Une journaliste de télévision se fait soigner pour un cancer après qu’une téléspectatrice a remarqué une grosseur suspecte sur son cou

Par CNN
28 juillet 2020
Mis à jour: 30 juillet 2020

Une journaliste de la télévision de Floride a été diagnostiqué d’un cancer après qu’une téléspectatrice inquiète a vu une bosse sur son cou et l’a alerté qu’il pouvait s’agir d’une tumeur.

Victoria Price a écrit jeudi dans un post sur Twitter qu’elle sera opérée lundi pour retirer la tumeur, sa thyroïde et quelques ganglions lymphatiques. Victoria Price est journaliste d’investigation pour la WFLA à Tampa.

La série d’événements inattendus a commencé en juin lorsqu’une femme a vu Victoria Price à l’antenne et a remarqué une bosse suspecte sur son cou. La femme lui a immédiatement envoyé un e-mail.

« Bonjour, je viens de voir votre reportage. Ce qui m’inquiète, c’est la bosse sur votre cou. S’il vous plaît, faites vérifier votre thyroïde. Elle me rappelle mon cou. La mienne s’est avérée être un cancer. Prenez soin de vous », a écrit la femme, en plaçant le texte entier dans la ligne d’objet du e-mail.

Dans un article pour le site web de la WFLA, Mme Price a déclaré qu’elle ne savait pas s’il fallait paniquer ou ignorer le message.

« Mon petit ami affectueux et insistant, qui est bien conscient de ma prédisposition à ignorer les choses et à prétendre que je suis invincible, m’a mis un téléphone dans la main et j’ai appelé mon médecin traitant pour fixer un rendez-vous », a-t-elle écrit.

Son médecin a reconnu que quelque chose n’allait pas, et une échographie a révélé un nodule qui se développait sur sa thyroïde. Victoria Price a ensuite vu des spécialistes du cancer à l’hôpital général de Tampa et les soupçons de la téléspectatrice ont été confirmés : la grosseur de Victoria Price était un cancer de la thyroïde et il se propageait à ses ganglions lymphatiques.

« Si je n’avais pas reçu ce courriel, je n’aurais jamais appelé mon médecin. Le cancer aurait continué à se propager. C’est une pensée effrayante et modeste », a écrit Victoria Price. « Je serai toujours reconnaissante à la femme qui a fait tout son possible pour m’envoyer un e-mail, une parfaite inconnue. Elle n’y était pas obligée, mais elle l’a fait quand même. »

Après avoir révélé la nouvelle, Victoria Price a dit qu’elle allait prendre une semaine de congé pour se faire opérer. Elle prévoit de passer un scanner et de faire une biopsie des autres ganglions lymphatiques pour s’assurer que le cancer ne se soit pas propagé.

« En tant que journaliste, elle est à plein régime depuis le début de la pandémie », a-t-elle déclaré. « Des changements incessants dans un cycle d’information sans fin. S’adapter aux flux de travail à distance et, dans mon cas, assumer un nouveau rôle d’enquêteur. Nous couvrions l’histoire la plus importante de la santé depuis un siècle, mais ma propre santé était la chose la plus éloignée de mon esprit. »

Mme Price a envoyé un courriel à la femme pour la remercier de ce qu’elle a fait, mais n’a toujours pas reçu de réponse.

Elle a terminé son tweet en écrivant : « Le monde est difficile en ce moment. N’oubliez pas de prendre soin de vous. Prenez soin les uns des autres. Je vous aime tous, et à bientôt. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ