Une femme de Los Angeles aide un sans-abri à retrouver sa famille après 20 ans de séparation

Par Epoch Times
21 octobre 2020
Mis à jour: 21 octobre 2020

Une femme de Los Angeles a été louée pour avoir été bien au-delà de l’acte commun de gentillesse. Elle a non seulement tendu la main à un sans-abri dans une situation difficile, mais l’a aussi aidé à retrouver sa famille, alors qu’il ne les avait pas vus depuis 20 ans.

Souvent, apercevoir un sans-abri va susciter un malaise, cela nous confronte à une réalité gênante, en passant par le centre-ville ou sur le chemin de retour de l’épicerie.

Mais imaginez qu’après avoir déménagé dans une nouvelle ville, vos rêves et vos finances tombent à l’eau du jour au lendemain, et vous vous retrouvez à la rue sans réseau de soutien et sans moyen de rentrer chez vous pour retrouver votre famille, alors que vos proches sont morts d’inquiétude et se demandent ce qui vous est arrivé.

C’est l’histoire que Randi Emmans s’est fait raconter un soir, devant son appartement de Los Angeles.

(Avec l’aimable autorisation de Randi Emmans)

Elle a entendu un sans-abri du voisinage parler tout seul. Mais au lieu de passer devant et l’éviter, Mme Emmans l’a écouté.

L’homme, dont elle a appris le nom par la suite, s’appelait Pedro Reid et se murmurait : « Imaginez que personne ne s’arrête jamais pour vous saluer. Tout le monde se contente de regarder. Mais personne ne sait à quel point je suis instruit, intelligent, tout ce qu’ils voient, c’est un homme qui n’a pas de maison et qui n’a personne à qui téléphoner. »

Ses paroles ont touché le coeur de Randi, et avec son petit ami, John Suazo, ils sont allés parler à Pedro Reid.

Ils ont rapidement appris qu’il avait déménagé à Los Angeles en 1999, traversant le pays depuis la Caroline du Sud pour une relation qui n’a pas duré.

« Nous avons fini par lui parler pendant près d’une heure », a écrit Randi sur les médias sociaux. « Il a expliqué qu’il était à la rue depuis 8 ans […] il a déménagé pour une fille et la relation n’a pas fonctionné et il n’avait pas l’argent pour obtenir son propre logement ou pour retourner dans sa famille à NY ou à Charleston. »

(Avec l’aimable autorisation de Randi Emmans)

Peu après, ses luttes avec la drogue et l’alcool l’ont laissé sans-abri. À 54 ans, il n’avait pas revu sa famille depuis 20 ans. Il n’avait pas de papiers d’identité et se faisait appeler Franklin Mitchell.

Ces facteurs ont rendu quasi impossible pour la famille de M. Reid de le retrouver, au fil des ans.

« J’ai pleuré toute la nuit », a écrit Randi. « Je pleure encore en écrivant ça. Je ne peux pas imaginer ce que cet homme a vécu, ni ce que ceux dans la rue vivent. »

Randi, qui dirige une organisation caritative locale pour les sans-abri, a donné à Pedro Reid un sac à dos rempli de provisions, mais cela ne semblait pas suffisant. Elle a donc lancé un appel aux dons sur sa page Facebook, espérant recueillir des fonds pour que Pedro ait un endroit où rester pendant qu’ils tentaient de le réunir avec sa famille.

Au bout de trois jours seulement, Randi avait récolté 6 500 dollars.

Le couple a noté les noms des membres de la famille de M. Reid et l’adresse de sa grand-mère, puis s’est mis à rechercher et à appeler des gens, à la recherche de sa famille.

Après de nombreuses impasses, l’oncle de Pedro, Pierre Grant, a rappelé John Suazo.

(Avec l’aimable autorisation de Randi Emmans)

M. Grant a déclaré au Washington Post que dès que John lui a parlé de leur rencontre avec Pedro, il a su que son neveu, perdu depuis longtemps, avait été retrouvé.

« Pendant plus de 20 ans, nous avons prié et cru qu’un jour nous le trouverions, et ce jour est enfin venu. C’est un miracle », a-t-il déclaré.
Entre autres choses, les dons recueillis par Randi et John ont permis de financer des vols pour M. Grant et la cousine de Pedro, Mia Green, qui l’ont retrouvé le 7 août.

(Avec l’aimable autorisation de Randi Emmans)
(Avec l’aimable autorisation de Randi Emmans)

FOCUS SUR LA CHINE – Les liens cachés de Hunter Biden avec la Chine exposés

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ