Une vidéo montre comment une toux peut propager le virus du PCC dans les épiceries

Par Zachary Stieber
10 avril 2020
Mis à jour: 10 avril 2020

Une nouvelle vidéo montre comment une seule toux peut propager le virus du PCC dans une allée dans une épicerie.

Le virus du PCC (Parti communiste chinois), communément appelé nouveau coronavirus, provoque la maladie COVID-19, qui peut entraîner une maladie grave et même la mort chez certains patients.

Des chercheurs finlandais ont dit que les résultats préliminaires de l’étude du transport et de la propagation du virus dans l’air indiquent que les particules porteuses du virus peuvent rester dans l’air plus longtemps qu’on ne le pensait au départ.

Ils ont publié une vidéo montrant une personne toussant dans l’allée d’une épicerie. Les particules fines produites par les voies respiratoires lors de la toux, de l’éternuement ou même de la conversation forment un nuage qui atteint une personne dans l’allée suivante.

Le nuage prend plusieurs minutes avant de se disperser, ont dit les chercheurs, citant les résultats de trois groupes différents qui ont effectué la modélisation séparément.

« Une personne infectée par le coronavirus peut tousser et s’en aller, mais laisse ensuite derrière elle des particules aéroportées extrêmement petites portant le coronavirus. Ces particules pourraient alors se retrouver dans les voies respiratoires d’autres personnes à proximité », a dit Ville Vuorinen, un assistant-professeur à l’université d’Aalto.

Les modélisateurs ont utilisé des mouvements de particules d’aérosol de moins de 20 micromètres. Les particules de petite taille ne tombent pas au sol, mais se déplacent dans les courants d’air ou flottent sur place.

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Jussi Sane, spécialiste en chef de l’Institut finlandais de la santé et du bien-être, a dit que les résultats préliminaires ne mèneront pas immédiatement à de nouvelles recommandations visant à réduire la propagation du virus. Les résultats soulignent toutefois l’importance des recommandations actuelles, qui prévoient notamment que les personnes restent en grande partie chez elles et évitent les lieux publics.

« Ces résultats sont une partie importante de l’ensemble et ils devraient être comparés aux données provenant d’études épidémiologiques réelles », a-t-elle ajouté.

Une employée portant un masque facial enregistre l’achat d’alcool d’une cliente à un magasin local de Chicago, Illinois, le 8 avril 2020. (Kamil Krzaczynski/AFP via Getty Images)

Études

Plusieurs études suggèrent que le virus peut se propager par transmission sous forme aérosol.

Elles ne sont pas concluantes, mais « sont cohérentes avec l’aérosolisation du virus à partir d’une respiration normale », a écrit Harvey Fineberg, qui dirige un comité permanent sur les maladies infectieuses émergentes et les menaces sanitaires du XXIe siècle, dans une lettre la semaine dernière.

Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine a révélé que le nouveau virus, le SRAS-CoV-2, est resté viable sous forme aérosol pendant trois heures, soit toute la durée de l’expérience. Une autre expérience, menée par des chercheurs en Chine, a trouvé peu de traces du virus dans des échantillons prélevés à différents endroits dans les hôpitaux, mais a trouvé le virus dans des particules dans les salles de bain. Les chercheurs qui ont examiné la propagation de la maladie dans un hôpital du Nebraska ont déclaré avoir trouvé des indications que le virus se propage par transmission aérienne en plus de la transmission directe.

Des scientifiques de l’Université de Californie, à Davis, ont récemment dit que même le discours normal de personnes ne présentant pas de symptômes, mais infectées par le virus, peut produire suffisamment de particules sous une forme aérosol pour transmettre l’infection.

« Les personnes asymptomatiques et pré-symptomatiques, par définition, ne toussent ou n’éternuent pas de façon appréciable. Les modes de contact direct ou indirect et la transmission aéroportée restent donc les principaux modes de transmission possibles », ont-ils écrit dans un récent article d’opinion.

Ils ont demandé des études spécifiques supplémentaires sur la transmission aéroportée.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ