Une femme sauve 4000 poules en collectant près de 3000 euros en 36 heures

Par SWNS
14 septembre 2021
Mis à jour: 14 septembre 2021

Une association de défense des animaux a sauvé 4000 poules d’une mort certaine après avoir collecté 2 400 £ (environ 2 850 €) en 36 heures pour empêcher un camion de les emmener à l’abattoir.

La propriétaire du refuge pour animaux, Melanie James, est tombée sur une annonce Facebook publiée par un agriculteur local qui voulait vendre 1 000 poules à la fin de leur cycle de production d’œufs.

Melanie, chez elle, avec les 4 000 poules qu’elle a sauvées dans une ferme (SWNS)

Cependant, Mélanie a découvert que l’agriculteur avait également 3 000 poules destinées à la chaîne alimentaire en raison d’un contrat conclu avec une société de transport.

Cette protectrice des animaux dévouée a décidé d’accueillir le plus grand nombre de poules possible dans son refuge et voulait absolument sauver les 4 000 poules. Les poules pondeuses industrielles ne sont gardées que pendant 72 semaines, après quoi la production et la qualité des œufs diminuent.

4 000 poules ont pu errer sur la ferme du refuge après avoir été sauvées d’une mort certaine. (SWNS)

La femme de 43 ans a expliqué : « L’agriculteur m’a fait savoir que si je voulais en sauver plus de 1 000, je devais sauver les 4 000, car il devait assurer un certain quota pour remplir son contrat. »

« J’avais déjà assez d’argent pour les 1 000 premières poules, mais je devais trouver 2 400 livres supplémentaires pour sauver les 3 000 autres. »

« L’agriculteur a précisé qu’il devait régler la question au cours des deux jours suivants, car il devait avertir le contractant. »

« Ma mère me dit toujours que j’agis et que je réfléchis après ; je lui ai répondu que je le ferais, que je les prendrais toutes. »

« J’ai ensuite dû réfléchir à l’engagement que j’avais pris et les moyens dont je disposais pour l’honorer. »

Mélanie a décidé de recueillir le plus de poules possible dans son refuge pour animaux, et a ensuite choisi de prendre les 4 000. (SWNS)

Mélanie, qui a sept chats et trois chiens, a lancé une page GoFundMe pour récolter les 2 400 livres nécessaires pour sauver les 3 000 poules de l’abattoir.

Le fermier a demandé 80 pence (environ 0,94 €) par poule et, phénomène incroyable, elle a récolté la somme totale en 36 heures.

Mélanie, qui dirige le refuge pour animaux Ani-Mel Haven dans la petite ville balnéaire de Silloth, dans le comté de Cumbria, a déclaré : « La pression était vraiment forte, alors je me suis beaucoup investie dans les médias sociaux. »

« La réaction a été incroyable. Nous avons reçu des dons de l’ensemble du pays et du monde entier, y compris de la Barbade et des États-Unis. »

« Une personne a donné 1 000 livres (environ 1 186 €) et une autre, 700 livres (environ 830 €). »

(SWNS)

Ensuite, elle a dû faire face à une autre difficulté : vendre les poules et les transporter. Elle a donc demandé de l’aide à Emma Kelt, la propriétaire du sanctuaire de l’association caritative Forever Friends de Maryport, dans le Cumbria, qui lui a prêté main-forte pour le transport vers son refuge.

Mélanie, dont le fiancé, Kevin Murdoch, 49 ans, s’occupe d’animaux, a vendu les poules pour 1 £ (1,19 €) chacune.

Elle a déclaré : « Certaines personnes sont arrivées en nous disant qu’elles venaient d’un abattoir, nous avons refusé de leur vendre, car, bien sûr, cela allait à l’encontre de notre objectif. »

« Nous avons reçu quelques plaintes concernant la vente à 1 £, mais nous devions ajouter les 20 pence supplémentaires pour couvrir les frais de transport. »

(SWNS)

La mission de Mélanie comporte un seul inconvénient : elle a l’habitude de sauver une dinde chaque année, mais elle n’en a pas eu l’occasion jusqu’à présent, étant trop occupée avec ses poules.

Heureusement pour Mélanie, l’éleveur prend sa retraite, elle n’aura donc pas à recommencer.

« L’éleveur a été formidable pendant tout ce temps », a déclaré Mélanie. « Il nous a vraiment aidés et a été patient, attendant notre collecte de fonds, et a même hébergé beaucoup de poules jusqu’à ce que nous leur trouvions un foyer.

Mélanie a grandi dans l’amour des animaux, car son père, Bill, aujourd’hui âgé de 73 ans, avait l’habitude de secourir les animaux malades. Elle en a fait une carrière et a installé son refuge pour animaux sur le terrain de l’entreprise de jardinage de son père.

Mélanie sauve tous types d’animaux maltraités, négligés et abandonnés, y compris les oiseaux, le gibier d’eau et la faune sauvage.

Elle a accueilli deux poules chez elle, car elle ne voulait pas les vendre toutes. Elle les a nommées Audrey Henburn et Albert Eggstein.

Elle a ajouté : « J’aime tous les animaux, on voit qu’ils ont tous leur propre personnalité. »

« Je ne suis pas végétarienne, mais je pense que je ne pourrais plus jamais manger de poulet après cette expérience. »

Mélanie est toujours à la recherche de contributions pour son organisation et souhaite actuellement construire un centre de thérapie.

Si vous souhaitez faire un don, veuillez consulter le site www.ani-melhaven.co.uk.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ