Une méduse aussi grande qu’un humain repérée au large des côtes anglaises

Par Jack Phillips
16 juillet 2019 Mis à jour: 16 juillet 2019

Une grosse méduse de la taille d’un humain a été photographiée et filmée au large de la côte sud-ouest de l’Angleterre, près de Cornouailles.

Le grand cnidaire a été identifié comme un type de méduse rhizostome, a rapporté CNN.

« Quelle expérience inoubliable », a déclaré la biologiste Lizzie Daly au journal. « Je sais que les méduses rhizostomes deviennent très grosses, mais je n’ai jamais rien vu de tel auparavant ! »

« C’est la meilleure chose que j’aie jamais vécue », a-t-elle dit au sujet de la rencontre. Lizzie Daly explorait les eaux pour sa campagne de la Semaine de la vie marine sauvage, « Wild Ocean Week », et a ajouté que les méduses étaient aussi grandes qu’elle.

« Nous avions plongé pendant environ une demi-heure, et de l’eau trouble est sortie cette énorme méduse », a-t-elle dit à USA Today. « C’était très touchant de nager à ses côtés », a-t-elle dit, ajoutant que l’animal ne représente pas une menace pour les humains et que ses épines sont très petites.

La biologiste remarqua : « C’était une créature assez majestueuse. »

Selon le site Dorset Wildlife Trust, les méduses cylindriques atteignent environ 91 cm et pèsent jusqu’à 34 kg.

« Ces grosses méduses abondent dans les eaux côtières plus chaudes à la fin du printemps et s’échouent souvent sur nos plages en mai ou juin, parfois par centaines. Elles peuvent atteindre la taille d’un couvercle de poubelle – d’où un de leurs noms communs anglais : dustbin-lid jellyfish (méduse à couvercle de poubelle) ! Elles sont attirées vers la côte par les proliférations de plancton qui fournissent un approvisionnement abondant en nourriture. Elles ont 8 bras, chacun semblant porter des manches à  fanfreluches. Ces ‘volants’ contiennent en fait leurs petits tentacules piquants qui entourent des centaines de petites bouches », indique le site Web sur la faune. « Une piqûre de cette méduse n’est normalement pas dangereuse pour les humains, mais si vous en trouvez une sur la plage, il vaut mieux ne pas la manipuler, car elle peut encore piquer quand elle est morte. »

RECOMMANDÉ