Une dame chinoise de 76 ans dans le coma décède après une décennie de torture

26 février 2016 Mis à jour: 11 juillet 2019

Une femme âgée est décédée après avoir souffert pendant des années de mauvais traitements aux mains des autorités communistes chinoises, selon un rapport publié le 23 février 2016.

Chen Shuxian, 76 ans, du comté de Liquan dans la province du Shandong, a été torturée et maltraitée par le régime chinois de 2000 à 2011 jusqu’à ce qu’elle devienne paralysée et incapable de s’occuper d’elle-même, selon Minghui.org, un site d’informations sur la persécution du Falun Gong en Chine.

Selon Minghui, Chen Shuxian a été persécutée en raison de sa pratique de Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa), une méthode traditionnelle basée sur le principe de vérité-bonté-patience qui comprend des enseignements moraux et des exercices énergétiques de type qigong.

Chen Shuxian dans le coma (Minghui.org)
Chen Shuxian dans le coma (Minghui.org)

« Lorsqu’elle a été libérée, elle était paralysée et incapable de s’occuper d’elle-même », indique Minghui. « Elle a lutté pour sa vie au cours des années suivantes jusqu’à ce qu’elle tombe dans le coma en septembre dernier et décède le 1er février de cette année. »

Depuis l’année 2000 environ, Chen Shuxian a été arrêtée cinq fois parce qu’elle pratiquait le Falun Gong. Au cours de cette période, elle a été condamnée au travail forcé en 2001 et en 2008, alors qu’elle avait environ 68 ans.

« Elle était forcée à travailler plus de 14 heures par jour. Les gardes l’insultaient souvent et abusaient d’elle physiquement. Ils l’ont aussi forcée à prendre des pilules inconnues et lui ont injecté des substances non identifiées. En conséquence, sa tension est montée à 20. C’est seulement à ce moment que le camp de travail l’a libérée sous conditions en raison de sa santé, mais pas avant d’avoir extorqué 20 000 yuans (4 150 dollars) à sa famille », explique Minghui.

Chen Shuxian avait déjà mentionné qu’elle avait retrouvé la santé après avoir commencé la pratique de Falun Gong en 1997. Auparavant, elle avait souffert de différents problèmes de santé comme des migraines et de l’hypertension.

Depuis le début de la persécution par le Parti communiste chinois en 1999, les pratiquants de Falun Gong sont victimes de tortures et de mauvais traitements comme les lavages de cerveau, les passages à tabac, les décharges électriques, les brûlures, les ongles arrachés, les injections forcées de drogues dangereuses, la privation de sommeil, l’exposition à des températures extrêmes, les travaux forcés, etc.

De plus, des chercheurs affirment que les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers de conscience sont victimes de prélèvements d’organes forcés pour alimenter le marché des transplantations. Au moins des dizaines de milliers de pratiquants auraient été tués pour leurs organes, selon l’ONG américaine Doctors Against Forced Organ Harvesting (DAFOH).

Version originale : 76-Year-Old Comatose Chinese Woman Dies After Suffering Decade of Torture

RECOMMANDÉ