Une pétition a été lancée contre l’instrumentalisation de Greta Thunberg à des fins politiques

Par Laurent Gey - Epoch Times
4 juillet 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019

L’auteur de la pétition se dit comme inquiet de l’état de santé de la nouvelle icône de l’écologie Greta Thunberg. Il accuse des adultes de la prendre comme outil de communication pour véhiculer leur idéologie écologique, basée sur des faits scientifiques erronés.

 « La jeune suédoise de 16 ans a des convictions, c’est une certitude. Mais ses parents irresponsables laissent leur fille, atteinte d’une forme d’autisme, sécher les cours chaque vendredi et parcourir le monde pour ‘sauver le climat’, au détriment de sa santé physique et mentale », peut-on également lire en préambule du texte. « Qui s’interroge sur la souffrance que cette enfant, atteinte d’une forme d’autisme, peut endurer pour assurer le rôle d’égérie de l’écolo-catastrophisme voulu par d’autres ? » pose-t-il la question.

L’auteur de la pétition, Grégory Roose, ajoute : « Derrière des moments forts mis en valeur par les médias, on trouve un petit génie suédois des ‘public-relations’, Ingmar Rentzhog, impliqué dans le développement du capitalisme vert. Lorsqu’elle n’avait que 15 ans, des adultes ont propulsé Greta Thunberg sur la scène médiatique internationale pour en faire la nouvelle icône de la lutte contre le réchauffement climatique. La réussite marketing est indiscutable. »

Dans cette vidéo de Marc Reisinger, on voit l’adolescente de 16 ans en effet extrêmement bien encadrée, avec comme consigne d’enlever son bonnet quand les questions deviennent trop précises concernant le climat.

Le journaliste s’inquiète dans son commentaire à propos de la jeune fille : « Contrairement aux jeunes manifestantes de Bruxelles, Greta n’a répondu à aucune question. Je me suis trouvé face à une petite fille éteinte, sans passion, manipulée par des gens inquiétants, enfant sous terreur. »

Selon Grégory Roose dans sa pétition, « l’envers du conte de fées est donc bien moins joli : Greta Thunberg est instrumentalisée par des adultes qui ont tout à gagner à la surexposer médiatiquement ». En expliquant sa démarche : « J’ai décidé de lancer cette pétition pour demander aux Nations Unies de faire respecter la convention internationale des droits de l’enfant et de faire cesser l’exploitation de la jeune Greta, atteinte d’une forme d’autisme, avant qu’un drame ne se produise. » Lancée dimanche 30 juin, la pétition avait recueilli, lundi dans la soirée, quelque 600 signatures.

L’objectif de la confusion des genres entre climat, météo, CO2 et couche d’ozone: un agenda politique

En février, Marc Reisinger a voulu en savoir plus sur Greta Thunberg et sur les forces en présence autour d’elle. Il est allé interviewer un professeur du lycée d’Ixelles en Belgique, qui encourageait ses élèves à manifester pour le climat. Son niveau de connaissances sur le CO2 et la couche d’ozone tenait plus du slogan politique que de faits basés sur la science.

Pour le philosophe Pascal Bruckner, «l’écologie pourrait déboucher sur un nouveau totalitarisme». L’essayiste compare l’écologie d’aujourd’hui aux débuts du socialisme au XIXe siècle qui a abouti sur les pires totalitarismes connus à ce jour. Bruckner voit dans l’injonction morale du progressisme clamant ‘l’écologie ou la mort’, une pression liberticide pour les sociétés, justifiant plus de taxes, plus d’interdictions, avec moins de libertés et un état de plus en plus centralisateur.

Selon lui, « aux yeux des écologistes radicaux, ce n’est pas l’optimisme ou l’esprit d’entreprise qui sauvera le monde, c’est l’angoisse considérée comme la plus haute manifestation de la lucidité. D’où une culture de la culpabilité ».

Selon Contrepoints, derrière la mobilisation inspirée par Greta Thunberg se cache « la main habile et discrète d’associations écologistes dont l’activisme s’épuisait dans des « solutions » pour la transition énergétique qui apparaissent progressivement pour ce qu’elles sont : des politiques dispendieuses, socialement injustes, et dont les effets sur le climat seront nuls. »

 

RECOMMANDÉ