Une leçon des anciens : respecter son contrat du mariage tout au long de la vie

Par EMG Inspired Staff
6 octobre 2019 Mis à jour: 7 octobre 2019

Dans les temps modernes, les organisateurs de mariages traditionnels ont été remplacés par des sites de rencontres en ligne, des événements de rencontres rapides et même des marchés de rencontres. Dans la Chine ancienne, les parents trouvaient un partenaire approprié pour leur fille ou leur fils. De cette façon, une famille cherchait une autre famille de statut similaire pour que leurs enfants puissent se marier. Les entremetteurs sont souvent utilisés comme médiateurs-penseurs dans des contes populaires tels que Mulan.

Confucius, philosophe dans l’histoire chinoise, avait beaucoup à dire sur les mariages traditionnels. La pensée confucianiste de la Chine ancienne suggérait que les rôles du mari et de la femme devraient être complémentaires – tels le yin et le yang. Le mariage ayant été valorisé et célébré dans la culture chinoise dès les premiers temps, les méthodes traditionnelles voulaient que les couples se « marient d’abord, puis tombent amoureux » ensuite, dans le but qu’ils apprennent progressivement à se connaître après le mariage.

Ce processus de rapprochement traditionnel chinois a donné lieu à de nombreuses discussions qui tenaient compte de la réputation des parents de la mariée et du marié, ainsi que des relations sociales entre les deux ménages. Ils croyaient au principe des « portes et fenêtres qui devaient correspondre ». Cependant, toute cette planification se faisait sans la participation des futurs mariés.

Les parents, qui connaissaient la nature du couple ainsi que ses forces et ses faiblesses, décidaient de ce qui était le mieux pour eux en matière de mariage. L’histoire populaire suivante de la dynastie Qing décrit comment un contrat de mariage était honoré – montrant le bon caractère d’une personne – révélant la vraie nature et pas seulement l’apparence extérieure d’une personne.

Un homme honnête nommé Han Yunmen avec de bonnes perspectives d’avenir avait un contrat de mariage avec une fille de la famille de Qi. Cependant, peu de temps après la signature du contrat, la jeune fille est devenue aveugle des deux yeux. Ses parents ont dit : « Han Yunmen est très intelligent et capable. Ce n’est pas approprié pour lui d’épouser une fille aveugle. » Les parents de la fille étaient heureux de s’occuper d’elle le restant de ses jours. Voyant cela, même les parents du jeune homme ont accepté d’annuler le contrat.

Cependant, Han Yunmen croyait qu’ « un contrat de mariage est quelque chose qu’il faut respecter tout au long de sa vie ». Ses valeurs et son intégrité ont guidé sa décision. Il épousa la jeune fille selon les coutumes qui prévalaient à l’époque.

À cette époque, la famille de la jeune fille offrait une dot. Ainsi, la famille Qi a envoyé une belle servante comme dot. En voyant cela, le marié a tristement refusé le cadeau. « Il est difficile pour quelqu’un de s’abstenir de la luxure. Je préférerais ne pas avoir cette servante dans ma maison pour que ma femme et moi puissions avoir une vie harmonieuse », explique Han Yunmen.

Au cours des années qui ont suivi, Han Yunmen et son épouse ont pris soin l’un de l’autre et ont appris à bien se connaître, menant une vie heureuse et harmonieuse. Han Yunmen était bien considéré et on lui a donné un poste d’officier supérieur en charge de l’éducation dans sa province. Le couple était bien connu dans leur communauté pour leurs relations honnêtes et loyales, ce qui en faisait de bons modèles pour les autres couples.

Malheureusement pour les Chinois, le régime communiste des années 1950 a interdit les mariages arrangés traditionnels. Au lieu de couples cherchant l’approbation des parents, ils avaient maintenant besoin de la permission du Parti communiste chinois pour se marier. Les nouvelles lois « ont supprimé le concubinage, les dots et les mariages arrangés. […] Une propagande encourageant la liberté conjugale a été mise en place » et le divorce est désormais autorisé, affaiblissant gravement la famille chinoise traditionnelle en tant que source indépendante de pouvoir.

Des parents à la recherche de partenaires pour leurs enfants lors d’un marché au mariage à Shanghai (©Getty Images | Joannes Eisele)

Cependant, certains parents chinois reviennent encore aux anciennes méthodes d’essayer d’arranger les mariages. On trouve des marchés aux noces à Shanghai et à Pékin, où les parents se rassemblent dans les parcs locaux tous les week-ends pour afficher les informations personnelles de leurs enfants sur une rangée de parapluies colorés dans l’espoir de trouver l’amour et un partenaire idéal. Des détails sur les responsabilités escomptées, la rémunération et la propriété offerte sont présentés pour que tout le monde puisse les voir.

En raison de normes morales élevées, il semble qu’il y ait eu de nombreux mariages arrangés réussis dans l’histoire chinoise.

Comme dit Confucius : « Tout a de la beauté, mais tout le monde ne la voit pas. » Le destin n’a peut-être pas toujours des fins heureuses pour nous quand nous regardons de l’extérieur pour trouver le bonheur. Si seul un couple ayant célébré son anniversaire de mariage en or peut prétendre connaître le secret d’un mariage heureux, alors la participation des parents à la culture du mariage n’est peut-être pas une mauvaise chose après tout.

RECOMMANDÉ