Une photo virale déchirante : un policier réconforte un cheval blessé de la brigade équestre dans les derniers instants de sa vie

Par Michael Wing
28 octobre 2019
Mis à jour: 28 octobre 2019

Une photo poignante affichée en ligne montre ce qui compte finalement vraiment dans la vie : être là les uns pour les autres.

La photo montre un policier de Houston allongé par terre à côté d’un cheval de la brigade équestre gravement blessé, dans les derniers moments de sa vie.

Un spectateur avait pris l’image de Charlotte, 6 ans, une magnifique Tennessee Walker couleur noisette, après qu’elle a été victime d’un tragique accident avec un camion de ciment.

Son manieur, l’officier D. Herrejon du Service de police de Houston, était en patrouille avec elle lorsqu’un bruit de la circulation derrière elle lui a fait peur. Charlotte s’est tournée d’un côté et a bifurqué sur une autre voie. Ses pattes arrière se sont coincées dans le passage de roue d’un camion de ciment, lui causant de graves blessures.

L’officier sur la photo n’était pas le manieur de Charlotte, mais son partenaire, l’officier Ronald Curry. L’officier Herrejon a été emmené à l’hôpital le plus proche par mesure de précaution, mais il n’a pas été blessé.

Alors que Charlotte était allongée dans la rue lors des derniers moments de sa vie, le policier Curry s’est allongé à côté d’elle, la caressant et la réconfortant. Elle a ensuite été euthanasiée sur les lieux. Le conducteur n’était pas fautif et n’a pas été inculpé.

La police de Houston a publié une déclaration sur sa page Facebook après la mort de Charlotte :

« C’est le cœur lourd que nous annonçons que Charlotte, un cheval de la brigade équestre de Houston, est décédée dans l’exercice de ses fonctions ce matin dans un accident de voiture.

« De l’Oklahoma, Charlotte, une Tennessee Walker, est arrivée à la brigade équestre de Houston à l’âge de 2 ans. Elle a réussi dans les programmes d’équitation naturelle de la brigade équestre de Houston. Elle a passé sa période d’évaluation avec brio et a travaillé dans les rues du centre-ville de Houston peu de temps après avoir commencé comme cheval de selle.

Elle aimait son travail et était toujours prête à aller travailler en mettant les méchants en prison ou en frottant son nez contre les enfants. Elle a servi les citoyens de Houston pendant 4 ans. Elle nous manquera. »

Le moment émouvant saisi par la caméra est depuis devenu viral via les médias sociaux. La page Facebook de la Ligue pour la justice animale a publié la photo et elle a recueilli des dizaines de milliers d’appréciations, d’actions et de commentaires. En plus du message, ils ont offert leurs condoléances dans une déclaration :

« Nous avons toujours dit que nous soutenons TOUS les animaux, et nous savons que la relation entre ces animaux et la personne qui s’en occupe est quelque chose d’incroyable.

« Hier, ici à Houston, une jument de la brigade équestre a reculé sur la roue d’un camion béton et s’est cassé une patte. Pendant que le policier Herrejon (le partenaire de Charlotte) était transporté en ambulance à l’hôpital, Ronald Curry, son collègue, l’a fait s’étendre par terre et lui a couvert la tête dans ses derniers moments avant d’être euthanasiée sur les lieux.

Nous admirons le cœur et la force de cet officier parce que, comme vous le savez, quand vous perdez un animal, l’accompagner lors de son dernier souffle est une chose déchirante et difficile à faire. Nous présentons nos sincères condoléances aux policiers et à la famille de la brigade équestre de Houston. 🐴❤️ Repose en paix, Charlotte. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ