Une mine de sel souterraine en Pologne abrite des lacs salés, des statues et des salles de réception d’un autre monde, défiant toute croyance

Par Louise Bevan
24 avril 2021
Mis à jour: 24 avril 2021

Bien au-delà de l’humble condiment de cuisine, le sel a – littéralement – une histoire d’une grande profondeur. Un chapitre fascinant de cette histoire se trouve dans les profondeurs de la Pologne, où, au 13e siècle, le sel était extrait dans un endroit sans pareil.

La plus grande de ces mines existe encore aujourd’hui.

De façon surprenante, la mine souterraine comprend de vastes chambres décorées, éclairées par des lustres, des salles caverneuses avec de sublimes lacs salés et des chapelles sculptées à même le sel.

Le site souterrain est si étrange qu’il faut le voir pour le croire.

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)

La mine de sel de Wieliczka, près de Cracovie, plonge sur neuf étages, à environ 327 mètres sous le niveau du sol. Grâce à 26 puits de mine accessibles pendant sept siècles, quelque 2 500 cavités exceptionnelles ont été creusées dans le sel, reliant des couloirs qui s’étendent sur 245 kilomètres.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978, cette mine souterraine d’un autre monde est devenue un lieu de prédilection pour les touristes.

« Les couloirs, et même le sol sont faits de sel », a déclaré à Bored Panda Aleksandra Sieradzka, du service de communication de la mine. « Les lustres contiennent également du sel de cristal, un type de sel des plus purs. »

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)

Lors des visites guidées, les visiteurs peuvent descendre des escaliers grandioses, pénétrer dans des excavations caverneuses avec de vastes lacs d’eau salée et des sculptures sophistiquées. Ils peuvent rendre hommage à quatre chapelles souterraines : Saint-Antoine, Sainte-Croix, Sainte-Kinga et Saint-Jean. Taillés par des mineurs-sculpteurs, les autels et les statues se présentent comme des lieux propices à la prière.

Des supports en bois ont été ajoutés afin d’empêcher l’effondrement de l’inquiétant ouvrage de sel.

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)

Le traitement du sel lui-même, a expliqué Mme Sieradzka, n’est pas complexe. Mais il faut être un expert pour sculpter le sel. « Chaque bloc de sel est différent, a-t-elle dit, il diffère non seulement par sa taille ou sa dureté, mais aussi par sa couleur, qui peut être utilisée de manière intéressante dans l’acte de création. »

Les visiteurs ont longtemps été enchantés par la beauté surréaliste de la mine de sel.

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)

« Les murs, le sol, le plafond, les statues sont tous en sel ! » a posté un internaute sur Bored Panda. « J’ai humidifié un doigt, je l’ai frotté contre pratiquement n’importe quoi, et j’ai goûté. Oui, c’est bien du sel. »

« Ça ressemble vraiment à la mine de Moria », (dans la trilogie du seigneur des anneaux) a commenté un autre. « Espérons qu’aucun Balrog ne vit ici. »

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)

La mine de sel de Wieliczka, appelée « Magnum Sal », ou Grand Sel, au Moyen Âge, était la plus grande source de sel de toute la Pologne et l’une des entreprises les plus rentables d’Europe, explique une vidéo de présentation de la mine. L’extraction du sel à Wieliczka s’est poursuivie jusqu’en 1996.

Si seulement 2 % des chambres de sel souterraines sont aujourd’hui ouvertes au public, cet espace est bien plus qu’une exposition muséale inerte. La mine de sel de Wieliczka accueille des fêtes et des événements, et est réputée pour son concert annuel du Nouvel An qui a lieu en janvier.

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)

« Il y a deux chambres où vous pouvez organiser une fête », a déclaré Mme Sieradzka. « Une grande salle de bal[la chambre Warszawa] et quelques autres plus petites. »

Jusqu’à ce que la pandémie frappe, la mine accueillait même la messe tous les dimanches et les mariages sont également autorisés dans certaines des chapelles. Le site abrite également une « station thermale » et un hôtel quatre étoiles en surface.

Aujourd’hui, alors que la mine de sel ne cesse de se transformer au fil du temps, des ingénieurs s’efforcent de préserver cette merveille historique vieille de plusieurs siècles pour les générations à venir.

(avec l’aimable autorisation de la mine de sel de Wieliczka)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ