Une mère de 42 ans donne naissance à des triplés, mais ensuite le docteur s’exclame : « Encore des pieds »

Par Epoch Times
11 novembre 2019 Mis à jour: 11 novembre 2019

À 42 ans, Kimberly Fugate a découvert qu’elle était enceinte. Ce fut en soi une révélation : Kimberly s’était fait ligaturer les trompes. Mais ce n’était pas tout. La future maman attendait des triplés.

Kimberly et son mari, Craig, avaient déjà une fille de 11 ans nommée Katelyn et étaient complètement bouleversés lorsqu’ils ont appris que leur famille allait s’agrandir. Ni l’un ni l’autre n’avaient de jumeaux dans leur famille.

Mais, au fil des mois, ils se sont laissé emporter par l’enthousiasme, préparant l’arrivée de 60 adorables petits doigts et orteils et de trois nouvelles bouches affamées à nourrir.

Le 8 février 2014, Kimberly a commencé le travail un peu plus tôt que prévu, soit à 28 semaines et 1 jour de grossesse. « Tout s’est passé si vite », a écrit Kimberly, partageant plus tard les souvenirs de ces moments incroyables (et terrifiants) avec Today. « Parfois, je dois encore me pincer et me demander : ‘Est-ce que je rêve ou est-ce réel ?’ »

Mais les petites filles de Kimberly sont nées une par une, sans anicroche. Jusqu’à ce que le médecin se penche et prononce quatre mots que ni Kimberly ni Craig n’oublieront jamais.

« Il y a encore des pieds ! »

Après s’être préparée pour trois, Kimberly a finalement donné naissance à quatre quadruplés identiques au total. Et toutes des filles !

Toutefois, les bébés filles étaient prématurées, avaient un poids insuffisant et souffraient d’un certain nombre de problèmes de santé. Kayleigh, Kenleigh, Kristen et Kelsey ont passé trois mois aux soins intensifs néonatals. Les temps étaient durs pour les nouveaux parents, car leur nouvelle couvée a subi une opération des yeux, deux réanimations et a souffert de problèmes cardiaques.

« Il y a eu beaucoup de moments très effrayants », a dit Kimberly, les premiers mois ont été vécu en montagnes russes. « Un bébé peut avoir une bonne journée, alors qu’un autre en a une mauvaise… Il y a eu des moments où je craignais pour leurs vies. »

La famille s’est toutefois renforcée mutuellement et, à l’été 2014, les bébés ont pu rentrer à la maison. Kimberly a ressenti une immense gratitude, en particulier pour son mari et sa fille de 11 ans, qui l’ont aidée au-delà de toute mesure.

« C’est beaucoup de travail de s’occuper ne serait-ce que d’un seul bébé, alors vous vous imaginez de quatre !, a-t-elle dit, mais cela ne me dérange pas. C’est très amusant et ça en vaut la peine. »

L’immense joie venait de petites choses : « Les entendre roucouler et bavarder l’une avec l’autre », a décrit Kimberly. « La joie est immense. »

Aujourd’hui, les filles ont 5 ans et resplendissent de santé. Il s’agit d’une découverte rare : il n’y aurait que 70 quadruplets identiques dans le monde.

Pour cette raison, les filles sont de petites célébrités et leurs fiers parents font même la chronique de leur vie sur leur page Facebook.

Bien sûr, la vie en famille de sept personnes nécessitait une mise à niveau sur le plan de l’espace. La famille utilise maintenant une fourgonnette et est passée d’une « remorque à deux chambres à coucher à Jayess, dans le Mississippi, à une maison mobile de quatre chambres à coucher, double largeur », a dit Kimberly.

Imaginez lorsque les filles seront adolescentes ! Cependant, Kimberly demeure emplie de gratitude. « Je me sens très chanceuse », a-t-elle dit. « Comme la mère la plus chanceuse du monde. »

RECOMMANDÉ