Du détergent servi à une fillette à la place d’un jus de fruits dans un restaurant

Par Epoch Times avec AFP
5 août 2019
Mis à jour: 5 août 2019

Jeudi midi, « une fillette a avalé du détergent, croyant que c’était du jus de pomme », ont indiqué les gendarmes de Loire-Atlantique, confirmant une information de Ouest-France

Une fillette de 22 mois a été brûlée gravement après qu’on lui a servi du détergent à la place d’un jus de fruit dans un restaurant huppé de Pornic en Loire-Atlantique, a-t-on appris lundi auprès des gendarmes.

« Un employé qui avait mis du détergent dans un contenant qui sert aux boissons, l’a laissé sur le comptoir, l’un de ses collègues croyant qu’il l’avait oublié, l’a remis dans le frigo et ça a été servi aux clients », ont déclaré les gendarmes.

Le produit corrosif et extrêmement dangereux pour la santé. Il serait un détergent pour lave-vaisselle industriel contenant de la soude caustique. Le père raconte que par chance sa fille l’a régurgité immédiatement. « Le produit a traversé sa robe et lui a brûlé la peau… De la simple lessive ne fait pas ça », raconte le père.

La fillette a été transportée au CHU de Nantes le jour même, en raison de douleurs à l’estomac et à l’œsophage. Selon son père, cité par Ouest-France, si la fillette « n’est plus entre la vie et la mort », elle est maintenue dans un état de coma artificiel et « risque de perdre son œsophage ».

Ses parents, qui ont goûté la boisson pour comprendre pourquoi leur fille était dans cet état, ont été eux aussi intoxiqués, d’après les gendarmes.

Une « négligence grave »

Une plainte a été déposée par les parents, qui évoquent dans Ouest-France une « négligence grave » de l’établissement, et une enquête a été ouverte par le parquet de Nantes. « Elle va avoir une brûlure très sévère de l’œsophage et de l’estomac. Elle est sous assistance respiratoire, elle ne pourra pas utiliser son œsophage. Les aliments ne pourront pas passer et ils seront obligés de lui faire une greffe. Ce n’est pas juste un coup de malchance. Il y a eu plusieurs événements qui sont des négligences importantes et graves et qui, à la fin, auraient pu conduire au décès de ma fille ».

Dans des messages diffusés sur sa page Facebook, l’établissement « La Fontaine aux Bretons » se dit « effondré par cet accident ». Il assure avoir « initié (..) dans toutes les équipes – restaurant / résidence / jardins – une révision complète de (ses) procédures de sécurité ».

La famille a reçu des excuses de l’équipe et du directeur de l’établissement. « Je n’ai qu’une préoccupation pour le moment, que cette enfant aille bien et qu’un tel incident ne se reproduise plus », déclare le directeur.

« Une succession d’actions, de différentes personnes, durant un service soutenu, est certainement à l’origine du drame qui a conduit à servir du produit de lave-vaisselle (identique à celui que l’on trouve dans tous les restaurants) à la place de notre jus de fruit maison. Nous collaborons avec la gendarmerie qui établira les circonstances exactes », poursuit l’établissement.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ