Une rencontre surprenante : une promeneuse aperçoit un canard mandarin à Saint-Brieuc

Par Emmanuelle Bourdy
9 octobre 2019 Mis à jour: 9 octobre 2019

Une promeneuse bretonne a fait une rencontre pour le moins surprenante lors d’une balade au port du Légué (Côtes-d’Armor).

En effet, ce samedi après-midi, en longeant le fleuve côtier le Gouët, Martine Wenandy a vu un canard mandarin se baigner, ainsi que le rapporte Ouest-France. Elle a fait part de cette rencontre sur son post Facebook en publiant des photos de l’animal.

Ce canard est une espèce originaire d’Asie du Nord-Est. On ne le trouve normalement pas en France à l’état sauvage. Toutefois, si l’on en trouve dans certaines régions d’Europe, c’est parce que quelques individus de cette espèce se sont échappés de propriétés privées ou de jardins zoologiques. S’ils réussissent à s’acclimater, ils peuvent alors se reproduire. Leur habitat étant les régions forestières comprenant des plans d’eau.

Par ailleurs, ce canard est d’une beauté incroyable et ne peut pas passer inaperçu lorsqu’on le croise. Le plumage du mâle est très spécial et si finement coloré qu’on dirait une peinture ! Toutefois, il perd ce splendide plumage après la période de reproduction, pour prendre une apparence s’approchant de celle de la femelle.

Jérémy Allain, directeur de Vivarmor Nature, une association environnementale des Côtes-d’Armor, déclare : «C’est une espèce très convoitée par les adeptes des oiseaux d’ornement qui ont une mare chez eux. On peut s’en procurer sur Internet comme on achète des carottes.» Il précise : «C’est cruel, mais en général, les propriétaires leur coupent les ailes pour ne pas qu’ils s’enfuient. Ils n’ont pas dû le faire pour celui-ci, donc on le retrouve dans la nature». Ce canard mandarin s’est probablement échappé d’une propriété, ainsi que le révèle le journal.

En Chine, le canard mandarin était un oiseau sacré. Symbole de fidélité, il est parfois offert en cadeau aux jeunes mariés car il vit en couple durant toute sa vie.

RECOMMANDÉ