Une employée du bureau de vote de Géorgie déclare avoir trouvé un lot de bulletins « parfaitement neufs » et dont 98% étaient pour Biden

La femme dit avoir participé au recomptage dans l'État et avoir 20 ans d'expérience dans le traitement des bulletins de vote
Par Jack Phillips
19 novembre 2020
Mis à jour: 24 novembre 2020

Une employée de bureau de vote de la Géorgie, qui affirme avoir 20 ans d’expérience dans le traitement des bulletins de vote et des recomptages, a expliqué dans une déclaration sous serment prononcée le 17 novembre qu’elle avait remarqué un lot inhabituel de bulletins de vote dont les feuilles de papier ne présentaient aucun signe d’utilisation ou de marquage, et dont environ 98 % étaient destinés au candidat démocrate à la présidence américaine Joe Biden.

Seuls deux des bulletins de ce lot ont été marqués pour le président américain Donald Trump, a déclaré Susan Voyles, collaboratrice du service de recomptage des votes. Mme Voyles a déposé une déclaration sous serment pour soutenir le procès de l’avocat Lin Wood contre le secrétaire d’État de la Géorgie, Brad Raffensperger. Elle y affirme que M. Raffensperger a apporté des changements à la politique électorale de l’État, en faisant valoir que seule l’assemblée législative de la Géorgie peut procéder à un changement lors d’une élection fédérale.

Brad Raffensperger a déclaré sur les médias sociaux et dans des interviews qu’il n’y a pas de preuve que la fraude se soit produite à une échelle suffisamment large pour affecter le résultat de l’élection. « Mon équipe a sécurisé et amélioré le système de vote par correspondance pour la première fois depuis 2005. En tant que secrétaire d’État, la première chose que j’ai faite a été de promouvoir une loi qui interdise la récolte des bulletins de vote des électeurs absents en Géorgie », a-t-il écrit sur Facebook cette semaine pour contester le procès de Me Wood.

Mais les allégations de Mme Voyles ne manqueront pas d’attirer l’attention de plus belle et de susciter un examen plus minutieux du travail de dépouillement qui a été effectué en Géorgie lors du processus d’élection.

Susan Voyles a déclaré qu’elle travaillait au bureau de vote du comté de Fulton à Sandy Springs et a accepté de procéder au recomptage manuel des bulletins de vote à la demande du comité électoral du comté de Fulton.

À un moment donné, Mme Voyles a déclaré avoir remarqué un lot de bulletins de vote qui « ne semblaient pas avoir été usés ».

Elle a noté que « la plupart des bulletins » qu’elle avait observés dans le passé « avaient déjà été manipulés ; ils comportaient des traces d’écriture laissées par les gens, et les bords étaient usés », ce qui montrait des signes évidents d’usage.

Le lot de « bulletins intacts » montrait cependant « une différence dans la texture du papier – ce devait être le cas s’ils étaient destinés à l’usage des électeurs absents, mais ils n’avaient pas été utilisés à cette fin », et il y avait « une différence dans l’impression qu’ils donnaient ».

« Ces bulletins de vote différents », a ajouté Mme Voyles, « comportaient un pré-pliage légèrement apparent pour permettre de facilement les plier et déplier, pour une meilleure utilisation dans les scanners. » De plus, « il n’y avait aucune note sur les bulletins pour indiquer leur provenance ou leur traitement », a-t-elle déclaré. « Ceux-ci se distinguaient. »

« Avec mes 20 ans d’expérience dans le traitement des bulletins de vote », dit-elle, « j’ai pu observer que les marques des candidats sur [les ‘bulletins impeccables’] étaient inhabituellement uniformes, même s’ils avaient peut-être été remplis avec un dispositif de marquage. » Il est de mise d’utiliser un tel dispositif pour permettre aux personnes handicapées de remplir elles-mêmes leur bulletin de vote.

« Selon mon estimation en observant ces bulletins, environ 98 % constituaient des votes pour Joseph Biden », a-t-elle déclaré.

Le président du Parti républicain de la Géorgie, David Shafer, a noté qu’un de ses observateurs a trouvé une erreur de près de 10 000 votes dans le comté de DeKalb, où « un lot a été étiqueté 10 707 pour Biden et 13 pour Trump », ce qui est « improbable […], même selon les habitudes électorales du comté de DeKalb ». M. Shafer a affirmé que ses avocats ont remis une déclaration sous serment de leur contrôleur au secrétaire d’État pour une enquête.

Le comité électoral du comté de Fulton et le bureau de M. Raffensperger n’ont pas répondu à une demande de commentaires sur les revendications de Mme Voyles.

Le 15 novembre, M. Raffensperger a publié une déclaration à l’intention des responsables du Parti républicain de la Géorgie et de Donald Trump au sujet d’une fraude électorale présumée le 3 novembre, qualifiant le député Doug Collins (Parti républicain, Géorgie), qui dirige les opérations en Géorgie au nom de Donald Trump, de « candidat raté » et de « menteur ».

« Pour la première fois dans l’histoire de la Géorgie, les bulletins de vote des électeurs absents présentés via notre portail électronique nécessitaient une pièce d’identité avec photo. Mon équipe a fait en sorte que cela se produise », a déclaré M. Raffensperger, qui a essuyé les tirs d’autres républicains qui lui ont demandé de démissionner de son poste et l’ont accusé de mal gérer les élections.

Affaire : Wood c. Raffensperger (1:20-cv-04651)

NOUVEL HORIZON – Élections américaines : soutien et révélations pour Trump

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ