Une vidéo montre l’arrestation musclée de 25 présumés pédophiles par la police

Par Mimi Nguyen-ly
29 juillet 2019 Mis à jour: 29 juillet 2019

Les autorités du comté de Sarasota, en Floride, ont arrêté 25 hommes au cours d’une opération d’infiltration de quatre jours. Les interpellés ont tenté d’entrer en contact avec des enfants pour obtenir des relations sexuelles.

D’après les autorités, l’opération visait à arrêter des prédateurs en ligne et de possibles trafiquants d’humains.

Sur les 25 hommes qui ont été arrêtés entre le 17 et le 20 juillet, le bureau du shérif du comté de Sarasota a observé des profils « très variés ». Parmi eux se trouvaient un officier de la marine américaine, un chauffeur américain et un vendeur.

Tous ont été accusés d’ « usage d’ordinateur en vue de commettre un délit d’atteinte sexuelle sur mineur » et de « détournement de mineurs ». Certains des hommes ont été inculpés de charges supplémentaires.

« Ce qu’ils ont tous en commun, c’est d’avoir réussi à entrer en contact avec des enfants », rapporte le shérif du comté de Sarasota dans un message qui accompagnait une vidéo montrant les cas où les hommes ont été arrêtés.

« Regardez cette vidéo avec votre enfant, n’oubliez pas d’avoir une discussion ferme avec eux. Un jour, ils vous  remercieront », a-t-il déclaré, mentionnant les séquences caméras montrant les interpellations.

Sur Twitter, le bureau du shérif du comté de Sarasota a partagé une liste mise à jour d’applications de médias sociaux que les parents devraient connaître pour avertir leurs enfants.

La police avait affiché une liste de neuf applications l’an dernier et a depuis ajouté cinq autres applications à la liste. Les nouvelles applications ajoutées sont : MeetMe, Grindr, Skout, WhatsApp, TikTok et Badoo.

« Malheureusement, Internet permet un accès facile et anonyme aux enfants par des étrangers qui se cachent derrière un écran d’ordinateur », a déclaré le shérif Tom Knight, selon un communiqué.

« Les hommes arrêtés pendant cette opération ont réussi à se fondre dans la société et réussi à convaincre les mineurs à être exploités à des fins sexuelles. »

Ces arrestations sont le résultat de l’opération « Intercept VI », la sixième du genre menée par le bureau du shérif du comté de Sarasota.

Attraper les prédateurs sexuels présumés

La police a réussi à attirer les hommes, dont l’âge variait de 19 à 65 ans, en utilisant des publicités sur Internet, des applications en ligne et des sites de médias sociaux.

Les hommes ont ensuite eu des « conversations écrites et verbales sexuellement explicites » avec des enquêteurs qui se faisaient passer pour des enfants. Les enquêteurs les ont convaincus de se présenter dans un foyer où la police attendait de les arrêter.

L’un des individus interpellés était un homme enrôlé dans l’U.S. Navy en tant que premier maître et qui attendait son déploiement le jour suivant. Travis Deel, 39 ans, s’attendait à avoir des rapports sexuels avec une fille de 14 ans, selon la police.

Selon Fox 13 News, il était stationné à la station navale Mayport près de Jacksonville. Il a plaidé non coupable.

Un autre homme, Georgios Bakomihalis, 27 ans, de Wimauma, a avoué aux policiers qu’il était enregistré comme conducteur d’Uber.

Les autres des 25 hommes arrêtés avaient des vocations de commerçants, de cuisiniers, de vendeurs, entre autres. Trois avaient déjà commis des infractions sexuelles, un était un immigrant en situation irrégulière, un autre était sous la garde des autorités en charge de l’immigration, et un autre a été trouvé en train de violer sa probation.

Le bureau du shérif de Sarasota a également enregistré un autre comportement dangereux parmi les individus présents.

« L’un des suspects s’est rendu à la maison en tricycle alors qu’il était en possession de cocaïne et un autre a apporté avec lui deux armes à feu et plusieurs narcotiques. Un homme a tenté d’attirer l’enfant dans son véhicule tandis que plusieurs [leur] ont envoyé des photos explicites et apporté des préservatifs », a déclaré la police dans leur déclaration.

« En fin de compte, les 25 personnes arrêtées se sont toutes déplacées avec l’intention d’avoir des relations sexuelles avec un enfant de sexe masculin ou féminin », ont-ils souligné.

Conseils aux parents et aux tuteurs

Lors de la conférence de presse du 26 juillet, le shérif Knight a déclaré que la police n’a aucun pouvoir sur le fait que les prédateurs potentiels utilisent les applications des médias sociaux pour contacter les enfants. « Il est donc très important pour les parents, les tuteurs, et les adultes qui ont des enfants de savoir ce qu’ils regardent sur leur téléphone », a t-il précisé.

sarasota county sheriff's office1
Liste des applications dangereuses partagée par le Shérif du comté de Sarasota (Sarasota County Sheriff’s Office via Twitter)

« Nous pouvons arrêter, mais nous ne pouvons pas empêcher », a-t-il poursuivi. « Mais la meilleure prévention pour ces enfants est que les adultes sachent ce qu’ils font avec leur téléphone. »

Lors de la conférence de presse, le shérif Knight a déclaré qu’il ne pensait pas que cela allait s’arrêter tant qu’il n’y aurait pas une prévention adéquate de la part des autorités publiques et des tuteurs. M. Knight a dit qu’il espère que les parents et les tuteurs auront l’initiative d’être responsables et de savoir « protéger leurs enfants ».

RECOMMANDÉ