Une mère britannique arrêtée et emprisonnée pour s’être trompée de sac poubelle en recyclant ses déchets

Par David Vives
22 août 2019 Mis à jour: 22 août 2019

La nouvelle réglementation du recyclage à Ipswich, dans l’Est de l’Angleterre, a du mal à passer parmi la population. Une mère de famille en a fait les frais après s’être trompée de couleur dans les sac poubelles qu’elle a utilisée.

Mme Webb déposait ses poubelles sur le carrefour de la rue St Helen. Deux policiers ont alors surgi et ont procédé à son interpellation « en face de ses enfants ». Les policiers agissaient sur ordre du tribunal qui avait émis un mandat d’arrestation à l’encontre de la mère de famille de 34 ans.

Son tort : jeter ses ordures recyclables dans des sacs poubelles de couleur noir au lieux des sacs poubelles oranges en vigueur pour le type de déchet qu’ils contenaient.

Google
La rue St Helen où Mme Webb jette ses ordures ménagères. (Google Images)

La réglementation anti-gaspillage est très importante pour le conseil d’Ipswich Borough, qui a décidé de rattraper son retard en matière de recyclage au Royaume Uni. À l’initiative d’une campagne Zero Waste visant à simplifier le recyclage dans le pays, les conseils régionaux ont adopté de nouvelles mesures. Objectif : horizon 2020, permettre au Royaume-Uni de recycler 50% de ses déchets.

Mais dans les faits, la complexité du procédé de recyclage des ordures ménagères laisse de nombreux citoyens comme Mme Webb, mis au ban.

La mère de famille a enregistré une vidéo grâce à son smartphone depuis sa cellule au commissariat. Elle expliquait que les citoyens comme elle sont « totalement confus » sur la marche à suivre et que la police lui a fait vivre à elle et à sa famille un « cauchemar total ».

Les procureurs ont allégué que Mme Webb, de St Helen’s Street, à Ipswich, avait été filmée en train de jeter les sacs noirs tard dans la nuit par des caméras de vidéosurveillance à trois reprises. Un porte-parole du conseil municipal d’Ipswich a témoigné au Telegraph : « Elle jetait une grande quantité de sacs à l’extérieur d’un magasin dans une ruelle au coin de la rue ».

On lui a envoyé une lettre d’avertissement, mais elle a continué à commettre des infractions. Elle a reçu une citation à comparaître et a manqué deux comparutions devant le tribunal ».

Comme Mme Webb manquait à ses obligations, les magistrats ont émit un mandat d’arrestation pour quatre infractions de déversement d’ordures ménagères sur voie publique.

Elle a été libérée sous condition pour une période de six mois et condamnée à verser une indemnité de 50 £ (55 €) pour le coût de l’enlèvement des sacs.

Pour Mme Webb, la responsabilité repose entièrement sur le Conseil. Elle a témoigné devant le tribunal qu’elle faisait partie d’un petit nombre d’habitants de la ville qui avaient le droit de mettre des sacs poubelles noirs contenant des déchets à l’extérieur de leur maison – une exception autorisée à certaines condition par la municipalité.

Or le Conseil se doit d’envoyer les sacs poubelles oranges et transparents aux résidents pour leur permettre de trier leurs déchets, mais ont « oublié » de les livrer à Mme Webb.

Après l’audition, Mme Webb a déclaré au Telegraph que le système était « totalement défaillant ». Elle affirme que le Conseil l’avait autorisé à se servir de sacs noirs dans son cas.

« C’est ridicule. Ils ne m’ont même pas envoyé les sacs oranges à temps. De toute façon, de nos jours, ils mettent tant de temps à ramasser les ordures – il y a des rats qui rampent partout », témoigne t-elle.

« Tout ce que j’ai fait, c’est d’avoir utilisé les mauvais sacs poubelles et j’ai soudainement deux policiers à ma porte qui m’arrêtent devant mes enfants ».

RECOMMANDÉ