Une image stupéfiante d’une aurore boréale présentant la forme d’un phénix géant illumine le ciel

Par Jocelyn Neo
26 mai 2020
Mis à jour: 26 mai 2020

Si vous demandez à un astronome amateur pourquoi il aime chasser les aurores boréales, il vous dira que rien ne peut se comparer à la sensation procurée par le fait de réussir à apercevoir ce chatoiement polychrome qui irise la voûte céleste de tons de vert, rose, jaune et autres.

Mais c’est un photographe cette fois qui, par une chance inouïe, a été le témoin du spectacle saisissant et unique d’une aurore boréale prenant la forme d’un véritable phœnix géant.

Par une belle nuit de septembre 2015, Hallgrimur P. Helgason, un photographe islandais, prenait des clichés des aurores boréales dansant dans le ciel de Kaldársel depuis une heure, lorsqu’il a pu observer les flamboiements lumineux célestes prendre la forme d’un phénix géant aux ailes déployées.

« C’est vraiment exaltant de filmer les aurores boréales, surtout quand elles sont aussi joueuses que cette nuit-là », a déclaré M. Helgason à l’agence de presse Caters. « Je dois admettre que j’ai toujours une poussée d’adrénaline quand les lumières jaillissent comme ça – ce cliché en particulier était le meilleur de la nuit. »

Le photographe a ajouté qu’il capturait les lumières à l’aide d’un trépied, mais n’utilisait jamais de flash.

Après que M. Helgason a publié sa photo fascinante sur sa page Facebook, un utilisateur lui a demandé s’il « avait beaucoup saisi de ce genre d’aurores boréales », ce à quoi il a répondu que « c’est un phénomène somme toute assez courant, mais à ce point-là, jamais ».

Chaque année, entre fin août et début avril, des touristes du monde entier affluent dans des pays comme l’Alaska, le Canada, la Finlande, l’Islande et la Norvège dans l’espoir d’apercevoir des aurores boréales.

(Illustration – TORE MEEK / AFP via Getty Images)

Ces belles lumières se forment lorsque des électrons rapides émis par le soleil entrent en collision avec les molécules d’oxygène et d’azote de l’atmosphère terrestre. La collision avec les électrons excite ces molécules par transfert d’énergie, ce qui fait que ces particules atmosphériques libèrent de petits éclats de lumière appelés photons.

« Lorsque des milliards de ces collisions se produisent et que suffisamment de photons sont libérés, l’oxygène et l’azote de l’atmosphère émettent suffisamment de lumière pour que l’œil puisse les détecter. Cette lueur fantomatique peut illuminer le ciel nocturne dans une danse de couleurs », note le document d’information de la NASA sur les aurores.

(Illustration – HALLDOR KOLBEINS / AFP via Getty Images)

En fait, il existe de nombreux types d’aurores « de forme compacte, présentant l’aspect de bandes ou d’arcs caractérisés par la continuité de leur bord inférieur, de taches de forme diffuse, de voiles à la luminosité uniforme, de rayons isolés, en faisceau ou dispersés », selon le Northern Lights Centre. Une autre encore, nommée « dunes », caractérisée par un mince voile verdâtre prenant la forme de dunes et s’étirant sur des centaines de kilomètres, que l’on pourrait décrire comme le nouveau type d’aurores boréales observé en 2018 dans le ciel de la Finlande par des astronomes amateurs.

Cependant, d’autres formes inhabituelles d’aurores boréales ont pu être observées également, comme par exemple celle d’un loup, photographiée par la Finlandaise Marja-Terttu Karlsson de Pajala en 2015.

En février 2019, Jingyi Zhang, étudiante et photographe amatrice de l’université Curtin, en Australie, a capturé une aurore en forme de dragon alors qu’elle chassait les aurores boréales en Islande avec sa mère et un ami. Sa superbe photo a même été présentée dans le cadre de l’émission Astronomy Picture of the Day de la NASA.

« Le spectacle qui s’offrait était si rare et fascinant que la maman est vite accourue pour voir, et c’est ainsi qu’on peut la voir sur une photo, avec la scène admirable qui se joue dans le ciel en arrière-plan », a écrit la NASA.

La nature ne cessera jamais de nous étonner ! Ces clichés incroyables nous le rappellent une fois de plus, s’il en faut !

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent desautres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ