Une boucle de ceinture vieille de 2 100 ans, retrouvée en Sibérie, ressemble étrangement à la coque d’un iPhone

Par Jack Phillips
14 septembre 2019 Mis à jour: 14 septembre 2019

Une boucle de ceinture vieille de 2 100 ans a été décrite comme « ressemblant à la coque d’un iPhone », laissant un archéologue stupéfait.

L’archéologue Pavel Leus, qui a découvert l’objet dans la république de Touva, en Russie, a fait remarquer qu’il ressemblait à un accessoire d’iPhone moderne, a rapporté le Siberian Times le 8 septembre. Il a aussi donné le nom de « Natasha » au squelette trouvé près de l’objet, pour plaisanter, en référence au fait qu’elle semble détenir un iPhone.

« La sépulture de Natasha avec un iPhone de l’ère Xiongnu reste l’une des plus intéressantes de ce lieu de sépulture », a-t-il déclaré au journal.

La découverte archéologique est en fait une boucle de ceinture mesurant 18 cm par 9, a dit l’archéologue, ajoutant qu’elle était décorée de pièces chinoises en bronze nommées wuzhu, lesquelles ont permis aux chercheurs de dater la boucle.

Ces pièces ont été frappées il y a près de 2 200 ans en Chine, d’après l’article.

Regardez cette publication sur Instagram

А помните как в 2016 была найдена первая инкрустированная пластина-пряжка (она же айфон :)) из сибирского гагата на Ала-Тее? Погребение « Наташи » с хуннским Айфоном до сих пор остаётся одним из наиболее интересных на нашем могильнике, и кстати, только у неё единственной пояс был украшен китайскими монетами у-шу, дающими нам terminus post quem 118 год до нашей эры, когда их впервые стали изготавливать в ханьском Китае. Ареал распространения больших поясных пряжек из такого экзотического материала ограничен тремя весьма удалёнными друг от друга регионами – север Внутренней Азии (Бурятия, Монголия, Хакасия и Тува), Средняя Азия и Нижнее Поволжье… Впрочем, регионом их происхождение, без сомнения, является именно Внутренняя Азия, откуда они пошли дальше на запад… Xiongnu-iPhone… First siberian jet belt plaque from the xiongnu period cemetery of Ala-Tey in Tuva found 2016.. from the grave of a young female.. It’s already published and you can find it on my Academia page etc. #хунну #ала_тей #алатей #гагат #пряжки #гагатовыепряжки #тува #саянское_море #ТАЭ2016 #таэ_иимк_ран #xiongnu #beltbuckles #jetbuckles #archaeology #Tuva #expedition #Xiongnu_iPhone #хуннский_айфон

Une publication partagée par Pavel Leus (@pavel_fahrner) le

La découverte de l’objet a été faite pour la première fois dans le sud-est de la Russie en 2016 dans la région de l’Altaï-Saïan, dans le réservoir de Saïano-Chouchensk, mais elle est devenue virale après que le Siberian Times a publié des photos de l’objet et sa description d’ « iPhone ».

Elle a toutefois noté que, selon la Société géographique russe (RGS), les archéologues ne peuvent accéder à ces sites que quelques semaines par an.

Les sites sont situés dans une zone inondable couverte par la mer de Sayan. Les eaux de crue ne reculent que de la fin mai jusqu’à la première moitié de juin, selon Live Science.

Des boucles rectangulaires en bronze comme celle ci-dessus ont été trouvées en Sibérie, en Asie centrale et en Mongolie. Beaucoup d’entre elles ont des dessins d’animaux sculptés, selon un article publié en 2011 par l’université de Bonn, en Allemagne.

« Ce site est une sensation scientifique », a déclaré Marina Kilunovskaya de l’Institut d’histoire du patrimoine de Saint-Pétersbourg à GlobalNews.

Dans les environs, deux squelettes partiellement momifiés ont été découverts. L’un drapé de soie et l’autre enterré avec une broche en bois dans un sac à coudre.

« Nous avons une chance incroyable d’avoir trouvé ces sépultures de riches nomades qui n’ont pas été dérangés par les pilleurs de tombes », a déclaré Mme Kilunovskaya.

RECOMMANDÉ