Une mère célibataire et vétérante de l’armée rembourse 87.000 dollars de dettes en 3 étapes faciles, grâce à de bons conseils

Par Jenni Julander
30 janvier 2021
Mis à jour: 30 janvier 2021

L’année 2020 a été une année de changements pour beaucoup de gens. Pour cette vétérante de l’armée et mère célibataire, c’est l’année où elle a atteint ses objectifs financiers et remboursé 87 000 $US de dettes.

Nyajuok Tongyik Doluony savait qu’elle devait règler ses factures de carte de crédit à cinq chiffres et ses paiements de voiture. Alors, déterminée, elle s’est fixé cet objectif pour l’année 2020.

« J’étais désespérée. Je ne voulais pas sortir de l’armée avec ma dette », a-t-elle déclaré au talk-show Good Morning America. « Je voulais juste me concentrer sur le fait de prendre soin de moi et de mes enfants. »

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Nyajuok Tongyik Doluony)

Heureusement pour Nyajuok Tongyik, il y avait des ressources disponibles pour les personnes dans sa situation. Elle s’est tournée vers les conseils en matière de finances personnelles de l’animateur radio Dave Ramsey, et a adopté la méthode « à pas de bébé » qu’il a recommandée pour garantir un résultat.

Ces habitudes comprennent :
1) Nommer une raison personnelle pour atteindre son objectif
2) Planifier ses dépenses à l’avance
3) Faire preuve de créativité pour trouver de nouvelles sources de revenus.

Nyajuok Tongyik a déclaré au journal Epoch Times que, pour se motiver, elle se rappelait sans cesse que les sacrifices qu’elle faisait étaient temporaires. Nyajuok Tongyik a également commencé à gagner de l’argent supplémentaire en prenant des gardes supplémentaires à l’hôpital.

Elle a également pris l’habitude de se limiter à 100 $ par mois pour ses dépenses personnelles.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Nyajuok Tongyik Doluony)

« Le Covid a rendu les choses plus faciles, puisqu’il n’y avait pas beaucoup d’endroits où sortir de toute façon », a-t-elle déclaré. « Étonnamment, j’ai appris que beaucoup de choses que nous achetons sont des ‘désirs’ et non des ‘besoins’. Plusieurs mois après le début du processus, j’ai découvert que 100 dollars étaient suffisants pour mes dépenses personnelles. »

Mais le plus difficile, a déclaré Nyajuok Tongyik, a été de changer son état d’esprit en matière de dépenses.

« J’adore l’idée de changer d’état d’esprit », dit-elle. « J’ai dû reprogrammer mon esprit à partir de ce que je croyais savoir sur l’argent. […] J’ai dû passer d’une mentalité de consommateur, à adopter la façon dont les gens riches pensent. »

Elle a ajouté que la « loi de l’attraction » et le pouvoir de la visualisation de l’objectif l’ont également aidée à atteindre ses objectifs.

« J’ai écrit mes objectifs, et l’un d’entre eux était d’être sans dette avant de quitter l’armée », a expliqué Nyajuok Tongyik. « J’ai écrit et affiché ces objectifs sur mon réfrigérateur, dans ma chambre, et comme écran de veille sur mon téléphone. Je les regardais souvent. »

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Nyajuok Tongyik Doluony)

Mais il ne s’agissait pas seulement de listes de tâches et de visualisations. La mère célibataire était également aux prises avec la dépression, l’anxiété et le syndrome de stress post-traumatique, ce qui compliquait ses efforts.

« Je me suis battue mentalement pendant tout le long de mon parcours vers la libération de ma dette », a-t-elle partagé. « Je vivais un divorce… J’ai découvert que mon service militaire se terminait à cause de ma condition médicale. »

Mais elle dit que toute personne qui traverse des difficultés similaires peut encore atteindre ses objectifs si elle s’en tient à un plan. La seule raison pour laquelle elle a pu faire tout cela est qu’elle avait des objectifs conscients. Elle a donc découvert que « tout s’est placé en alignement avec [ses] désirs ».

Et ses efforts ont porté leurs fruits.

Epoch Times Photo
(Avec l’aimable autorisation de Nyajuok Tongyik Doluony)

Aujourd’hui totalement libérée de ses dettes, à l’exception du solde de son prêt hypothécaire, elle a le sentiment d’avoir été soulagée d’un fardeau. Son prochain grand objectif financier est de rembourser sa maison dans les 15 mois.

Après être sortie de l’armée le 29 juin 2020, elle s’est libérée de ses dettes le 1er juillet 2020, a-t-elle dit. Par la suite, elle a écrit un autre objectif : « Je veux partager mon parcours vers le désendettement, avec le monde. »

Nyajuok Tongyik espère que le fait de partager son histoire inspirera d’autres personnes à atteindre leurs objectifs financiers également.

« Après avoir remboursé tout cela, j’ai éprouvé un sentiment de soulagement », a-t-elle déclaré. « Peu importe où elles sont et d’où elles viennent. Je crois que quoi que vous décidiez de faire pour votre vie, ça se réalisera. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ