Une femme, victime d’intimidation en raison de sa tache de naissance sur le visage, n’aurait jamais pensé trouver l’amour, a maintenant une famille de rêve

Par Epoch Times
9 octobre 2020
Mis à jour: 9 octobre 2020

En raison d’une large tache de naissance sur son visage, une mère de deux enfants, qui avait par le passé été cruellement baptisée « Double-Face, en référence au personnage dans le film Batman, ne pensait jamais trouver l’amour. Or, elle a aujourd’hui le mari et les enfants dont elle a toujours rêvé.

Chelsey Peat, 34 ans, de la ville de Lethbridge, dans la province d’Alberta, au Canada, est née atteinte d’une maladie rare appelée « syndrome de Sturge-Weber », un trouble neurologique qui lui a laissé une grande tache de naissance sur le côté gauche de son visage, ainsi qu’un glaucome à l’œil gauche.

Chelsey Peat, 34 ans, Lethbridge, Alberta, Canada. (Caters News)

« Il s’agit entièrement d’une mutation génétique. Il n’y a personne dans ma famille qui en soit atteint », a déclaré Chelsey à l’agence de presse Caters.

Dès sa naissance, Chelsey n’a pas eu la vie facile. Alors qu’elle avait seulement 18 mois, elle a dû subir une opération au cerveau afin de faire cesser les crises d’épilepsie qui mettaient sa vie en danger et qui étaient causées par sa condition.

Les médecins avaient alors dit à ses parents que l’opération n’avait que 50 % de chances de réussir et que, même si Chelsey survivait, elle aurait 50 % de chances d’être atteinte d’un handicap mental grave. Or, elle a défié toutes les probabilités et n’a finalement que perdu une petite partie de son champ de vision aux deux yeux et souffre de maux de tête de temps à autre.

« J’ai défié toutes les statistiques », a déclaré Chelsey à Truly.

Cependant, en grandissant, les choses n’étaient pas faciles pour Chelseay, car elle était constamment pointée du doigt en raison de son apparence.

Étant enfant, lorsque Chelsey sortait avec sa mère au centre commercial, il arrivait qu’on demande comment elle avait été brûlée ou si elle avait été battue.

Chelsey Peat, bébé. (Caters News)

Une fois, sa mère lui a raconté qu’un homme avait enroulé ses bras autour Chelsey et sa mère, et avait dit à sa mère qu’il pouvait l’aider à sortir de cette situation de violence.

L’école était difficile pour Chelsey, car de cruels intimidateurs ont été présents tout au long de ses années de scolarité et ont transformé sa vie en un « enfer », faisant d’elle l’objet de moqueries quotidiennes et la qualifiant de « monstre » ou de « bête de foire », etc.

Chelsey a déclaré à l’agence de presse Caters que ses bourreaux l’avaient également surnommée « Double-Face » en référence au tristement célèbre personnage de Batman, dont le côté gauche de son visage a été défiguré à la suite d’une attaque chimique.

« Je n’avais pas eu beaucoup d’amis en grandissant, c’était une période très solitaire », a ajouté Chelsey. « J’arrivais à l’âge où on veut que les garçons nous remarquent, mais ils ne voulaient rien avoir à faire avec moi parce que mon apparence était différente. »

Adolescente, Chelsey aspirait à être une fille normale et se couvrait d’épaisses couches de fond de teint afin de dissimuler sa tache de naissance.

À son un bal de promo, Chelsey espérait qu’un garçon lui demande d’aller danser avec lui, mais cela ne s’est jamais produit.

Chelsey avoue que ces situations on blessé son estime d’elle-même, et qu’elle s’est trouvée d’affinité avec les personnages sans défense tels que Le Bossu de Notre Dame, la Bête de « La Belle et la Bête », et le Fantôme de l’Opéra.

« Ces personnages m’ont aidée dans ma jeunesse, parce que l’école était vraiment difficile », dit-elle.

Cependant, les choses ont pris un grand virage lorsque Chelsey a rencontré son mari, Matt, 34 ans, informaticien, par le biais d’amis communs, lors d’une fête en 2004. Les deux se sont entendus à merveille et ont continué à se connaître en clavardant sur MSN Messenger. Ils se sont rapidement rapprochés.

Chelsey le jour de son mariage, avec son mari, Matt. (Caters News)

Chelsey, qui travaille actuellement à temps partiel dans un hôpital, a déclaré que le fait d’avoir correspondu en ligne lui a permis de s’ouvrir plus facilement et a permis que Matt apprenne à la connaître au-delà de sa tache de naissance.

« Ensuite, il m’a demandé si je voulais faire une sortie avec lui, nous sommes allés au parc, puis [il m’a demandé de l’accompagner] pour une autre sortie au centre commercial », se souvient Chelsey. « Pour moi, cela signifiait beaucoup que quelqu’un s’intéresse à moi à l’époque, je ne pensais même pas que cela pouvait être possible. »

Le couple s’est marié en 2008 et a eu deux filles, Athena, 13 ans, et Zelda, 3 ans. Ainsi, Chelsey a eu la famille qu’elle n’avait jamais osé imaginer avoir un jour.

Chelsey Peat avec sa famille. (Caters News)

Aujourd’hui, cette mère, qui est ambassadrice de la Fondation Vascular Birthmarks, sensibilise le public à sa condition de peau et offre espoir à ceux qui sont victimes d’intimidation en raison de leur apparence différente.

« J’aimerais que les gens sachent que nous ne sommes pas contagieux, ce qui est une des idées fausses les plus largement répandues », a déclaré Mme Chelsey. « Acceptez-nous et aimez-nous pour ce que nous sommes, nos taches de naissance et tout le reste. »

À travers ces expériences, Chelsey a également appris à trouver la paix en elle-même. Elle affirme que, maintenant, lorsque des gens la fixent ou commentent son visage, elle profite de l’occasion pour les sensibiliser.

Chelsey Peat, 34 ans, avec ses filles Athena, 13 ans, et Zelda, 3 ans (Caters News)

« Nous sommes des gens incroyables, mais nous n’utilisons pas notre plein potentiel parce que le monde extérieur n’est pas à l’aise avec notre apparence différente », a-t-elle conclu. « Je veux être traitée comme n’importe quelle autre femme en 2020. »

FOCUS SUR LA CHINE – Arrestation de la mère de la virologue Yan Limeng en Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ