Une employée de Carrefour partage sa prime exceptionnelle de 1.000 euros avec les soignants

Par Michal Bleibtreu Neeman
28 mai 2020
Mis à jour: 28 mai 2020

Céline Cocault, 41 ans, s’est retrouvée en première ligne au début de la pandémie du virus du PCC. Elle  est conseillère en parapharmacie au magasin Carrefour à Nantes dans le quartier de Beaulieu. Ayant tombé malade, elle-même, et après avoir reçu l’aide des soignants, aujourd’hui elle souhaite partager avec eux sa prime de 1 000 € .

Des gestes de gratitude et solidarité avec les soignants sont de plus en plus nombreux depuis le début de la pandémie. Livraisons des gâteaux, des masques confectionnés à la maison, applaudissements sur les balcons et aujourd’hui, partages des primes.

Au mois de mars Céline Cocault a exprimé sa colère concernant l’incivisme de ses clients dans Ouest-France . « Je ne suis pas la seule en colère, nous le sommes tous. Les clients sont filtrés un par un à l’entrée du magasin et après, certains se retrouvent dans les allées. Des couples bras dessus, bras dessous, des familles, des copains. Ils ne se rendent pas compte du danger de cette pandémie, disait-elle, des médecins qui y laissent leur vie »

Elle est tombée malade quelques jours plus tard et a souffert des symptômes de la pandémie pendant plus d’un mois, tel que la fièvre et l’insuffisance respiratoire. « J’ai eu tellement peur, peur de mourir. J’élève seule mes deux filles de 3 et 6 ans. J’ai été bien soignée, tout le monde a été gentil et m’a aidée à trouver des solutions », confie-t-elle à Ouest-France.

« Je souhaite partager, donner la moitié de ma prime », dit la salariée qui gagne 1 300 € après 19 ans d’ancienneté. « Je veux être solidaire, l’hôpital a besoin de moyens supplémentaires, le personnel médical bosse énormément. Mon médecin traitant m’a appelée tous les jours pendant ma maladie. Je leur dois énormément. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ