Une enquête vise Francis Lalanne qui a appelé à « mettre l’État hors d’état de nuire »

Par Epoch Times avec AFP
22 février 2021
Mis à jour: 23 février 2021

Le chanteur fait l’objet d’une enquête pour « provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation ». 

Le ministère public a confirmé les informations du Point d’après qui, à la suite d’une tribune publiée sur le site en ligne « France soir » le 22 janvier, une enquête a été ouverte cinq jours plus tard, confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP).

Le parquet de Paris et une source proche du dossier ont confirmé que Francis Lalanne « a été entendu le 5 février dernier par les enquêteurs » de la BRDP, en audition libre selon la source proche.

Un appel à l’armée

Dans cette tribune intitulée « J’appelle », le chanteur avait assuré qu’« il faut à présent mettre l’État hors d’état de nuire au peuple français » et demandait  la « destitution » du chef de l’État, Emmanuel Macron. « J’appelle les plus hauts dignitaires de l’armée française à venir au secours du peuple et à faire cesser le trouble social et politique dont souffrent depuis trop longtemps la Nation », demandait-il aussi.

« La criminalisation permanente des individus que nous sommes, par les structures de l’État et les médias, est constitutive de tyrannie », d’après Francis Lalanne.

« Un coup d’État au nom de la Covid »

« Le chef de l’État et son gouvernement s’essuient les pieds sur le Droit Républicain comme sur un paillasson » et « il faut à présent mettre en demeure les structures de l’État de faire cesser le trouble manifestement illicite infligé à la Nation par son gouvernement », avance-t-il.

« Le gouvernement est en train de commettre insidieusement un coup d’État au nom de la Covid ; et s’apprête à instituer la tyrannie comme un avatar de la République, à l’insu du peuple français », argumente-t-il encore.

Francis Lalanne, plusieurs fois candidat à des élections dans le passé sous bannière écologiste, est un soutien du mouvement des « Gilets jaunes ». Il avait conduit une liste « Alliance jaune » lors des élections européennes de mai 2019, obtenant 0,54% des voix.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ