Une mère sourde fabrique des masques avec une fenêtre en plastique transparent pour lire sur les lèvres et est inondée de commandes

Par Louise Bevan
2 juin 2020
Mis à jour: 2 juin 2020

Une mère sourde a conçu un masque pour elle et sa fille sourde afin de faciliter la lecture sur les lèvres : un masque qui comporte une fenêtre en plastique transparent qui couvre la bouche.

Elle est inondée de commandes de clients potentiels depuis que la nouvelle de sa petite entreprise spécialisée s’est répandue.

Selon le Metro, Justine Bate, âgée de 42 ans, craignait que Teona, sa fille de 10 ans, ne puisse pas comprendre ses amis et ses professeurs lorsqu’elle retournerait à l’école après le confinement. La graphiste, originaire de Manchester, en Angleterre, a cherché un moyen de protéger le cercle social de Teona sans entraver leurs interactions.

Sa solution ingénieuse s’est rapidement répandue comme une traînée de poudre sur les médias sociaux.

Le 22 mai 2020, Justine a publié sa création sur mesure sur sa page Facebook. « Je suis debout depuis 6 heures ce matin pour faire ces masques », a-t-elle écrit.

« Ma fille et moi sommes sourdes, a dit Justine, nous lisons beaucoup sur les lèvres. Ce masque à bouche visible est parfait pour les sourds, pour ceux qui font la lecture labiale, pour ceux qui travaillent pour ou avec les sourds ou pour ceux qui aiment sourire ! »

Justine a expliqué que ses masques, fabriqués dans une variété de tissus et de motifs, étaient disponibles sur commande pour environ 7 euros chacun, frais de port et d’emballage compris.

De nombreux internautes ont commenté le message de Justine, la félicitant pour cette invention « étonnante » et « utile ».

Dans la section « commentaires », Justine a expliqué que les masques sont lavables à la machine à basse température. « Il y a un peu de buée quand on expire, mais elle s’évapore rapidement », a-t-elle admis, ajoutant que le fait de nettoyer le panneau en plastique transparent avec du savon de ménage et de l’essuyer avec un chiffon sec réduit la condensation.

Carl Bate, le mari de Justine, âgé de 50 ans, a ajouté son propre témoignage. « Ils s’embuent un peu lorsque vous parlez, a-t-il écrit, mais on voit toujours vos lèvres. Et ça revient à la normale en quelques secondes. »

« Il serait pratiquement impossible de ne pas avoir de condensation tout en conservant la protection », a dit Carl.

(Illustration – Thais Ceneviva/Shutterstock)

Justine prend également soin de préciser à ses clients que ses masques ne répondent pas à la norme en matière d’équipement de protection individuelle (EPI), car ils ne contiennent pas de filtre.

Justine, qui fabrique ses masques à bouche visible à l’aide d’une machine à coudre dans son loft, a rapidement été inondée de commandes. Selon le Daily Mail, la graphiste a vendu 42 masques en une seule matinée quelques jours après que son message sur Facebook est devenu viral.

Carl a admis que la mise en place d’une chaîne de production pour le nombre croissant de commandes « n’a pas été facile ». « J’avais ma méthode pour le faire et elle avait la sienne, a-t-il expliqué, mais sa méthode était la meilleure. » Justine et Carl ont tous deux décrit la réaction du public au masque à la bouche visible comme « impressionnante ».

« Nous ne pouvons pas les faire assez vite pour répondre à la demande », a ajouté Carl. La plupart des demandes de renseignements provenaient de personnes vivant et travaillant dans des maisons de soins et de personnes se renseignant au nom de patients âgés atteints de démence ou d’enfants autistes.

« Ils ont en fait peur des gens qui portent le masque complet », a dit Carl. « Pour qu’ils ne soient pas effrayés, [ils] veulent ces masques où on peut réellement voir les lèvres. »

Carolyn Stern, directrice adjointe de la sensibilisation du public au Centre de l’audition et de la communication, a dit au New York Post que le besoin de masques spéciaux parmi les personnes vulnérables est grand. « Cela provoque du stress, de l’anxiété, de l’irritation, de la frustration et de la peur, a-t-elle expliqué, parce que maintenant ils se trouvent dans des situations qu’ils avaient l’habitude de bien gérer et tout à coup leurs stratégies de communication ne fonctionnent plus. »

« Ils n’ont plus le contrôle et sont coupés du monde », a-t-elle ajouté.

Justine, qui est sourde depuis sa naissance, continue à travailler fort pour répondre à la demande de ses masques fonctionnels inclusifs. « Le nombre de personnes qui sont venues la voir et lui ont demandé ces masques est assez impressionnant », a fait remarquer Carl. « Elle aime le fait d’aider les autres à avoir une meilleure qualité de vie dans cette situation. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

 

RECOMMANDÉ