Une fillette de 11 ans s’échappe d’une agression aux toilettes : « Dieu veillait », s’exclame une employée

Par Louise Bevan
7 novembre 2019 Mis à jour: 7 novembre 2019

Le soir de cette épreuve tragique, un cri à en glacer le sang était un test de réalité pour tout le monde à l’intérieur du restaurant barbecue Sonny à Brunswick, en Géorgie.

La petite fille à la voix forte s’est avérée être l’héroïne de la journée. Grâce à sa bravoure, le monde a été épargné de la cruauté d’un homme aux intentions malveillantes.

Comme l’a rapporté News4Jax, la fillette, qui restera anonyme, dînait avec sa famille au populaire restaurant barbecue en revenant des vacances familiales en Floride. Elle a demandé d’être excusée pour aller aux toilettes toute seule. Quelques instants plus tard, les clients et le personnel ont eu la preuve incontestable que quelque chose n’allait pas du tout lorsqu’ils ont entendu un énorme cri provenant des toilettes où la fillette venait d’entrer. Quelques secondes plus tard, la fillette est revenue dans la salle à manger du restaurant, hystérique.

« En tant que mère, a dit Amber, une employée du restaurant qui a entendu le cri de l’enfant de 11 ans, quand j’ai entendu ce cri, j’étais sur le qui-vive ainsi que tous les autres employés. Nous avons immédiatement fermé les portes », poursuit Amber, expliquant ce qui s’était passé après que l’enfant a dit au personnel qu’elle avait été attrapée par un homme étrange dans les toilettes des dames. « Je n’allais pas le laisser quitter le restaurant », a-t-elle dit. Le personnel n’a pas hésité, voulant s’assurer que la fillette, et tous les autres enfants de Sonny’s, étaient en sécurité.

Amber elle-même, réagissant avec un puissant instinct maternel, a sorti l’homme des toilettes des hommes où il avait tenté de se réfugier. Le personnel a appelé le numéro de secours.

(Illustration – Shutterstock | Dean Drobot)

La fillette se souvient d’être sortie de la toilette et d’avoir vu un homme, mais elle a pensé qu’il était un nettoyeur. Des policiers du comté de Glynn sont arrivés peu de temps après et ont raconté l’incident plus tard pour avertir les autres familles de la région sur Facebook. Le rapport indiquait : « Un homme blanc est entré dans les toilettes des dames. L’homme a saisi la fillette par la bouche et la gorge et a tenté de la maîtriser. La victime a crié, s’est défendue contre l’homme et est sortie des toilettes. »

Par la suite, l’agresseur a été identifié comme étant John Schuler, âgé de 40 ans, de Waycross. Ce n’était pas la première fois qu’il était appréhendé pour avoir tenté de saisir un enfant. John Schuler est un agresseur sexuel enregistré dans l’État de Géorgie. Pour son crime chez Sonny’s, il a été arrêté et accusé de voies de fait graves et de séquestration d’une enfant à des fins indécentes.

La mère de la fillette, hors d’elle-même, a affiché ses propres réflexions sur les médias sociaux après l’horrible événement. « Chaque découverte effroyable d’actes inqualifiables commis contre les plus vulnérables d’entre nous nous remplit d’indignation et d’incrédulité », a-t-elle écrit, faisant sans doute écho aux sentiments de millions de personnes. « Je ne crois toujours pas que cela soit arrivé à mon enfant. Mais c’est arrivé », a-t-elle poursuivi. « Je ne veux pas y penser, mais qui sait ce qu’il aurait fait à [ma fille] si elle était restée figée par la peur. »

Il est extrêmement important d’apprendre à tous les enfants comment identifier le danger, la fillette de 11 ans qui a été attaquée dans les toilettes du restaurant Sonny ce jour-là savait exactement quoi faire. Elle a eu la vie sauve par ses propres actions et a peut-être même sauvé la vie d’autres personnes. « On ne sait pas combien de vies d’autres enfants elle a sauvées grâce à sa bravoure », a dit le shérif du comté de Glynn. Amber et son collègue Jordan citent également un autre coup de main ce jour-là : Dieu. « Dieu veillait », a partagé Amber. « Dieu m’a placée au bon endroit au bon […] a mis mes employés au bon endroit. C’est ce que je crois », a-t-elle poursuivi avec conviction.

« Dieu a sauvé cette fillette, nous étions juste des gens au bon endroit. »

RECOMMANDÉ