Une dame apprend une leçon de patience après avoir suivi un grand-père et son « petit morveux »

Par Li Yen
8 septembre 2019 Mis à jour: 8 septembre 2019

Words of Wisdom (paroles de sagesse) se donne pour mission de souligner des principes moraux importants qui, à notre avis, seront bénéfiques à nos lecteurs. Nous espérons que vous apprécierez cette fable.

Ce conte comique sur la façon unique qu’a un grand-père de s’occuper de son petit-fils de 3 ans mal élevé a d’abord été publié sur la page « Welcome to/r/r/Jokes » de Reddit. Bien que ce conte soit écrit sous forme de blague, nous pouvons tous certainement en tirer une leçon.

Le récit commence lorsqu’une femme aperçoit un grand-père et son petit-fils mal élevé au supermarché. Elle a remarqué que, pendant que le grand-père faisait ses achats chez l’épicier, le petit-fils de 3 ans hurlait pour obtenir des bonbons, lorsqu’ils sont arrivés dans l’allée des sucreries.

(Illustration – Shutterstock | 1000 Words)

Quand ils sont arrivés dans l’allée des biscuits, le gamin se mettait à hurler de nouveau pour des biscuits. Alors qu’ils marchaient dans les autres allées, l’enfant criait, cette fois pour des fruits et des céréales.

Le grand-père est resté calme et a dit : « Doucement, William, ce ne sera pas long. Doucement, mon garçon. »

Quand le petit garçon a fait une autre scène, son grand-père a gardé son calme et a dit : « C’est bon, William, encore quelques minutes et on s’en va. Tiens bon, mon garçon. »

À la caisse, le petit chenapan a commencé à jeter des articles hors du chariot. Voyant son comportement grincheux, son grand-père dit d’une voix maîtrisée : « William, William, détends-toi, mon pote, ne t’énerve pas. On sera à la maison dans cinq minutes. Reste calme, William. »

La façon dont ce grand-père gérait l’accès de colère de son petit-fils avait fait forte impression sur une femme qui les observait depuis le début.

(Illustration – Shutterstock | Petrychenko Anton)

La dame les a suivis jusqu’au stationnement et s’est approchée de l’homme âgé.

Elle lui a dit : « Ce ne sont pas mes affaires, mais vous avez été incroyable dans le magasin. Je ne sais pas comment vous avez fait. Pendant tout ce temps, vous avez gardé votre sang-froid et peu importe à quel point il était bruyant et perturbateur, vous n’arrêtiez pas de lui dire calmement que tout irait bien. William a beaucoup de chance de vous avoir comme grand-père. »

(Illustration – Shutterstock | NeydtStock)

Le grand-père a simplement répondu : « Je vous remercie, Madame, avant d’ajouter, mais vous savez William c’est moi. Le petit morveux, lui, s’appelle Kevin. »

Vous ne vous attendiez pas à cela, n’est-ce pas ? Nous pensions tous qu’il essayait de calmer son petit-fils, mais les apparences en l’occurrence sont trompeuses.

Cette histoire nous rappelle que, parfois, nous avons tous besoin d’être un peu patients avec nous-mêmes pour traverser ce monde chaotique et trépidant.

RECOMMANDÉ