Une fratrie séparée en Corée du sud se réunit aux États-Unis 34 ans plus tard grâce à un test ADN

1 avril 2019 Mis à jour: 5 septembre 2019

En 2008, Renee Alanki, 38 ans, du comté de Marin en Californie, a entrepris un voyage de retour dans son pays d’origine, la Corée du Sud, à la recherche de sa famille biologique. Elle n’a pas eu la chance de la trouver.

Renée a raconté qu’en 1984, son père biologique l’a abandonnée sur un marché de Séoul. À l’époque, elle n’avait que 4 ans.

Son père lui a donné 1 000 won sud-coréens (environ 0,80 euro) et lui a demandé de s’offrir une friandise. Il a promis de revenir, mais Renée ne l’a jamais revu. Plus tard, une femme s’est approchée d’elle et a trouvé dans sa poche une note disant : « S’il vous plaît, envoyez cette enfant à un orphelinat en passant par le poste de police. À l’heure actuelle, elle n’a pas de parents », a rapporté The Oregonian.

Renée se souvient d’avoir dit à la police qu’elle s’appelait Jee Young Lee, que son père s’appelait Kyung Kuk Lee, qu’elle vivait avec une sœur aînée, Sang Yeon Lee et que sa mère a fui son père alcoolique parce qu’il la battait souvent quand il était ivre.

« J’ai été retrouvée le 24 mars et ils ont célébré mon anniversaire le 25 mars », a-t-elle déclaré à KOIN 6 News.

Renée ignorait que son petit frère, âgé d’environ 2 ans et demi, a également été abandonné par son père devant le théâtre Yongsan. Son frère a été découvert par le gérant M. Hong. Ne sachant pas son nom, il a reçu le nom Hong Ki Hong, en rapport avec son sauveur.

Renée, qui a finalement été adoptée par une famille du nord de la Californie, se souvenait vaguement qu’elle avait un petit frère.

Elle en a seulement été certaine à la suite d’un test ADN réalisé avec la société de biotechnologie 23andMe l’été 2018. Le résultat du test la lie à Justin Kragt, de Salem, Oregon.

Renée a ensuite contacté son frère Justin Kragt sur Facebook. Justin, adopté par une famille de l’Oregon, a été submergé par les émotions lorsqu’il a reçu le message de Renée.

« C’est un peu comme… on est heureux, on est triste, excité, sous le choc, on ne sait pas quoi faire », a déclaré Justin, qui avait présumé avoir été abandonné en raison de son insuffisance cardiaque congénitale.

Les deux frères et sœurs ont repris contact après 34 ans et le 15 septembre, jour de l’anniversaire de Justin, ils se sont enfin retrouvés.

Renée s’est rendue à l’aéroport international de Portland pour rencontrer Justin et sa famille adoptive. Même si Renée et Justin étaient encore des étrangers, ils ont tous deux ressenti un sentiment de familiarité.

« J’avais tout à fait l’impression de le connaître », a déclaré Renée.

En grandissant, Justin a été maltraité par son père adoptif ; par conséquent, les retrouvailles ont apaisé son cœur blessé.

« J’ai toujours pensé que j’étais seul au monde et je me contentais de cela », a déclaré Justin en larmes.

En entendant cela, Renée a dit : « Maintenant, tu es coincé avec moi », tout en serrant fermement Justin.

Personne ne sait pourquoi leur père les a abandonnés. Mais une chose est sûre : ces deux-là chériront leur nouvelle relation pour le reste de leur vie.

« C’est quelque chose que je garderai précieusement pour le restant de mes jours », a déclaré Justin à ABC News.

« Merci à l’univers d’avoir rendu cela possible ! », a écrit Renée sur Facebook.

Nous sommes heureux qu’ils se soient retrouvés !

Version originale

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

RECOMMANDÉ