sont rares. Il trouve généralement de vieilles pièces de monnaie, des balles de mousquet, des déchets ou des capsules de bouteilles, mais rien de très précieux, dit-il. Mais en y regardant de plus près, il s’est vite rendu compte qu’il s’agissait d’un objet de valeur authentique.

Les marques sur la bague – l’année 1973 du lycée de Morse et les initiales « S.M. » – lui ont donné les indices dont il avait besoin pour retrouver le propriétaire.

M. Saarinen a publié une photo de la bague sur la page Facebook de la classe du lycée Morse de 1973 et a reçu une réponse rapidement.

Le groupe d’anciens élèves n’a eu aucun mal pour retrouver le propriétaire d’origine : c’était Shawn McKenna. Le petit ami de Debra au lycée.

« Nous n’avions pas d’autres garçons dans la classe avec ces mêmes initiales », a déclaré l’une des administratrices de la page Facebook de la classe, Kathleen Nadeau, à CNN. « Je crois que nous étions environ 216. Il y avait une femme dans notre classe avec les mêmes initiales, mais d’après les photos, nous savions que c’était une bague d’homme. »

M. Saarinen n’a pas hésité à la renvoyer par la poste à son lieu d’origine. Il est juste heureux de l’avoir trouvée. « Voilà une découverte étonnante. La plus belle à ce jour », a-t-il déclaré.

Debra, pour sa part, est heureuse que la bague soit retourné à sa place. Elle pense que cette découverte est un message de son mari qui lui a fait comprendre qu’il est toujours auprès d’elle.

« Je me sentais un peu perdue depuis un certain temps, maintenant j’ai l’impression que, ok, il me fait comprendre que les choses sont bonnes, que les décisions que je prends sont justes et qu’il est derrière moi sur ce point », a-t-elle déclaré. « Comme s’il est toujours présent dans ma vie. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ