Une fillette de 6 ans jette un cadeau « stupide » dans une poubelle. Sa mère lui apprend une leçon de gratitude qui devient virale

Par Robert Jay Watson
9 septembre 2019 Mis à jour: 9 septembre 2019

Les enfants américains ont beaucoup d’avantages par rapport aux enfants dans les pays en développement, allant de la baisse des taux de mortalité infantile à la gratuité de l’enseignement jusqu’à l’âge de 18 ans et bien d’autres encore.

Mais les enfants aux États-Unis et dans d’autres pays riches ne se rendent pas toujours compte de leur chance.

Parce que la gratitude ne vient pas toujours naturellement, une mère en Floride a décidé que sa fille avait besoin d’apprendre la leçon importante de ne pas prendre ce qu’elle a pour acquis.

Haley Hasselli vit à Pensacola et est une jeune mère qui non seulement s’occupe de Presleigh, sa fillette de 6 ans, mais travaille aussi comme serveuse dans un restaurant local pour payer ses frais de scolarité à l’école d’infirmières. Au début de l’année scolaire, cette mère très occupée songeait à acheter à sa fillette quelque chose de joli pour son sac à dos.

Mme Hassell est allée acheter l’article qui se trouve sur la liste de souhaits de plusieurs fillettes, une trousse à crayons rose de la marque L.O.L., qu’un magasin de grande surface promet que vous ferez « l’envie de vos camarades de classe ». Comme l’a expliqué cette mère attentionnée à Good Morning America : « J’essayais d’être gentille et de lui trouver quelque chose qu’elle aimerait, car elle était nerveuse à l’idée de commencer en cours préparatoire. »

Mais à son grand regret, Mme Hassell a découvert que lorsqu’il s’agit d’enfants soucieux de leur style, acheter ce qu’il faut est souvent peine perdue. Après avoir fait trois magasins différents bondés de parents en train de faire les achats pour la rentrée scolaire, le cadeau de Mme Hassell n’a pas été reçu dans l’esprit avel lequel il avait été donné.

Mme Hassell était ravie de l’achat et anticipait le moment où le visage de sa fille Presleigh s’illuminerait. Mais quand le moment est enfin arrivé, elle a été ébranlée. Comme Mme Hassell a affiché sur Facebook, Presleigh « l’a regardé, l’a jeté à la poubelle et a claqué la porte de la chambre ». Tandis que sa mère stupéfaite se tenait là, incrédule, l’enfant de 6 ans criait : « C’est stupide, tout le monde dans ma classe a ça… Je n’en veux pas ! »

Quant à Mme Hassell, elle pouvait à peine retenir sa colère. « À ce moment-là, il y avait probablement de la fumée qui sortait de mes oreilles », a-t-elle écrit dans sa diatribe sur Facebook. « J’essaie vraiment de ne pas perdre la tête avec cette gamine pour qui je travaille si dur pour m’en occuper financièrement toute seule. »

Mais plutôt que de « sortir de ses gonds », comme elle l’a dit, Mme Hassell s’est calmée et a répondu avec intelligence plutôt qu’avec rage. « Elle n’a que 6 ans, alors je dois faire preuve de souplesse dans la façon de gérer la situation », a-t-elle dit à la GMA. « Je ne veux pas lui briser le cœur, mais je ne veux pas qu’elle pense qu’elle peut agir comme ça. Ce n’est pas comme ça que j’ai été élevée. »

Bien que Mme Hassell a toujours essayé d’enseigner à Presleigh l’importance d’être reconnaissante, il est clair que sa fille avait besoin d’un cours de recyclage dans ce domaine. C’est alors qu’une idée lui est venue et elle a trouvé une brillante alternative à l’étui à crayons : un sac ziploc en plastique transparent.

Évidemment, quand Presleigh s’est rendu compte de ses options, elle a immédiatement regretté son accès de colère et a supplié sa mère de lui rendre le sac L.O.L. qu’elle avait méprisé. De la colère aux larmes, Presleigh a dû sortir le sac à crayons de la poubelle et, dans un revers parfait, sa mère lui a dit qu’elles allaient le donner à un enfant dans le besoin. « Je lui ai expliqué qu’elle n’a droit à rien de spécial et qu’elle tient pour acquise la chance qu’elle a », a écrit Mme Hassell.

« Il faut penser à ces choses avant de parler et d’agir ainsi », se rappelle d’avoir dit à sa fille dans son message sur Facebook. « Alors pour l’instant, voilà ce que tu vas utiliser et nous allons trouver quelqu’un qui sera reconnaissant de recevoir le sac L.O.L. »

La réponse sur Facebook n’était rien de moins qu’une chorale virale de parents soutenant Mme Hassell pour sa leçon. Avec plus de 133 000 j’aime jusqu’à maintenant, elle a reçu beaucoup de soutien pour son approche face aux crises de colère. Avec 60 000 partages, et compte tenu des commentaires, il est probable que d’autres parents utiliseront des tactiques similaires avec leurs enfants.

RECOMMANDÉ