Une idée ingénieuse pour mieux jeter ses déchets

Par Emmanuelle Bourdy
2 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

La ville du Havre a eu une idée astucieuse pour inciter ses habitants à jeter leurs déchets de manière ludique : installer des poubelles-paniers de basket.

L’idée est de faire évoluer les comportements des gens, de les amener à jeter leurs ordures dans ces poubelles-paniers sans les y contraindre et tout en s’amusant.

Car la propreté a un coût et Yves Huchet, l’adjoint chargé des espaces publics, précise que celui-ci s’élève à 10 millions d’euros par an. Chaque jour, ce sont 180 agents de propreté qui travaillent sur 450 kilomètres de voirie.

Yves Huchet explique : « On s’adresse à toute la famille, peut-être davantage aux plus jeunes qui peuvent voir facilement le côté ludique ». Il ajoute que le but est « de sensibiliser et d’impliquer les habitants pour améliorer la propreté de leur ville », ainsi que le relate Le Parisien.

Ainsi, en plus des paniers de basket équipés d’un sac poubelle, des cendriers à mégots ludiques ont été disposés dans les rues de la ville, ainsi que des marelles dessinées à même le sol, les conduisant jusqu’à une poubelle d’un bleu vif.

Cette initiative devrait se propager à partir de juillet jusque sur les plages où des corbeilles avec tri sélectif (ordures ménagères, plastique, verre) seront placées au pied de la grève.

Il est prévu par ailleurs d’installer quatre petits compacteurs intelligents qui pourront stocker dix fois leur propre volume. Étant donné qu’ils seront connectés aux services de la ville, les agents de propreté seront avertis dès que ceux-ci seront pleins.

Cela représentera au total trente équipements ludiques.

Gautier Feuillepain, directeur de la propreté à la ville s’exprime au micro du Parisien : « Une des caractéristiques de nos habitants, c’est qu’ils veulent s’impliquer ».

Ils l’avaient déjà prouvé en janvier 2018, lors de la tempête Eléanor où plusieurs centaines de Havrais étaient spontanément venus nettoyer la plage souillée par de grandes quantités de déchets.

Gautier Feuillepain précise également qu’une campagne d’affichage sera lancée avec pour message : « Havrais mobilisés et engagés. »

RECOMMANDÉ