Une femme enceinte avait un ventre si imposant que les médecins ont pensé à un jumeau caché – elle donne naissance à un bébé de 5,9 kg

Par Caters News Agency
10 mai 2021
Mis à jour: 10 mai 2021

Une femme enceinte avec un énorme ventre, si gros que les médecins pensaient qu’elle portait un jumeau non détecté, a donné naissance à un nouveau-né de plus de 5,89 kg.

Amber Cumberland, 21 ans, originaire d’Aston, dans l’Oxfordshire, au Royaume-Uni, a donné naissance à sa fille Emilia le 16 avril. La petite fille est considérée comme le deuxième plus gros bébé jamais né au Royaume-Uni, après celui qui a battu le record de 2012, qui pesait 6,4 kg.

La petite Emilia a formé un ventre si volumineux pendant la grossesse que les médecins se demandaient s’il n’y aurait pas un deuxième bébé surprise pendant le travail.

(Caters News)

« Les médecins pensaient que c’était des jumeaux pendant la grossesse parce qu’il était si gros, même si nous ne pouvions en voir qu’un seul sur les échographies », a déclaré Amber. « Nous l’avons tellement entendu que nous avons commencé à croire qu’il y en avait un autre qui se cachait là-dedans. »

Pendant la grossesse d’Amber, elle et son partenaire, Scott Joy, 22 ans, se rendaient au supermarché pour voir si quelqu’un ferait des commentaires sur son baby bump, et presque à chaque fois, ils le faisaient.

On a commencé à prendre la mesure de la petite Emilia au cours du troisième trimestre, alors qu’elle atteignait la taille moyenne d’un bébé de 36 semaines à l’échographie de 32 semaines, et son poids a été estimé à environ 4 kg lors d’une échographie de croissance supplémentaire à 36 semaines.

L’énorme ventre de grossesse d’Amber a entraîné de nombreuses complications douloureuses, si bien qu’elle ne pouvait pas attendre d’avoir un accouchement provoqué pour faire sortir son bébé. Elle a essayé des remèdes maison pour se déclencher elle-même et faire avancer les choses, mais rien n’a fonctionné.

(Caters News)

« J’étais tellement déterminée à la faire sortir que j’ai tout essayé – j’ai mangé un demi-kilogramme d’ananas cru, j’ai utilisé des huiles essentielles et des sels de bain, et même pratiqué l’acupressure – tout ce que j’ai lu en ligne qui pouvait aider », raconte Amber.

« Mon ventre était si gros que j’ai eu beaucoup de vergetures et ma peau était si fragile à cause de l’étirement qu’elle saignait si je me levais trop vite. »

Amber souffrait d’une terrible sciatique et de nerfs comprimés dans ses hanches et ses jambes, à cause du poids de la petite Emilia. Elle était incapable de se retourner sur le lit et avait besoin de l’aide de Scott.

L’accouchement a finalement été provoqué à presque 2 semaines de retard. Scott a passé 42 heures sur le parking de l’hôpital John Radcliffe en l’espace de 3 jours avant l’accouchement ; il n’a pas été autorisé à rejoindre Amber avant qu’elle ne soit en plein travail, en raison des restrictions imposées par le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), plus connu sous le nom de nouveau coronavirus.

La future maman a passé 24 heures en travail jusqu’à ce que bébé Emilia entre dans le monde par une césarienne d’urgence.

« J’étais dilatée à huit centimètres et elle ne pouvait pas aller plus loin – si elle était descendue plus bas, ils n’auraient pas pu la remonter et elle serait restée coincée », a déclaré Amber. « Les muscles de mon ventre se sont complètement déchirés au point que les médecins pouvaient à peine les distinguer pendant la césarienne et ont dit que c’était le pire [accouchement] qu’ils aient jamais vu. »

Emilia était si grosse qu’il fallait deux personnes pour la soulever et une autre pour tout retenir pour la faire sortir. Amber a dit que même la tenue ne lui allait pas. Heureusement, les parents avaient emporté des vêtements de rechange pour les enfants de 0 à 3 mois, et le personnel de l’hôpital a également trouvé des couches plus grandes.

(Caters News)
(Caters News)

« Les infirmières de l’hôpital sont même restées plus longtemps pour voir le poids du bébé et prendre des photos de celui-ci parce qu’il était si grand », a déclaré Amber.

Un peu plus d’une semaine après l’accouchement, Amber commence à guérir, mais elle s’attend à avoir besoin d’un certain temps pour se rétablir complètement en raison des dommages causés à son corps par une grossesse et un accouchement difficiles.

Elle est actuellement sur une liste d’attente pour suivre des séances de kinésithérapie qui l’aideront à guérir les muscles de son ventre gravement déchirés.

« J’ai encore un bout de peau complètement engourdi autour de mon nombril, là où les nerfs ont lâché », a déclaré Amber. « En raison des dommages causés aux muscles de mon ventre, les points de suture n’ont aucun support et je dois faire très attention. »

(Caters News)

Amber ne peut toujours pas prendre la petite Emilia dans ses bras ou l’allaiter parce qu’elle est encore trop « lourde ». Elle a également déclaré qu’il n’existe aucune protection disponible pour ses organes, mais elle essaie lentement d’aller mieux.

« Je suis toujours aussi mal à l’aise que lorsque j’étais enceinte, mais je me sens beaucoup plus légère et je n’ai plus de nerfs coincés, ce dont je suis très reconnaissante », a déclaré Amber. « Nous sommes toutes les deux si heureux avec notre magnifique petite fille. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ