Une femme battue par des pilleurs alors qu’elle essayait de protéger son commerce à New York

Par Lorenz Duchamps
3 juin 2020
Mis à jour: 4 juin 2020

Les autorités tentent d’identifier un groupe de pilleurs qui ont été vus sur une vidéo de surveillance en train de battre une femme de New York alors qu’elle tentait de les empêcher de piller son petit magasin à Rochester.

Les images montrent Madison Mavity, 24 ans, sévèrement battue par un groupe de pilleurs qui la frappe avec des objets en métal et en bois alors que la jeune femme supplie et crie aux voyous de partir.

La vidéo a suscité l’indignation des usagers des médias sociaux après avoir été diffusée, avec des millions de visites au cours des premières heures, même si beaucoup de médias n’ont pas évoqué l’histoire de Madison Mavity.

Madison Mavity a déclaré à Spectrum News qu’elle et son mari essayaient de protéger Kim Dao Repairs, un magasin relié à leur domicile qui avait été vandalisé un peu plus tôt.

« Ils [Kim Dao Repairs] ont été cambriolés et vandalisés. Nous aidions à réparer leur fenêtre quand d’autres personnes sont venues et ont tout cassé. J’essayais juste de les éloigner », a-t-elle dit au journal.

Les images de surveillance ont été publiées sur Twitter par le service de patrouille de la police de Rochester (RPDPI), qui a publié plus d’une dizaine de photos et de vidéos des incidents survenus le week-end dernier dans la ville, en demandant au public de les aider à identifier les vandales.

« Ces hommes ont violemment attaqué la propriétaire d’un magasin [et] son mari qui tentaient de protéger leur commerce du pillage », écrit le service dans la légende de la vidéo.

Le mari de Madison Mavity était également présent, et il a supplié le groupe d’hommes d’arrêter de blesser sa femme en leur lançant une batte de golf et en criant : « Eloignez-vous de ma femme ! »

Le couple s’est rendu à l’hôpital après l’incident, Mme Mavity a expliqué à WHAM13 qu’elle pensait avoir subi une commotion cérébrale, et que son mari s’était blessé la main en essayant de protéger sa femme.

« J’ai pensé que j’avais peut-être une commotion cérébrale ; il y avait un bourdonnement dans mes oreilles mais ça a disparu. Tout le côté gauche de mon corps est contusionné », a déclaré Mme Mavity à la sortie.

Mme Mavity a déclaré qu’elle ne regrettait pas d’avoir tenu tête à ce groupe d’hommes. Elle s’est installée chez une amie où elle se rétablit actuellement pendant que les autorités s’efforcent d’identifier les hommes.

Madison Mavity, 24 ans, résidant à Richmond, en photo. (Avec l’aimable autorisation du service de police de Rochester Patrol Investigations/Twitter)

Le maire de Rochester, Lovely Warren, a déclaré aux médias que les violents pillards et vandales qui provoquent des troubles ne sont pas originaires de la ville. De nombreux manifestants de la ville avaient marché pacifiquement vers divers endroits.

La police a déclaré qu’elle ouvrait une enquête et qu’elle demandait à toute personne disposant d’informations d’appeler Crime Stoppers au 423-9300. 

Violence et chaos

Ce qui devait être une manifestation nationale pacifique en l’honneur de George Floyd s’est transformé en une confrontation violente et chaotique. De nombreux pillages et destructions de biens ont été signalés par les citoyens dans toutes les régions des États-Unis.

George Floyd est un Afro-Américain qui est mort le 25 mai lorsqu’un policier de Minneapolis a appuyé son genou sur son cou pendant près de 9 minutes au cours de son arrestation. L’officier, Derek Chauvin, a été arrêté la semaine dernière. Il a été accusé de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire au deuxième degré. M. Chauvin a été détenu à la prison du comté de Ramsey avant d’être emmené à la prison du comté de Hennepin dimanche.

Au moins cinq personnes ont été tuées et des dizaines blessées jusqu’à présent à travers les États-Unis, alors que les manifestations ont tourné à la violence. Des troupes de la Garde nationale ont été déployées dans 15 États et à Washington pour tenter de réprimer la violence.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ