Une musicienne professionnelle qualifie l’orchestre de Shen Yun de « phénoménal »

Une musicienne professionnelle qualifie l’orchestre de Shen Yun de « phénoménal »

Gina Johnson et sa famille ont assisté à une représentation de Shen Yun dans la salle de concert Monfort à Greeley, dans le Colorado, le 1er août 2021. (NTD Television)

10 août 2021

GREELEY, Colorado – Le spectacle de Shen Yun Performing Arts offre toujours une excellente opportunité de sortie pour les familles. À l’occasion du spectacle de Shen Yun à Greeley, dans le Colorado, dimanche soir, Gina Johnson, hautboïste symphonique, est venue avec sa famille.

Mme Johnson, qui a joué dans les orchestres symphoniques de Cheyenne et de Fort Collins, a qualifié l’orchestre de Shen Yun de « phénoménal ».

« J’ai trouvé que c’était extrêmement bien équilibré. Certains des instruments m’étaient très familiers, et j’ai été ravie d’entendre des instruments de musique chinois », a-t-elle déclaré.

L’orchestre exceptionnel de Shen Yun combine le meilleur de deux mondes : les sons des instruments de musique classiques occidentaux servent de base pour accentuer les sons distinctifs des instruments traditionnels chinois, tels que l’erhu ou le pipa.

« Ils ont tous été excellents. [L’erhu] était accordé parfaitement en permanence, ce qui n’est pas facile à réaliser avec ces instruments à cordes. Il a joué à merveille », a déclaré Mme Johnson.

Vieux de 4 000 ans, l’erhu est un violon chinois dont on dit qu’il imite le son de la voix humaine.

« J’ai trouvé que c’était une combinaison très équilibrée de [sons instrumentaux] orientaux et occidentaux. Les deux parties du monde étaient bien représentées dans l’orchestre. [Tout a été] très professionnel et magique », a-t-elle déclaré.

Mme Johnson a également été impressionnée par les danseurs de la compagnie de danse Shen Yun, qui interprètent des histoires de la civilisation chinoise passée, ainsi que des danses culturelles en provenance de ses nombreux groupes ethniques.

La polyvalence des danseurs était impressionnante, a-t-elle déclaré.

« Je crois que pour moi, voir que l’on peut danser avec n’importe quel objet a été une bonne chose. Vous pouvez danser avec des balais, avec des serviettes. C’était vraiment […] bien réalisé. J’ai aimé l’équilibre, découvrir les différentes cultures, le rapport entre rapidité et lenteur, [c’était] vraiment enrichissant », a déclaré Mme Johnson.

Elle a résumé sa soirée comme une « belle expérience culturelle ».

« Les histoires sont très bien présentées […] [il faut] se plonger dans cette culture pour comprendre les valeurs qui lui sont propres », a-t-elle déclaré.

Dot Diemer, orthophoniste, et Bryce Cox, ingénieur en logiciels, ont accompagné Mme Johnson et sa famille pour assister au spectacle Shen Yun. Ils ont acheté des billets l’année dernière, avant que la pandémie n’oblige la plupart des salles de spectacle américaines à fermer.

« Cela valait vraiment la peine [d’attendre] », a déclaré Mme Diemer. « Je pense que tout le monde devrait le voir. C’était magnifique. »

Gina Johnson, sa famille et ses amis, Bryce Cox et Dot Diemer, ont apprécié le spectacle de Shen Yun donné dans la salle de concert Monfort à Greeley, dans l’État du Colorado, le 1er août 2021. (Michelle Yang/The Epoch Times)

Bryce Cox a estimé que le spectacle était très bien réalisé. « Les costumes, la musique, la danse, tout était exceptionnel », a-t-il déclaré.

« Tout simplement parfait », a déclaré M. Cox, ajoutant qu’il a aimé le déroulement des histoires, leur sens de la spiritualité, « le divin dans la nature humaine. »

« Ce message a été important pour moi », a-t-il déclaré.

Shen Yun présente 5 000 ans de traditions chinoises en utilisant la danse classique ainsi que folklorique. La culture chinoise repose sur une spiritualité qui s’est largement perdue depuis le début du règne du Parti communiste chinois, il y a plus de 70 ans.

Epoch Times considère Shen Yun Performing Arts comme l’événement culturel le plus important de notre époque et couvre les commentaires du public depuis la création de la compagnie en 2006.