Une mère et sa petite fille trisomique réalisent une superbe séance photos pour la remise des diplômes de l’école maternelle

Par Louise Bevan
9 octobre 2020
Mis à jour: 9 octobre 2020

Lorsque la fille d’une photographe des États-Unis, âgée de 6 ans, a franchi une étape importante à l’école, la mère aimante a organisé une séance de photos touchante pour marquer l’occasion.

Stephanie Mullowney a longtemps défendu les enfants ayant des besoins spéciaux par le biais de sa société, Paperdolls Photography, et à l’occasion de la remise des diplômes de maternelle de sa fille Hannah Grace, la petite fille est devenue la star d’une séance photos.

Hannah Grace, qui est trisomique, vêtue d’une élégante robe bleue et d’un chapeau assorti, a suivi sa mère dans la nature pour une magnifique séance photos en plein air. Le 22 mai, Stéphanie a téléchargé ses photos préférées sur la page Facebook de Paperdolls Photography.

(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)
(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)

« Vous savez tous combien ces photos de ma précieuse fille sont importantes », a écrit Stéphanie, « car vous savez tout le chemin qu’elle a parcouru pour pouvoir porter ce chapeau et cette robe. »

Sur les magnifiques photos d’Hannah Grace, la diplômée de maternelle, très excitée, est représentée avec un ballon scintillant entouré de confettis planant dans l’air. Sur une photo, elle lève les poings vers le ciel pour exprimer son sentiment de triomphe ; sur une autre, elle prie avec douceur, la tête baissée et les mains jointes.

(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)

Dans cette publication réconfortante, Stéphanie raconte combien elle a s’est plue dans la ville où elle habitait durant la grossesse d’Hannah Grace, Maui, à Hawaii. C’est là où son médecin, raconte-t-elle, lui a offert ses services pour l’avortement de son enfant en raison de la possibilité qu’elle soit atteinte de trisomie 21. Stéphanie a refusé tous les tests et a répondu à son médecin un « non » retentissant.

Hannah Grace est née au printemps 2014 à Nashville, dans le Tennessee, où les deux sont restées depuis. Stéphanie, qui est devenue mère célibataire du jour au lendemain, s’est battue dans les jours et les semaines qui ont suivi la naissance de son bébé, car son mari les a quittées alors qu’Hannah Grace n’avait que 5 jours.

(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)

Ses mots exacts ont été : « Stéphanie, notre fille est déficiente », a expliqué Stéphanie en racontant son histoire sur Faith It. « Mon coeur s’est brisé en morceaux. »

Stéphanie savait qu’elle n’était pas d’accord avec son mari, voyant la joie et la valeur de sa fille dès le début. Depuis, la mère a regardé sa fille aller de plus en plus loin, et l’obtention du diplôme de la maternelle a été une affirmation supplémentaire pour la mère et la fille qu’Hannah Grace peut faire tout ce qu’elle veut.

(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)

« [Hannah Grace] a tout surmonté », a déclaré Stéphanie à Popsugar. Lorsqu’elle était enfant, de graves malformations cardiaques menaçaient la vie de la petite fille, mais elle a survécu. En grandissant, elle a également développé sa motricité fine et globale, ses capacités d’expression orale et sa sociabilité.

Peu à peu, dit Stéphanie, sa fille surmonte une « incroyable timidité » et montre au monde qui elle est vraiment.

(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)

L’école d’Hannah Grace a également reconnu son élève exceptionnel le jour de la remise des diplômes en lui décernant non pas un, mais deux prix en l’honneur pour ses réalisations. La « gentille enseignante » d’Hannah Grace, dont Stéphanie a parlé sur son site web, avait fait en sorte qu’Hannah Grace reçoive le « prix de l’Envol vers la réussite » pour son travail acharné et le « prix du Prieur enthousiaste » pour sa contribution enthousiaste à la prière.

« Ma fille a défié toutes les probabilités, et je ne cesserai jamais de croire en ses incroyables capacités », a déclaré Stéphanie à Popsugar. J’ai longtemps étouffé les murmures de ceux qui disaient qu’« elle ne peut pas, elle ne le fera pas, elle n’en est pas capable ».

(Avec l’aimable autorisation de Paperdolls Photography)

« C’est une battante », a affirmé Stéphanie, « elle est aimée, et je célébrerai chaque étape qu’elle franchit, parce que c’est toujours un événement important dans notre vie. »

FOCUS SUR LA CHINE – Touché par le virus, Trump pourrait désormais s’affermir davantage face à la Chine



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ