Une mère limite le temps passé par ses enfants devant l’écran et partage les résultats étonnamment positifs

Par Daksha Devnani
6 juillet 2020
Mis à jour: 6 juillet 2020

Dans ce monde en constante évolution où la technologie est à portée de main, les parents sont constamment confrontés à la décision quotidienne de savoir combien de temps les enfants devraient passer sur les smartphones, les iPads et les jeux vidéo. Alors qu’une mère de cinq enfants estimait avoir le contrôle de la situation en limitant le temps passé par ses enfants devant l’écran, les résultats d’une « cure de désintoxication » complète l’ont fait réfléchir à nouveau.

Molly DeFrank, une blogueuse et mère de famille californienne, avait limité le temps d’écran de ses enfants à une heure près au quotidien, toutefois, contrairement aux attentes, elle a remarqué que cela entravait leur créativité et qu’ils étaient maintenant d’humeur massacrante.

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

« Un jour alors que je rentrais à la maison après avoir fait des courses, mon enfant, un élève de maternelle, m’a accueillie à la porte en me demandant : ‘Je peux jouer sur ton téléphone ?’ ‘Non !’ Ce fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », écrivait Mme DeFrank sur son blog en novembre 2019.

Après cela, Molly DeFrank et son mari ont décidé de minimiser les dégâts en y mettant un stop. Tous les moins de 10 ans commenceraient une cure de désintoxication d’un mois. Lorsqu’ils ont parlé aux enfants de leur décision à l’heure du dîner, il n’est pas surprenant que les parents aient buté contre une vive opposition. Cependant, après quelques larmes, tout le monde est passé à autre chose.

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

Les enfants accrochés à Netflix et YouTube à Minecraft et Pokemon n’ont même pas demandé de temps d’écran « sachant qu’ils allaient essuyer un échec », a déclaré Mme DeFrank à l’internaute Cafe Mom.

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

« Ce qui s’est passé au cours des semaines suivantes nous a époustouflés », ajoute Mme DeFrank. « C’était comme si on avait provoqué un déclic : nous avons retrouvé nos enfants. Ils étaient plus obéissants, moins grognons, jouaient mieux ensemble, plus créatifs et plus heureux. »

Terrifiée au début, Molly DeFrank a pensé que la situation deviendrait intenable sans « baby-sitters électroniques ». Enfin, mettre un stop au temps d’écran s’est avéré beaucoup plus facile et durable qu’elle ne l’avait imaginé. La désintoxication de 30 jours est devenue un changement de style de vie pour la famille, et ce, pour le mieux.

Partageant ses résultats quelques mois plus tard sur un post Facebook, Mme DeFrank a écrit : « Quelques samedis après notre désintoxication, mes enfants se sont réveillés un par un et ont vu mon mari et moi lire au lit. »

Elle a poursuivi : « Ils ont pris leurs propres livres et nous ont rejoints. Au restaurant, ils apportent une pile de livres au lieu des tablettes. Ma fille a amélioré sa performance de cinq niveaux de lecture en sept mois. »

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

Mme DeFrank a également déclaré que sa fille ne faisait que lire sans arrêt et a admis être heureuse que sa famille ait entrepris cette cure de désintox.

Non seulement sa fille, mais son fils également en a bénéficié. Il a commencé à suivre des cours d’art en famille. Toute l’expérience l’a amenée à découvrir ce qui intéressait vraiment ses enfants, ce qu’elle ignorait auparavant.

En novembre 2019, selon Cafe Mom, les parents avaient limité le temps d’écran de leurs enfants à une heure par semaine le dimanche et leur avaient permis de jouer à un jeu vidéo pré-approuvé.

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

Étonnée par les résultats, Mme DeFrank encourage les parents intéressés à essayer une cure de désintoxication à l’écran et à vérifier par eux-mêmes.

« Je dirais que la première étape consiste à mettre un stop à l’écran d’un seul coup pendant un certain temps », explique-t-elle. « Ensuite, regardez les résultats et faites un plan qui fonctionne le mieux pour votre famille. »

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

Au fil des ans, les experts prônent également la suppression des écrans, admettant que les résultats peuvent être variés et bénéfiques. Le Dr Liz Donner, médecin en chef de l’hôpital pédiatrique de San Antonio, a déclaré à Bored Panda : « L’interaction sans écran avec vos enfants n’a pas besoin d’être très sophistiquée. Leur lire un livre dès l’âge de 6 mois a montré qu’ils amélioraient leurs compétences linguistiques et leur capacité de lecture plus tard dans la vie. »

Elle a ajouté : « [N]ous constatons que moins de temps passé devant l’écran chez les jeunes enfants correspond à un taux plus faible de TDAH (trouble du déficit de l’attention) à l’âge de 7 ans. »

(Avec l’aimable autorisation de Molly DeFrank)

Dans un post sur Facebook le 26 mai, Molly DeFrank nous a rappelé le rôle de la technologie dans nos vies. « La technologie peut être un excellent partenaire dans ce monde moderne », a-t-elle écrit. « Mais elle peut aussi nous empêcher d’établir des liens significatifs avec nos personnes préférées. »

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ