Une ONG partage des images bouleversantes d’animaux au seuil de la mort dans un zoo d’Afrique de l’Ouest, lors de ses efforts de sauvetage

Par Louise Bevan
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

Avertissement : cet article contient des images et des descriptions pouvant heurter la sensibilité de certains lecteurs.

Un zoo privé en Afrique de l’Ouest a été dénoncé pour avoir laissé ses animaux enfermés et mourir de faim. Le zoo a fait l’objet d’une enquête par une organisation internationale à but non lucratif et, après une collecte de fonds intense, il a été repris par la même organisation dans l’espoir d’une réforme.

Le zoo de Ziniaré est un site privé situé à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Lors d’une inspection menée par l’ONG WildatLife.e.V pour la protection de la nature, basée à Francfort, en Allemagne, l’équipe a été consternée de découvrir que plusieurs animaux étaient au seuil de la mort et affaiblis par la malnutrition.

Alma, la lionne, était aveugle et affamée lorsqu’elle a été retrouvée. (Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

Certains sont morts le jour même. En explorant le site, l’équipe a trouvé d’autres animaux en danger qui dépérissaient dans leurs cages.

Selon un communiqué de presse de WildatLife.e.V, au total, 47 animaux sauvages, dont quatre lions, deux hippopotames, deux porcs-épics, une hyène rayée, des autruches à cou rouge, des tortues, des élans et des dizaines de singes étaient vivants, mais avaient été laissés sans nourriture pendant des semaines. Une vieille lionne aveugle nommée Alma, toute seule dans un enclos, était dans un état particulièrement déplorable.

(Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

En s’approchant d’une cage abritant un couple de porcs-épics, « l’odeur de pourriture était déjà présente, se rappelle l’équipe, car ils avaient été enfermés et laissés pour y pourrir pendant des semaines jusqu’à la mort. » Aucun des deux n’a pu être sauvé.

Selon les employés du zoo de Ziniaré, des dizaines d’animaux sont morts sur place depuis 2014.

Des porcs-épics abandonnés à la mort dans leur enclos (Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

Alors qu’il filmait des images comme preuves, WildatLife.e.V a offert de la viande crue et des légumes frais, le premier repas depuis des semaines que plusieurs animaux recevaient. Ils ont également lancé une collecte de fonds urgente, prenant en compte l’alimentation, l’assainissement, l’enrichissement et la rémunération « modeste » d’un personnel de huit personnes, selon le Daily Mail.

Une grande partie du Burkina Faso est au bord de la famine. L’aide aux habitants est en cours sous la forme d’une promesse de don d’un milliard de dollars des Nations unies.

Les singes, maintenant en sécurité et en pleine forme après l’intervention. (Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

Au moment de la rédaction du présent article, le fonds de WildatLife.e.V a recueilli 40 % de son objectif de 20 000 livres (22 350 euros). L’ ONG, dont le travail dépend de la générosité de ses donateurs, accepte également les promesses de dons sur son site web.

 « Les 47 animaux ont maintenant un programme d’alimentation mis en place et une équipe qui travaille à leurs côtés pour améliorer leur santé ainsi que leur vie et leur offrir de l’eau et des aliments frais », a écrit WildatLife.e.V sur Instagram le 23 octobre.


Alma en voie de rétablissement (Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

Lors d’une récente mise à jour, l’ONG a confié par e-mail au journal Epoch Times que, en partenariat avec l’Association pour la protection de la faune et de la flore au Burkina Faso, l’organisation a fermé le zoo au public et obtenu une procuration légale, garantissant que les animaux seront soignés dans le futur.

Dans les semaines qui ont suivi l’intervention de WildatLife.e.V, Alma, la lionne aveugle a pris considérablement du poids. Les quatre lionnes résidentes qui sont en danger critique d’extinction, alors qu’il n’en reste que 400 dans le monde, se sont rencontrées afin d’améliorer leur vie sociale. Entre-temps, les deux hippopotames ont eu accès à une piscine propre, qui était auparavant à moitié vide et où des algues pourrissaient. La santé de tous les autres animaux s’améliore de jour en jour.

Les hippopotames profitent d’une eau fraîchement aseptisée. (Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

« Notre équipe est convaincue que. … nous pouvons maintenant travailler à transformer un zoo autrefois horrible en un sanctuaire éthique », a dit WildatLife.e.V. « Afin qu’ils puissent vivre le reste de leur vie en étant protégés. »

Les tortues se régalent de légumes frais dans le zoo qui a été autrefois le zoo de l’horreur. (Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

Regardez la vidéo :

(Avec l’aimable autorisation de WildatLife.e.V)

NOUVEL HORIZON – Élections USA : soutiens et révélations pour Trump

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ