Une femme achète un autobus d’époque pour 7 000 $ US et passe 3 ans à le transformer en une petite maison confortable

Par Li Yen
3 septembre 2019 Mis à jour: 3 septembre 2019

Êtes-vous de ceux qui sont fatigués d’être pris dans le chaos d’un monde en évolution rapide, à la poursuite d’activités sans fin ?

Il est sûrement temps de s’inspirer de cette dame du New Jersey qui s’est débarrassée de son appartement dans la ville de New York pour vivre dans un autobus GMC Commuter Greyhound 1966 reconverti.

Ayant vécu à New York après l’obtention de son diplôme, Jessie Lipskin a constaté que beaucoup de gens perdaient beaucoup de temps et d’énergie à sécuriser leurs possessions.

« À mon avis, la plupart de ces articles me semblaient superflus pour une vie pleine de sens et j’ai réalisé que le temps et l’énergie émotionnelle consacrés aux biens matériels pourraient être mieux utilisés ailleurs. C’est l’étincelle qui m’a conduite à mon petit style de vie à la maison », a écrit Lipskin pour Apartment Therapy.

« J’avais l’impression qu’il y avait quelque chose d’autre », a dit Mme Lipskin à ABC News.

Mme Lipskin s’est inspirée du documentaire Garbage Warrior, qui raconte l’histoire d’un éco-architecte nommé Michael Reynolds et sa vision de construire Earthships, une maison chauffée par énergie solaire faite de matériaux naturels et recyclés. Elle a ensuite eu sa propre vision d’un mode de vie plus durable en réduisant ses possessions.

« J’ai commencé à lire tout ce que je pouvais sur les modes de vie durables. En fin de compte, une maison sur roues semblait être la solution parfaite. Je pourrais facilement explorer de nouveaux endroits (trouver un endroit permanent pour m’établir, à court terme, n’était pas une priorité pour moi), et je pouvais continuer à vivre un mode de vie végétalien », écrit Mme Lipskin.

Puis, un beau jour en 2015, alors que Mme Lipskin parcourait eBay, un autobus GMC Commuter Greyhound 1966 – le même modèle conduit par Keanu Reeves dans le film Speed de 1994, a attiré son attention.

Mme Lipskin aimait tellement l’esthétique de l’autobus Greyhound de 1966 qu’elle l’a acheté pour 7 000 $ US même si elle ne possédait pas de permis de conduire à l’époque.

S’adressant à CBS New York, elle a dit : « Ça ressemblait à un bus de banlieue des années 1960 -1970. Tous les sièges d’origine étaient en place. C’était assez poussiéreux, mais il avait vécu sa vie dans le désert après s’être retiré de la baie de San Francisco. »

Comme Mme Lipskin ne pouvait pas le conduire elle-même, deux amis l’ont aidée à transporter l’ancien autobus de Perris, Californie, à New York, avant qu’elle n’entreprenne le projet de rénovation pour le transformer en une petite maison confortable sur roues, de 37 mètres carrés.

En trois ans, Mme Lipskin s’est déplacée sept fois à de nouveaux endroits avec l’autobus alors qu’elle cherchait de l’aide auprès de différentes personnes, comme les entrepreneurs locaux C&S Electrical et Sawbucks Contracting, pour le bricolage et les réparations.

Elle a même vendu les sièges de l’autobus à un restaurateur.

« Ayant grandi à New York, je n’avais pas beaucoup d’expérience dans le bricolage et les réparations », a dit Mme Lipskin. « J’ai essayé d’en apprendre le plus possible et d’aider là où je pouvais, comme pour l’installation et la finition des comptoirs. »

En s’installant dans un espace réduit tel qu’un autobus, Mme Lipskin a dû se débarrasser de beaucoup de choses, mais tout cela en valait la peine.

« Si vous vous débarrassez de tout ce dont vous n’avez pas vraiment besoin, vous vous sentirez plus léger et plus à l’aise pour bouger. Vous devez choisir ce qui a de la valeur pour vous. Pour moi, ce sont des choses comme de vieux livres », a-t-elle dit dans une interview accordée à Asbury Park Press.

La maison rénovée élégamment, avec ses boiseries sur mesure et ses intérieurs entièrement blancs, dispose d’une cuisine moderne, de trois grands placards, de deux climatiseurs centraux, d’une douche et d’un espace douillet pour lire des livres ainsi que de deux chambres.

Faisant allusion à sa petite maison mobile, qui peut accueillir jusqu’à quatre personnes, Mme Lipskin a dit : « Quand je rentre, c’est énorme. C’est encore plus grand que mon appartement de New York. »

« J’adore ne pas avoir de télé. J’avais la possibilité d’avoir une télévision, mais j’aime vraiment me réveiller le matin et entendre les oiseaux devant ma fenêtre », a-t-elle dit à l’Insider.

Le passe-temps favori de Mme Lipskin est la lecture. Elle a dit : « J’ai l’impression d’avoir été tellement occupée ces dernières années que je n’ai pas lu autant que j’aurais aimé. J’ai le temps de le faire maintenant. »

Plus important encore, vivre dans un espace plus petit avec moins de choses matérielles lui laisse plus de temps libre pour voyager et vivre.

« Une fois que j’ai commencé à me débarrasser des choses qui avaient moins de valeur pour moi, je me suis sentie plus libre de voyager. J’ai pensé qu’un mode de vie plus mobile pourrait me convenir », a-t-elle écrit.

« Je voulais pouvoir vivre pleinement », a-t-elle dit.

Lorsque Mme Lipskin gare sa maison sur roues sur un terrain privé à Asbury Park, dans le New Jersey, elle peut se libérer du stress quotidien en se promenant dans les bois et en profitant de la beauté de la nature.

Aujourd’hui, Mme Lipskin travaille à distance dans le domaine de la finance et a la possibilité de voyager à l’étranger. Elle aimerait donc une maison encore plus petite telle que convertir une Sprinter ou une remorque Airstream. Elle a inscrit le bus sur Craigslist en vente à 149 000 $ US.

Tout en cherchant le bon acheteur, elle offre en location son espace élégant et confortable en un Airbnb à Joshua Tree, en Californie.

Est-ce que la maison sur roues de Mme Lipskin vous fascine ?

Photos avec l’aimable autorisation de Jessie Lipskin

RECOMMANDÉ