Une photo virale d’une fillette de 5 ans qui s’occupe de son petit frère montre comment le cancer affecte toute la famille

Par Li Yen
15 septembre 2019 Mis à jour: 15 septembre 2019

Une mère de Princeton, au Texas, a partagé sur Facebook les photos déchirantes de son fils de 4 ans aux prises avec la leucémie.

Sur une photo, on voit sa fille de 5 ans frictionner doucement le dos de son petit frère alors qu’il se penche au-dessus de la cuve d’une toilette. Ces photos déchirantes nous rappellent la souffrance à laquelle sont confrontées les familles face au cancer chez les enfants.

Le cancer chez les enfants est une expérience pénible qui a des conséquences terribles pour l’enfant et toute la famille. En avril 2018, Beckett, le fils de 2 ans de Kaitlin Burge, a été diagnostiqué de leucémie lymphoblastique aiguë, un type de cancer du sang. Depuis, Beckett a reçu des traitements de chimiothérapie ainsi que des transfusions de sang et de plaquettes.

C’est dévastateur pour Mme Burge de voir son fils, Beckett, endurer une douleur intense alors qu’il lutte contre la leucémie. Alors, imaginez à quel point c’est effrayant pour sa fille Aubrey, âgée de 5 ans, de voir son frère souffrir.

Mme Burge, une mère de trois enfants, a écrit dans un message sur Facebook, à côté des photos déchirantes : « Une chose qu’ils ne vous disent pas au sujet des cancers infantiles, c’est qu’ils affectent toute la famille. Vous entendez toujours parler des luttes financières et médicales, mais combien de fois entendez-vous parler des luttes auxquelles font face les familles avec d’autres enfants ? »

« Mes deux enfants, à 15 mois d’intervalle, sont passés de jouer à l’école et à la maison ensemble à s’asseoir dans une chambre froide d’hôpital ensemble. Mon enfant de 4 ans a vu son frère passer d’une ambulance à l’unité de soins intensifs. Elle a vu une dizaine de médecins lui mettre un masque sur le visage, le piquer avec des aiguilles, lui injecter une dizaine de médicaments différents dans le corps, tout cela pendant qu’il était étendu là, impuissant », ajoute la mère.

En regardant tout cela se dérouler sous ses yeux, la petite Aubrey ne comprenait pas ce qui se passait. « Tout ce qu’elle savait, c’est que quelque chose n’allait pas chez son frère, son meilleur ami », a écrit Mme Burge.

À son retour de l’hôpital, Aubrey a constaté que Beckett n’était plus le compagnon de jeu énergique, vif et extraverti qu’il était auparavant. Beckett, atteint d’un cancer, est devenu un petit garçon calme et malade, souvent très somnolent. Elle s’est rendu compte que son petit frère ne voulait plus jouer et qu’il avait besoin d’aide pour se déplacer.

« Elle ne comprenait pas qu’il était capable de marcher auparavant, mais qu’il ne peut même plus se tenir debout sans aide maintenant. Elle ne comprenait pas les différentes thérapies qu’il devait suivre pour reprendre des forces. Pour elle, c’était quelque chose de spécial qu’il pouvait faire qu’elle n’a pas fait », a écrit Mme Burge.

Aubrey ne comprenait pas pourquoi ils ne pouvaient plus aller à leur parc de trampolines préféré ou aller à la patinoire qu’ils fréquentaient auparavant. Elle ne comprenait pas pourquoi il n’avait pas besoin de retourner à l’école, mais qu’elle devait y aller.

Bien qu’Aubrey ne comprenne pas grand-chose, elle sacrifie la gymnastique pour rester avec Beckett, faisant de son mieux pour consoler son petit frère malade.

« Elle a passé pas mal de temps à ses côtés, dans la salle de bains, pendant qu’il était malade. Elle est restée à ses côtés. Elle l’a soutenu et s’est occupée de lui, peu importe la situation. Aujourd’hui, ils sont encore plus soudés. Elle prend toujours soin de lui », a partagé Mme Burge. « Des vomissements entre les sessions de jeu, se réveiller pour vomir, elle reste debout à côté de son frère en lui frictionnant le dos pendant qu’il est malade. »

Aubrey et Beckett ont développé un lien incroyable au cours de l’épreuve. On voit la sœur dévouée, prise en photo, en train de frictionner doucement le dos de Beckett alors qu’il se penche au-dessus de la cuve d’une toilette. Elle semble rassurer son frère malade sur le fait que tout ira bien.

« Les enfants ont besoin de soutien et de camaraderie et ne doivent pas être tenus à distance de la personne malade », écrit Mme Burge dans son message qui est devenu viral, suscitant plus de 62 000 réactions.

Indéniablement, le soutien familial joue un rôle vital dans la survie au cancer. Beckett a de la chance d’avoir une sœur si attentionnée ! Cela a certainement beaucoup aidé Beckett quand Aubrey a posé sa petite main sur son dos pour lui offrir du réconfort.

Beckett terminera sa chimiothérapie en août 2021. Heureusement, jusqu’à présent, son pronostic est bon, a dit Mme Burge à Today. C’est à souhaiter que Beckett persévère dans sa lutte contre le cancer, qu’il continue de prendre des forces et qu’soit sur la voie de la guérison !

Regardez la vidéo :

RECOMMANDÉ