Une mère accusée après que son fils a versé de l’eau bouillante sur un ami de 11 ans qui dormait

Par Simon Veazey
30 juillet 2019
Mis à jour: 30 juillet 2019

Une mère du Kentucky a été inculpée après que son enfant a aspergé d’eau bouillante un ami de 11 ans pendant son sommeil.

Billy Oliver a été brûlé aux 2e et 3e degrés, selon un rapport de police, après avoir été aspergé d’eau bouillante vers 2 h 30 le 24 juillet, alors qu’il était chez un ami dans le comté de Clay, au Kentucky.

La mère de son ami, Angela Guth, 42 ans, a été accusée de mise en danger injustifiée au premier degré et d’abus criminel sur un enfant au deuxième degré, après avoir prétendument omis de demander de l’aide médicale pour le garçon immédiatement après l’événement.

Selon une déclaration du bureau du shérif du comté de Clay, à la suite de l’incident, A. Gruth « n’a communiqué avec les parents de l’enfant ou n’a consulté un médecin que quelques heures plus tard ».

Le bureau du shérif a ajouté : « Cet enfant a dû être envoyé à l’unité des grands brûlés de Cincinnati pour traiter les brûlures aux 2e et 3e degrés. »

Angela Guth (Clay County Detention Center)

Alors qu’il se trouvait chez son ami, Oliver avait quitté celui-ci qui jouait au jeu vidéo « Fornite » et s’était couché, raconte la station de télévision affiliée à CBS, WYMT.

Il a été réveillé par une douleur fulgurante au milieu de la nuit, alors que son ami lui jetait de l’eau bouillante.

« Sur une échelle de zéro à dix, c’était un dix », dit-il.

L’attaque a été inspirée par le défi de l’ « eau chaude » qui a causé de nombreuses blessures et même la mort au cours des deux dernières années, d’après WYMT.

« Il fallait donc prendre de l’eau bouillante à 100 °C et la verser sur quelqu’un ou il fallait la boire », dit Oliver.

Les photographies obtenues par le journal télévisé montrent l’enfant de 11 ans avec des brûlures aux épaules et à la partie supérieure du bras.

En l’état actuel des choses, les médecins ne croient pas que Billy aura besoin de greffes de peau.

« Lorsque j’en ai entendu parler pour la première fois, j’ai été stupéfaite », a dit à WYMT le Dr Susan Pollack, pédiatre de l’hôpital pour enfants du Kentucky.

Les deux accusations portées contre Mme Guth sont passibles d’une peine de 1 à 5 ans.

Le défi de l’eau chaude

Le « défi de l’eau chaude » a pris deux formes distinctes au cours des dernières années.

L’une d’entre elles est une tendance qui a démarré au cours de l’hiver et qui a frappé une grande partie de l’Amérique l’an dernier. Les gens jetaient de l’eau bouillante dans l’air en dessous de zéro, formant des trajectoires spectaculaires lorsque la vapeur gèle instantanément en minuscules particules de glace – lorsque la cascade se passait bien.

Seulement, cette tendance a conduit beaucoup d’adultes et d’enfants dans les hôpitaux avec des brûlures.

L’autre soi-disant « défi de l’eau chaude » est celui qui a hospitalisé Oliver. Il semble avoir débuté vers 2017, quand plusieurs hôpitaux à travers le pays ont rapporté des incidents d’enfants copiant des vidéos de personnes se faisant apparemment jeter de l’eau bouillante, et même buvant de l’eau bouillante, apparemment sans mal.

Comme Oliver, une fillette de 11 ans a été brûlée alors qu’elle participait à une soirée pyjama dans le Bronx en 2017 lorsque ses amis lui ont jeté de l’eau bouillante dessus.

En 2018, un adolescent de l’Indiana s’est retrouvé avec des brûlures au deuxième degré au visage et à la poitrine après que ses amis ont regardé des vidéos du défi sur YouTube avant de s’endormir.

En 2017, une fillette de 8 ans est morte en Floride plusieurs mois après avoir bu de l’eau bouillante avec une paille, laissant des cicatrices permanentes et des dommages à sa trachée.

La tante de la petite fille, Diane Johnson, a déclaré à la station de télévision WPEC News que les cousins de l’enfant l’avaient incitée à boire l’eau.

Ils l’ont défiée et elle a dit : « OK, je vais vous montrer que je n’ai pas peur, je vais le faire », a précisé Mme Johnson.

La jeune fille et ses cousins avaient vu le « défi de l’eau chaude » sur YouTube, montrant quelqu’un buvant apparemment de l’eau bouillante avec une paille.

Un financement participatif sur le site GoFundMe a été mis en place pour les dépenses de la famille et on peut y lire que la fillette a dû subir une intervention chirurgicale d’urgence, les médecins ayant dû enlever les tissus endommagés de sa trachée. Elle a eu ensuite des problèmes respiratoires, ce qui a conduit à une trachéotomie d’urgence.

Mme Johnson a souligné que les parents devraient surveiller ce que leurs enfants regardent sur YouTube.

« Parents, parlez à vos enfants de ces défis », a-t-elle dit à CBS. « Ne vous contentez pas de leur laisser votre téléphone pour avoir la paix. Non. Vérifiez ce qu’ils regardent. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ