Une femme trouve un diamant valant plusieurs dizaines de milliers d’euros dans un parc national américain

Par Catherine Bolton
31 août 2019 Mis à jour: 31 août 2019

Lorsque Miranda Hollingshead, âgée de 27 ans, de Bogata, au Texas, s’est rendue avec sa mère au Crater of Diamonds State Park, dans l’Arkansas, en août dernier, l’idée de réussir à revenir à la maison avec un diamant semblait n’être qu’un souhait.

Miranda a passé environ une heure avec sa mère, ses frères et sœurs sur le site de fouilles sans rien trouver. Mais lorsqu’elle s’est assise à l’ombre pour trouver de meilleures techniques de recherche de diamants sur son téléphone, elle s’est assise au bon endroit pour que la lumière reflète quelque chose d’étincelant. Ensuite, elle a fait une découverte assez impressionnante.

(Illustration – Shutterstock | Andriy Blokhin)

Le parc est une attraction touristique unique parce que les visiteurs ont le droit de garder tous les diamants qu’ils trouvent dans un champ de 37 acres labouré. Il s’agit du seul site diamantifère accessible au public dans le monde, offrant des centaines de petits diamants laissés par des machines qui ont déterré les plus gros diamants au début des années 1900 sur le site d’un volcan érodé datant de 91 millions d’années.

Elle a dit aux responsables du parc : « J’étais assise à l’ombre, à regarder une vidéo sur YouTube sur la façon de trouver des diamants. J’ai regardé mon enfant pendant une seconde et, quand j’ai baissé les yeux, j’ai vu le diamant parmi d’autres pierres. »

« J’ai passé la main dessus pour m’assurer de ce que c’était, je l’ai ramassé et j’ai crié à ma mère : ‘Je crois que j’en ai un !’ »

La famille est allée enregistrer le diamant auprès du parc, qui a expliqué dans une déclaration que la pluie peut remuer le gravier et pousser les diamants à la surface d’une manière qui les rend faciles à repérer sans trop creuser, comme dans le cas présent.

« Une grande partie du sol où Miranda a trouvé son diamant est composée de roches volcaniques non altérées », a dit dans un communiqué Waymon Cox, l’interprète du parc. « Lorsqu’il pleut, le ruissellement laisse souvent du gravier meuble et parfois des diamants à la surface de ces endroits. Les diamants ont un éclat brillant qui les rend faciles à repérer, Miranda était assise au bon endroit pour voir le diamant briller au soleil. »

Le diamant de Miranda est un diamant jaune de 3,72 carats, le plus gros diamant du parc depuis 2017 et le plus gros diamant jaune trouvé depuis 2013. C’est incroyablement rare, avec environ seulement un diamant sur 10 000 carats de diamants enregistrés comme pierres précieuses de couleur naturelle – même si les diamants jaunes ont tendance à ne pas atteindre le même prix élevé que les diamants blancs, la découverte vaut probablement encore des dizaines de milliers de dollars.

« De la taille d’une gomme à effacer, avec une couleur jaune clair et un éclat métallique étincelant. Miranda a dit que la forme unique de son bijou lui rappelait une molaire arrondie, avec une petite indentation à une extrémité », a expliqué M. Cox à Insider.

Ce n’est pas le premier diamant trouvé sur le site de fouille cette année. Jusqu’à maintenant, en 2019 seulement, 319 diamants ont été déterrés en date du 19 août, ils totalisent environ 63,49 carats. Mais la trouvaille de Miranda est de loin la plus importante, elle est encore plus spéciale à cause de sa couleur distincte.

Pour l’instant, sa mère ne sait pas si elle va vendre le diamant ou le faire monter comme bague pour son usage personnel. Quoi qu’il en soit, c’est certainement une belle récompense pour son temps et son argent, après avoir dépensé environ 10 euros seulement pour creuser. Elle peut certainement rentrer chez elle avec un beau petit profit.

RECOMMANDÉ