Une vidéo montre une procession d’éléphants suivant le corps inanimé d’un éléphanteau, semblable à une cérémonie funèbre

Par Louise Bevan
20 août 2019 Mis à jour: 20 août 2019

Il a toujours été question de savoir si les animaux ressentent ou non le « chagrin » de la même manière que les humains. Cependant, une vidéo déchirante montrant des éléphants d’Asie en train de célébrer ce qui ressemble à des « funérailles » pour un jeune membre de leur troupeau a suscité un débat émotionnel sur les médias sociaux.

Ces images extraordinaires ont été partagées sur Twitter par Parveen Kaswan, garde forestier du Service extérieur indien, le vendredi 7 juin 2019. « Cela va vous émouvoir ! », a écrit Parveen. « Un cortège funéraire d’éléphants en pleurs portant le cadavre d’un éléphanteau. La famille ne veut pas laisser le bébé. »

Le film émouvant de Parveen montre un éléphant adulte sortant d’une forêt dense sur le bord d’une route. L’éléphant porte le corps inanimé d’un éléphanteau décédé avec sa trompe, témoignage non seulement de la force et de la dextérité de l’éléphant, mais aussi du dévouement du troupeau.

L’éléphant dépose le corps du petit éléphant sur la route tandis que le reste du troupeau suit lentement en un cortège solennel, qui ressemble à une procession funèbre traditionnelle. Au fur et à mesure que le groupe se rassemble, d’autres membres du troupeau adressent des gestes à l’intention du corps inanimé du nouveau-né. Quelques éléphants adultes poussent et regardent le corps avant qu’un autre adulte ne le soulève à nouveau.

Le troupeau avance lentement, comme une seule entité, dans la forêt dense de l’autre côté de la route. Les images de Parveen montrent également un certain nombre de véhicules à l’arrêt ; les conducteurs descendent de leur véhicule et restent là, à regarder la scène touchante d’une distance respectueuse.

Les éléphants peuvent être farouchement protecteurs de leurs petits, et si l’intensité de leur deuil peut vraiment rivaliser avec l’émotion humaine, les passants gardaient raisonnablement leur distance avec ces belles et puissantes créatures. La vidéo a suscité de vives émotions sur Twitter ; le post de Parveen a totalisé plus de 15 000 « likes » et plus de 7 000 partages.

« C’est déchirant », a répondu un utilisateur de Twitter. « Les humains peuvent apprendre beaucoup des animaux. » Un autre a fait cette observation : « C’est comme si la maman éléphant avait amené le cadavre dans la rue, juste pour le montrer aux humains. »

Il est fascinant de constater que les éléphants ne sont pas les seules espèces connues pour pleurer leurs morts. Le musée et institut de recherche de renommée mondiale The Smithsonian affirme que les éléphants « s’intéressent beaucoup aux restes de leurs défunts » et qu’ils ont souvent des comportements de deuil pour les membres de leur famille morts dans la nature.

Les éléphants vivent en troupeaux serrés et forment des liens familiaux forts tout au long de leur longue vie. Un éléphant indien peut vivre jusqu’à 70 ans à l’état sauvage, comparativement à 48 ans en captivité.

Selon le Daily Mail, une vidéo de trois troupeaux d’éléphants distincts, visitant tour à tour le corps d’une matriarche décédée pour toucher le cadavre, a été partagée par une étudiante en doctorat en 2016. Pour certains, la vidéo illustrait la reconnaissance par les animaux de ce que signifiait vraiment mourir, et le lien émotionnel profond qui provoque le chagrin lorsqu’un membre du troupeau décède.

La phrase qui accompagne le post du garde forestier Parveen – « Ceci va vous émouvoir » – n’est pas tombée dans l’oreille de sourds. Cette scène émouvante est un rappel poignant qui nous invite à avoir beaucoup de compassion. Nous ne sommes pas seuls lorsque nous traversons un deuil ; la perte d’une vie nous affecte tous.

RECOMMANDÉ