Une femme prend un otage dans un commissariat de police avec un hachoir à la main

Par Isabel van Brugen
1 octobre 2019 Mis à jour: 1 octobre 2019

La police californienne a diffusé des images du moment où une femme armée d’un hachoir à viande a pris une femme en otage dans le hall d’entrée d’un poste de police en Californie du Nord.

La police de Salinas en Californie a diffusé une vidéo de surveillance sur Twitter qui montre le moment où Mariel Capulong, 22 ans, le 25 septembre, a pris en otage une femme de 43 ans, un bras autour du cou alors qu’elle brandissait un hachoir de sa main droite.

La vidéo débute alors que la victime est seule, en train de parler à un agent à la réception du hall avant de s’en aller. Quelques secondes après, la même personne, une femme de 43 ans, est vue entrant dans le champ de la caméra, tenue serrée par le cou, sous la menace de Mme Capulong.

Regardez :

Mme Capulong, vêtue d’un sweat à capuche blanc et les cheveux attachés, entraîne la victime à l’intérieur du hall en brandissant un hachoir à viande, avant de la forcer à s’asseoir sur une chaise qui n’est pas visible à la caméra. La police a ajouté qu’à ce stade, la victime se trouvait encore très près de l’agresseur et était en danger.

Dès que les officiers ont appris qu’il y avait une prise d’otages dans le hall d’entrée, ils s’y sont précipités, a déclaré Roberto Filice, chef adjoint de la police, à The Californian.

« On s’est précipités aussitôt dans le hall  », dit-il.

Alors que l’agresseur revient dans le cadre, soulevant le hachoir, six officiers en uniforme se précipitent dans le hall avec des pistolets paralysants et des armes à feu sorties, exigeant que la jeune femme de 22 ans lâche son arme tout en la visant.

Un officier parlemente et sort son pistolet paralysant pendant que le groupe se rapproche de l’agresseur. Un policier utilise son pistolet paralysant sur la jeune femme de 22 ans, la neutralisant, la victime étant incapable de s’échapper.

Selon la police, des policiers se sont tenus entre Mme Capulong et la victime de 43 ans pour créer une distance de sécurité, avant de l’escorter indemne hors du hall.

Mme Capulong a ensuite été menottée et placée en détention à la prison du comté de Monterey avec des blessures mineures. Elle est soupçonnée d’enlèvement, de séquestration et d’agression armée, a déclaré le chef de la police de Salinas, Adele Fresé, à la presse.

« Il n’y a pas eu de discussion, pas d’avertissement », dit M. Fresé. « Cette personne est juste entrée et a kidnappé une femme qui sortait du hall de notre poste de police. »

Il a suffi de moins de deux minutes pour que cela se termine, et les officiers ont fait preuve d’une « grande stratégie de désescalade », a dit Mr Filice.

M. Filice a ajouté qu’il était heureux que l’incident se soit produit juste avant un changement de quart de travail au bureau, ce qui signifie qu’il y avait « un certain nombre d’agents dans le service de police capables d’intervenir ».

La femme armée était inconnue des policiers et on pense que les deux femmes ne se connaissent pas. Le motif de cette agression n’est pas encore établi.

Dans une déclaration, le Service de police de Salinas s’est dit « fier de nos policiers qui ont utilisé leur formation, leur expérience et leurs bonnes techniques pour désamorcer une situation tendue, périlleuse et risquant de dégénérer à tout instant ».

RECOMMANDÉ