Une météorite extrêmement rare valant 1,8 million de dollars tombe sur son toit

Par Emmanuelle Bourdy
21 novembre 2020
Mis à jour: 21 novembre 2020

Non, ce n’était pas le ciel qui lui était tombé sur la tête. Une météorite est tombée sur la maison d’un Indonésien de 33 ans. En août, le jeune homme avait publié des images de l’événement sur sa page Facebook.

On peut dire que Josua Hutagalung, un fabriquant de cercueils, a finalement eu de la chance. Une météorite s’est écrasée sur le toit de sa maison, située dans un village au nord de Sumatra. Elle a ensuite fini sa course dans la terre, enterrée à quelques centimètres de profondeur.

Lorsque l’objet, d’un poids de 2 kg, est tombé sur son toit, il a provoqué un bruit « si fort qu’il a fait trembler certaines parties de la maison », a raconté Josua Hutagalung, qui a aussitôt déterré l’objet. Il a expliqué au quotidien indonésien Jakarta Post : « Je l’ai soulevée, elle était chaude. C’est à ce moment que j’ai pensé que cela devait être une météorite tombée du ciel. »

Il s’avère que la roche – visiblement une chondrite carbonée vieille de 4,5 milliards d’années – est un spécimen d’une grande rareté, dont le prix de vente peut monter jusqu’à 1 000 dollars le gramme. Lorsqu’un expert américain du nom de Jared Collins a entendu parler de Josua et de sa météorite, il est aussitôt parti à sa rencontre, lui proposant d’acheter la précieuse pierre tombée du ciel. La somme précise négociée entre les deux protagonistes restant un mystère.

Jared Collins aurait ensuite expédié la météorite en Amérique, où un médecin et collectionneur de météorites d’Indianapolis du nom de Jay Piatek l’aurait achetée, pour la confier par la suite au Centre d’étude des météorites de l’Arizona State University.

Le quotidien indonésien relate encore que par chance, « le fabricant de cercueil a admis qu’il n’avait vendu que 1,8 kilogramme des 2,2 kg de la roche spatiale. Il a partagé le reste avec les membres de sa famille, et a dit qu’il ne vendrait pas la pierre, malgré sa valeur : ‘Qu’elle reste pour moi un souvenir’ ».

Avec l’argent de la vente, Josua Hutagalung envisage de prendre sa retraite. Il souhaite également utiliser une partie du gain pour construire une église dans son village. Secrètement, il pense que cet incident est un bon présage et lui apportera une fille, ce père de famille ayant déjà trois garçons.

FOCUS SUR LA CHINE – Trump continue de lutter contre la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ