Une étudiante en médecine sur le point de terminer ses études, après 6 chirurgies du cerveau, dit que c’est un «miracle»

Par Epoch Times
29 mai 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

Une étudiante à sa quatrième année de médecine, ayant subi six chirurgies au cerveau pour traiter une malformation cérébrale, est en voie de terminer ses études en médecine, selon de nombreux rapports.

Claudia Martinez était étudiante en médecine à l’Université de Houston, États-Unis, et étudiait pour devenir neurochirurgienne. Cependant, lorsqu’elle a commencé à avoir des maux de tête et des évanouissements, elle a consulté un médecin et a reçu des nouvelles dévastatrices – on lui a diagnostiqué une problématique au cerveau, la malformation de CHIARI et la syringomyélie, selon la chaîne de télévision américaine ABC.

« Quand j’ai reçu mon diagnostic, on m’a envoyée chez un neurochirurgien », a dit Claudia, d’après ABC123. « Il m’a dit que j’avais besoin d’une opération au cerveau dès que possible. Sinon, j’allais être paralysée à partir de la nuque. En moins d’une semaine, j’ai subi ma première opération du cerveau. »

Elle a dit qu’en dépit de son diagnostic, elle a réussi à obtenir son diplôme de l’Université de Houston et a poursuivi ses études à l’école médicale l’UTHealth McGovern, pour obtenir son diplôme de médecine. Pendant ce temps, elle a dû subir cinq autres chirurgies au cerveau, qui n’ont pas toutes été sans heurts.

Elle se souvient qu’au cours d’une des interventions chirurgicales, elle a souffert d’un grave accident vasculaire cérébral. Après s’être réveillée de l’opération, elle s’est retrouvée incapable de bouger du cou jusqu’en bas, selon le quotidien Daily Mail. Avant l’opération, on avait dit à Claudia que l’intervention était expérimentale et risquée, mais que c’était probablement la seule intervention qui pouvait sauver sa vie. Elle a donc été opérée en février 2017.

Regardez cette publication sur Instagram

I wish I could thank each and every one of you for all the support you have shown me these past years. I wish I could respond to each of your messages, but for now I am learning how to voice text. By far having my last brain surgery and then suffering the stroke has been the hardest battle we have faced. We take for granted what we have each day. But we always have to be thankful because things can always be worse. This shirt speaks volumes and I am sad the nurse had to cut it off the other day. But no matter what I will never give up and nothing will take this smile off my face. Now that I am at TIRR Memorial Hermann, I am ready to learn how to hold things, write, type, eat, dress, shower, sit up and walk etc on my own. #feedingtube #medschool #premed #brainsurgery #stroke #claudiastrong #uofh #medicalstudent #hospital #doctor #nurse #medicine #chronicillness

Une publication partagée par Claudia Martinez, MS4 (@claudiaimartinez) le

« Ma dernière opération au cerveau et le fait d’avoir souffert d’un accident vasculaire cérébral ont été de loin les combats les plus difficiles auxquels nous ayons dû faire face », a écrit Claudia à propos de l’AVC qu’elle a subi durant son opération. « Nous tenons pour acquis ce que nous avons chaque jour. Mais nous devons toujours être reconnaissants parce que les choses pourraient toujours être pires. »

Son état de santé lui a également occasionné une multitude de problèmes, dont son estomac partiellement paralysé, incapable de fonctionner normalement. Tout au long de ses trois années de rétablissement, elle a été reliée à une sonde d’alimentation.

Au sujet de ses sondes d’alimentation, elle a exprimé sur Instagram le désir d’être capable de se nourrir elle-même.

« Tout ce que je souhaitais pour Noël, c’était d’être capable de manger un jour, je pense que j’y arriverai peut-être », a-t-elle écrit.

Elle a partagé son cheminement vers le rétablissement sur son compte Instagram, où elle a informé les gens de ses progrès.

Le 31 mars, elle a annoncé dans un post sur Instagram qu’elle s’était suffisamment rétablie pour manger seule et qu’elle n’avait plus besoin de la sonde d’alimentation, à condition que sa consommation d’aliments solides soit accompagnée de suppléments liquides.

Regardez cette publication sur Instagram

____________ I am officially off my feeding tube feeds after 3 years! • In December I had surgery on my stomach for my Gastroparesis (partial paralysis of the stomach). The surgery was a great success and I have been able to maintain and gain weight eating orally since then, while weaning off the feeding tube. I am hoping to get my feeding tube removed in the next couple of months, but it has to stay in for now. • Now I have to follow a special diet because my stomach is still partially paralyzed, but at least now I can eat a good amount of food and just supplement with liquid calories. • I still use my port in my chest quite often to receive IV fluids for my Gastroparesis and Dysautonomia, but I am glad to be off one source of artificial nutrition. • Life has been really busy as I am finishing up my last couple of weeks as a 3rd year medical student, but we have been working on a very special project close to my heart that I hope you all will help me with soon. ????

Une publication partagée par Claudia Martinez, MS4 (@claudiaimartinez) le

« Maintenant, je dois suivre un régime spécial parce que mon estomac est encore partiellement paralysé, mais au moins, je peux maintenant manger une bonne quantité de nourriture et simplement compléter avec des calories liquides », a-t-elle écrit. « En décembre, j’ai été opérée à l’estomac pour ma gastroparésie (paralysie partielle de l’estomac). La chirurgie a été un grand succès et j’ai pu maintenir et prendre du poids en mangeant par voie orale depuis lors, tout en me sevrant de la sonde d’alimentation. J’espère qu’on m’enlèvera mon tube d’alimentation dans les deux prochains mois, mais il doit rester en place pour l’instant. »

Claudia a commencé sa quatrième et dernière année à la faculté de médecine au McGovern Medical School, au début du mois de mai.

« Il reste encore une année d’école de médecine et en mai 2020, je serai appelée Dr Claudia I. Martinez », a-t-elle écrit dans un post sur Instagram.

Claudia a dit que lorsqu’elle aura terminé sa formation, elle ne sera malheureusement plus en mesure de poursuivre sa carrière de neurochirurgienne parce qu’elle a perdu la capacité d’utiliser ses mains. Dans ses posts sur Instagram, elle a dit qu’être neurochirurgienne était un rêve depuis qu’elle avait environ 8 ans. Pour elle, avoir eu une maladie du cerveau est ironique, étant donné la carrière de rêve qu’elle souhaitait. Cependant, malgré toute l’adversité à laquelle elle a fait face, elle a réussi à s’en sortir et a dit qu’elle allait simplement changer son cheminement de carrière et devenir médecin.

Elle a expliqué qu’elle est reconnaissante et que tout le processus qu’elle a traversé lui a ouvert les yeux sur un autre champ de la médecine ; elle se dirigerait vers la médecine physique, la réadaptation et la neurologie. Elle a dit qu’elle croyait que tout arrive pour une raison.

Regardez cette publication sur Instagram

A couple of weeks ago I received my Step 1 score. I scored higher than I expected (see my step studying post). • Since I was 8 yrs old I wanted to become a Neurosurgeon (it’s ironic that I later developed Chiari Malformation and Hydrocephalus and needed multiple neurosurgeries myself). So for my entire life I worked as hard as I could to see this dream through. • There on the computer screen was the score I needed to be able to do Neurosurgery. When I saw my score I had the biggest smile and I whispered to myself, “You did it…”. But tears immediately filled my eyes knowing I can never be a neurosurgeon bc I’m missing the main thing I need to pursue Neurosurgery as a career, the functioning of my hands. • I’ve made an incredible recovery from my stroke, but the biggest deficit by far remains in my hands. • I only share this with you bc I honestly think everything happens for a reason. Today I look down at my hands and thank God for my deficits bc I like to think He redirected me from having a career in surgery and opened my eyes to the field of Physical Medicine and Rehabilitation (PM&R) and Neurology by taking the one thing I really needed to perform surgery, my hands. • Thank you God for taking away something I thought I wanted and introducing me to a field of medicine that I’d have otherwise never been exposed to, one that is perfect for me. Thank you for always preserving my intelligence during my many brain surgeries and for using my brain, even though at times my biggest defeat, as my biggest ally. #collateralbeauty #embracethejourney

Une publication partagée par Claudia Martinez, MS4 (@claudiaimartinez) le

« Je ne partage ça qu’avec vous, je pense honnêtement que tout arrive pour une raison. Aujourd’hui, je regarde mes mains et je remercie Dieu pour mes déficits car j’aime à penser qu’il m’a redirigée ailleurs que vers une carrière en chirurgie et m’a ouvert les yeux sur le domaine de la médecine physique et de réadaptation, et sur la neurologie, en m’enlevant la seule chose dont j’avais vraiment besoin pour pratiquer la chirurgie, mes mains », a-t-elle écrit sur son post Instagram.

« Merci mon Dieu de m’avoir éloignée de quelque chose que je croyais vouloir et de m’avoir fait connaître un domaine de la médecine auquel je n’aurais jamais été exposée autrement, un domaine qui est parfait pour moi. Merci d’avoir toujours préservé mon intelligence et ma capacité à utiliser mon cerveau pendant mes nombreuses opérations du cerveau, comme si parfois mon pire problème était aussi mon meilleur atout dans la vie. »

Regardez le parcours de Claudia dans la vidéo ci-dessous :

RECOMMANDÉ