Une femme photographie son mari endormi sur le sol de l’hôpital après avoir travaillé dur : « C’est un père formidable »

Par Mariana Buendia
18 octobre 2021
Mis à jour: 18 octobre 2021

Le rôle d’un père dans une famille est parfois d’endurer même quand il semble ne plus pouvoir le faire. C’est ce qu’a prouvé un père dormant sur le sol d’un hôpital après une semaine de dur labeur, que sa femme a décidé de remercier et de reconnaître publiquement.

Sara et Joe Duncan sont parents de deux enfants à Fredericktown, dans le Missouri, aux États-Unis. Sara est enseignante spécialisée et Joe travaille comme technicien du bâtiment. Comme dans de nombreuses familles, le père et la mère doivent travailler et contribuer à l’éducation de leurs enfants. Toutefois, à cette occasion, la mère de famille a décidé de reconnaître le grand mérite de son mari.

La mère a publié une photo sur Facebook le 23 mars, après avoir accompagné, avec son mari, leur plus jeune fille aux urgences. Sur la photo, on voit le père épuisé, endormi sur le sol de l’hôpital.

Avec l’aimable autorisation de Sara Duncan

« Ce que certains peuvent voir : un papa qui dort pendant que la maman reste éveillée en tenant son bébé endormi dans la salle d’urgence à 2 heures du matin », commence Sara.

« Ce que je vois : un père qui dort sur le sol rigide d’une salle d’urgence après avoir travaillé 12 heures par jour, 6 jours par semaine, depuis un mois, malgré la demande insistante de sa femme pour qu’il reste à la maison et se repose, tout ça pour ne pas laisser ses bébés seuls », a-t-elle ajouté dans la publication.

Et comme c’est souvent le cas, personne ne sait ce qui se passe réellement dans la vie des familles. Sara a expliqué à Good Morning America que son mari venait de terminer une garde de 12 heures cette nuit-là, et que le lendemain matin, « quelques heures plus tard », il allait entamer une autre garde.

Mais son mari l’a accompagnée à l’hôpital, même si elle lui a demandé de rester pour se reposer, « parce qu’il ne voulait pas que sa femme le fasse seule, aussi fatigué soit-il ».

Avec l’aimable autorisation de Sara Duncan

Heureusement, sa fille n’a reçu que des soins mineurs et a pu rentrer à la maison au bout de deux heures, mais cette journée restera certainement gravée dans les mémoires.

Bien que l’on ait parfois l’impression que tout doit être partagé à parts égales dans les mariages, cette mère émotive a expliqué que, bien souvent, l’éducation des enfants ne se déroule pas exactement de la sorte.

« Le mariage et l’éducation des enfants ne se font pas à 50/50. Certains jours, ça l’est. D’autres jours, c’est 60/40, 70/30, ou même 80/20. Et vous devez être prêt à faire votre part, quels que soient les besoins de votre conjoint ce jour-là. C’est ça, l’amour. Ainsi doit être un mari. Et je ne voudrais pas partager cette vie avec quelqu’un d’autre ! Merci pour tout ce que tu fais pour nous papa ! Nous t’aimons ! », termine le post de Sara.

Avec l’aimable autorisation de Sara Duncan

La mère a expliqué à Good Morning America qu’elle a décidé de poster la photo de son mari « du fond du cœur » parce qu’elle ne reconnaît pas assez souvent « le mari et le père phénoménal qu’il est ».

« J’aurais pu lui dire, mais ce n’est pas suffisant. Je voulais vraiment le dire aux gens : ‘Ce n’est pas toujours parfait, mais ça en vaut toujours la peine’ », a-t-elle expliqué.

Le post a suscité plus de 27 000 réactions et 3 700 commentaires, car comme cette mère, beaucoup de gens savent que l’éducation des enfants est loin d’être une mince affaire.

« Je ne peux pas imaginer faire ça sans lui. Félicitations aux mères célibataires. J’ai un mari qui fait la cuisine, le ménage, les couches et les bains, et je suis toujours épuisée. »

Avec l’aimable autorisation de Sara Duncan

Et même si l’éducation des enfants est une tâche difficile pour de nombreuses familles aujourd’hui, elle est toujours plus réussie lorsque le travail, les moments de difficulté et les moments de joie sont partagés. Il y aura toujours des jours où l’on aura l’impression de « ne plus pouvoir continuer », le plus important est de continuer à avancer.

« Je le regardais en pensant à la gratitude que j’ai pour lui et au fait que je ne voudrais pas vivre cette vie sans lui », a ajouté Sara.

Une bonne occasion de rendre hommage à tous les parents qui font tant d’efforts chaque jour.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ