Une femme pense que le rasage lui cause des marques rouges sur les jambes – il s’agit en fait de quelque chose de plus grave

Par Michael Wing
27 octobre 2019 Mis à jour: 27 octobre 2019

Lorsque Rhiannon Douglas a remarqué des éruptions cutanées bosselées et rouges sur ses jambes, elle a cru que c’était à cause du rasage. Toutefois, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un signe avant-coureur de quelque chose de beaucoup plus insidieux, et que ce signe valait mieux que pas d’avertissement du tout…

En janvier 2017, la jeune femme de 21 ans de Cannock, dans le Staffordshire, en Angleterre, se souvient s’être rasée les jambes quelques jours auparavant pour le mariage de son cousin. Quand les rougeurs se sont répandues sur tout son corps, Rhiannon a paniqué, pensant qu’il s’agissait d’une méningite.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Rhiannon Douglas (@rhiannondouglas) le

Ce n’est que lorsque les symptômes se sont accompagnés de douleurs articulaires et dorsales qu’elle s’est finalement précipitée à l’hôpital. Visiblement, quelque chose ne tournait pas rond avec sa santé. Après les examens, les médecins ont découvert une masse de 8,5 centimètres à l’intérieur de son thorax – il s’agissait d’une forme très rare de lymphome de Hodgkin.

« Je n’arrivais pas à croire que l’éruption cutanée sur mes jambes était le signe d’un cancer rare, je n’avais jamais entendu parler ni vu auparavant une telle chose, alors ça m’a secouée de l’apprendre », a relaté Rhiannon, rapporte l’Independent. « Au début, je croyais que l’éruption était causée par le rasage, c’était logique puisque mon cousin s’était marié quelques jours auparavant et, comme je portais une robe, je m’étais rasé les jambes ».

« Mais lorsque les éruptions ont commencé à se propager, j’ai paniqué et j’ai pensé que c’était une méningite et je suis allée tout droit chez le médecin. Mes jambes brûlaient constamment, je ne pouvais que porter des vêtements amples, je ne pouvais pas porter de chaussures, je devais porter seulement des tongs. »

Les médecins ont déclaré que si l’éruption n’était pas apparue, il aurait peut-être été trop tard en découvrant le cancer plus tard.

Maintenant, Rhiannon souhaite mieux faire connaître au public les symptômes précurseurs. Dans son cas, il s’agissait du purpura rhumatoïde (ou maladie de Henoch-Schonlein), une affection cutanée rare causée par une inflammation des vaisseaux sanguins.

« Je conseille vivement aux gens de se faire examiner s’ils ont un doute, car on ne sait jamais de quoi il peut s’agir », a-t-elle déclaré, selon Little Things.

Voir cette publication sur Instagram

Happy Sunday x

Une publication partagée par Rhiannon Douglas (@rhiannondouglas) le

« Lorsqu’on m’a dit que j’avais le cancer, je me suis sentie abasourdie, je n’aurais jamais pensé entendre ces mots à seulement 20 ans », a-t-elle dit. « Mais j’étais déterminée à me battre et j’ai décidé de changer mon style de vie, je voulais faire tout ce que je pouvais pour prendre du mieux. »

Depuis, elle a annoncé que la tumeur a rétréci. Pourtant, elle n’a pas subi de traitement. Elle attribue la bonne nouvelle aux remèdes naturels et à son régime végétalien.

Illustration – Shutterstock | puhhha
Le cancer se cache parfois derrière d’autres signes et symptômes

Il est de plus en plus reconnu que le cancer peut se cacher derrière une myriade de signes et symptômes qui ne sont pas habituellement associés à cette maladie. Il s’agit souvent de l’incapacité du corps à se rétablir (c’est-à-dire que la condition persiste longtemps) qui laisse présager une croissance cancéreuse, car le signe ou symptôme peut avoir une cause profonde. En cas de douleurs dorsales prolongées – ou d’autres symptômes comme une perte de poids inexpliquée, une toux prolongée ou une enflure – consultez votre médecin.

RECOMMANDÉ