Une jeune maman copropriétaire d’une société de production cinématographique partage le mantra de la paix au milieu du chaos

Par Daksha Devnani
5 janvier 2021
Mis à jour: 5 janvier 2021

Après la difficile année 2020 marquée par la pandémie du virus du PCC*, les gens du monde entier semblent aspirer à un mantra antistress menant à une vie paisible et sans chaos.

Une jeune entrepreneuse suédoise qui a traversé une foule de problèmes au début de la vingtaine partage la clé magique pour rendre possible une transformation radicale de la vie.

Andrea Elvhage, âgée de 39 ans, copropriétaire de la société de production Fenix Film, de Göteborg, en Suède, a raconté à The Epoch Times comment elle a découvert « la paix au milieu du chaos » et a amélioré sa relation trouble avec elle-même, harmonisant ainsi son monde extérieur et son monde intérieur.

« J’avais un caractère explosif », a dit Andrea. « Je pensais que c’était normal. »

« Je fumais beaucoup et j’ai développé une toux de fumeur », a-t-elle dit. « Je toussais beaucoup pendant mon sommeil et je ne dormais pas bien. Les gens disaient tout le temps que j’avais l’air fatiguée ».

Andrea Elvhage, âgée de 39 ans, copropriétaire de la société de production Fenix Film. (Avec l’aimable autorisation d’Andrea Elvhage)

La jeune créatrice d’entreprise, fière de son héritage suédois, portugais et un peu français, nous a confié qu’à 20 ans, elle était trop maigre, très stressée et à court de temps.

Peu à peu, elle a constaté que sa santé déclinait et elle a développé une gastrite.

« À un moment donné, ma gastrite était si grave que j’avais l’impression d’avoir avalé des lames de rasoir en mangeant, avec des douleurs aiguës au plexus solaire », a-t-elle dit. « J’avais mal au dos tous les jours en rentrant du travail. »

Les jours passant, Andrea a réalisé qu’elle ne pouvait pas être en si mauvaise forme à un si jeune âge.

« Arrêter de me stresser était crucial », a dit Andrea.

Trouver la paix au milieu du chaos

Ayant besoin d’un « changement radical » dans son mode de vie, Andrea a commencé à réévaluer tout ce qui se passait dans sa vie ainsi que sa relation avec elle-même.

Heureusement pour Andrea, l’aide est venue sous la forme d’un livre qu’une de ses copines de longue date avait acheté dans une librairie ancienne.

En raison de son vif intérêt pour la philosophie, Andrea connaît bien la philosophie orientale puisque son père pratique le bouddhisme zen et qu’elle pratique elle aussi les arts martiaux depuis plusieurs années. Sa copine a pensé qu’elle devrait lire le livre du Falun Gong, le livre d’introduction à la pratique spirituelle du Falun Dafa.

« [Ma copine] m’a dit que je devrais le lire, car il présentait une pratique qui était une combinaison d’exercices pour le corps ainsi qu’une philosophie sur l’introspection, un sujet auquel je m’intéressais », se souvient Andrea.

Andrea a dit qu’en continuant à lire le livre, elle a trouvé des réponses à beaucoup de questions et de problèmes dans sa vie. Peu après, elle a commencé à pratiquer les cinq séries d’exercices du Falun Dafa.

Andrea pratiquant le cinquième exercice de Falun Dafa. (Avec l’aimable autorisation de Tobias Elvhage)

Andrea a dit qu’elle s’efforçait d’appliquer les principes universels d’authenticité, de bienveillance et de tolérance dans sa vie quotidienne. Passant d’un état d’esprit chaotique à un état d’esprit plus pacifique, Andrea a commencé à remarquer des changements en elle-même.

« Je me suis débarrassée de mon mal de dos », a dit Andrea. « Quand je suis devenue plus calme, la gastrite a aussi disparu. J’ai arrêté de fumer. »

« D’un poids insuffisant, j’ai repris un poids normal au cours des trois premiers mois de pratique », se souvient-elle.

« Plus je suis calme, plus je me sens en contact avec la nature », a dit Andrea. « Parfois, lorsque je médite j’ai l’impression que chaque cellule de mon corps est très paisible. »

Étant une personne au tempérament explosif, Andrea a dit que sa pratique spirituelle lui a ouvert une nouvelle voie, menant à une vie meilleure et à des relations harmonieuses.

« En continuant à pratiquer, j’ai réalisé que je n’ai pas à être comme ça. Aujourd’hui, mon mari et moi nous querellons rarement. »

Andrea pratiquant les exercices de Falun Dafa. (Avec l’aimable autorisation de Tobias Elvhage)

Outre le fait de vivre selon ces trois principes moraux fondamentaux dans ses interactions avec les autres, elle souligne l’importance de la compassion et de la tolérance envers soi-même.

« Ce n’est pas toujours un moment paisible, il peut aussi y avoir des moments où des sentiments inconfortables surgissent en moi, comme le chagrin, la douleur ou la colère… c’est un sentiment auquel je dois faire face. C’est donc une occasion de regarder plus profondément en moi», a-t-elle souligné.

En trouvant la cause d’un problème en soi, Andrea dit qu’un moment de paix inestimables s’installe pour harmoniser sa relation avec les autres et avec elle-même.

« C’est le sentiment le plus gratifiant que l’on puisse avoir », ajoute-t-elle.

Andrea dit qu’elle a appris par ses propres expériences que c’est dans les situations les plus difficiles que nous avons tendance à apprendre quelque chose de plus sur nous-mêmes et à grandir et devenir des individus plus forts, mais cela n’est possible que si nous décidons d’y mettre notre cœur et avons la force en nous pour le faire.

« Les difficultés offrent souvent une occasion de grandir, d’affiner notre caractère, d’apprendre sur nous-mêmes et de devenir une meilleure personne », a-t-elle ajouté.

Optimiser l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée

Qu’il s’agisse de jongler avec ses priorités en tant que mère d’un petit garçon, de s’occuper de la maison ou de gérer son travail comme une professionnelle accomplie, Andrea affirme que l’équilibre et la planification sont essentiels pour mener une vie heureuse et épanouie.

« Quand je me sens déséquilibrée, je me rappelle que je peux assumer la responsabilité de mes déséquilibres et de mes émotions », dit-elle.

« C’est alors que j’ai besoin de méditer un peu plus », a-t-elle ajouté. « Ensuite, je me sens naturellement plus équilibrée et je peux réagir plus harmonieusement envers moi-même et envers les personnes qui m’entourent. »

Andrea avec son fils et son mari, Tobias, le copropriétaire de Fenix Film (Avec l’aimable autorisation de Tobias Elvhage)

En 2010, Andrea et son mari, Tobias, ont fondé leur société de production cinématographique, Fenix Film.

Depuis sa création, ils ont produit des programmes de divertissement de marque pour la télévision, des documentaires télévisés, des émissions en direct et ont développé des publicités de style documentaire.

En plus de travailler sur des projets vraiment intéressants, Andrea a mentionné qu’ils visent à donner une voix aux personnes sans voix et opprimées.

Elle a ajouté : « Une chose qui nous passionne tous les deux est d’attirer, par le biais du cinéma, l’attention sur les atrocités des violations des droits de l’homme qui se produisent en Chine, avec la persécution, la torture et le meurtre d’innocents prisonniers d’opinion comme les pratiquants de Falun Gong et les Tibétains. »

Le 18 juillet 2019, les pratiquants de Falun Gong marchent du Capitole américain au Monument de Washington à Washington pour commémorer le 20e anniversaire de la persécution du Falun Gong en Chine. (Samira Bouaou/The Epoch Times)

Le Falun Gong, une discipline spirituelle pratiquée librement et ouvertement dans le monde entier, est violemment réprimé depuis juillet 1999 en Chine, sa terre d’origine.

L’ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), Jiang Zemin, a lancé une campagne de persécution brutale contre le Falun Gong, considérant sa nature pacifique comme une menace idéologique aux valeurs autoritaires du parti, à savoir la lutte des classes et la haine. Au cours des 21 dernières années, d’innombrables pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés, emprisonnés et torturés, certains ayant même subi des prélèvements d’organes.

Andrea a dit que la raison pour laquelle le PCC s’acharne à persécuter de bonnes personnes innocentes n’avait aucun sens pour elle.

« Comment peut-on torturer et tuer des gens parce qu’ils veulent vivre en accord avec des principes universels comme l’authenticité, la bienveillance et la tolérance ? »

« C’était si étrange pour moi, je pensais à mon père qui pratique le bouddhiste zen et moi qui pratique le Falun Dafa. Nous méditons tous les deux et nous nous efforçons à améliorer notre caractère, si nous vivions en Chine, je serais persécutée. »

Pour dénoncer ces injustices flagrantes, Fenix Film a depuis lors produit plusieurs documentaires et de courts métrages sur les droits de l’homme et la liberté d’expression. Leur production a exprimé la vérité, exposé les mensonges et apporté de l’espoir à des milliers de personnes dans le monde.

* Epoch Times désigne le coronavirus, responsable de la maladie du Covid-19, comme le « virus du Parti communiste chinois », car la dissimulation et la mauvaise gestion du PCC ont permis à ce virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Focus sur la Chine – Chine en 2020 : Dissimulation de la pandémie

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ