Une octogénaire retrouvée en vie dans sa voiture accidentée, quelques jours après sa disparition

Par Emmanuelle Bourdy
1 mai 2021
Mis à jour: 1 mai 2021

Une femme de 83 ans s’est retrouvée coincée dans sa voiture pendant plusieurs jours, après avoir eu un accident à Arcambal (Lot). Lorsque les secours sont arrivés, l’octogénaire était encore consciente. Elle a été transportée au Centre Hospitalier de Cahors.

Chantal Bas, une habitante d’Aujols, était portée disparue depuis le samedi 24 avril. Elle a été vue pour la dernière fois ce jour-là. Sa disparition avait alors été signalée auprès des gendarmes par ses proches. Puis un appel à témoin avait été lancé le lundi 26 avril, ainsi que le rapporte France Bleu.

Ce n’est que le 29 avril, en milieu de matinée, que l’octogénaire a enfin été retrouvée. Ce jeudi-là, sa fille – qui la recherchait activement depuis sa disparition – effectuait une battue avec des amis dans les environs d’Aujols. La voiture de la disparue, une Toyota Yaris, était immobilisée sur le flanc, dans un sous-bois de la commune d’Arcambal, la dame âgée se trouvant toujours à l’intérieur de l’habitacle.

La pauvre femme, après avoir fait une sortie de route depuis un chemin forestier, était restée coincée dans son véhicule pendant plusieurs jours, estimés entre trois et cinq. Une dizaine de Sapeurs-Pompiers provenant des casernes de Cahors et Lalbenque sont intervenus. Lorsqu’ils sont arrivés sur place, ils ont trouvé la conductrice encore consciente. Cependant, la vieille dame était déshydratée et quelque peu désorientée, précise encore France Bleu. Les pompiers ont dû découper le pavillon du véhicule, pour arriver à la sortir de là. La victime a ensuite été transférée au Centre Hospitalier de Cahors, après avoir été prise en charge par le SAMU46.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ